Dobermann

Dobermann

Dobermann appelé aussi Dobermann Pinscher

Origine

C’est une race créée vers 1870 par Karl Friedrich Louis Dobermann. Elle porte le nom de son créateur. Ce dernier, percepteur d’impôts, devait se déplacer très souvent avec de grosses sommes d’argent. Il eut l’idée d’avoir à ses côtés un chien pour sa défense plus courageux et plus combatif que les autres. Alors chargé de la gestion d’une fourrière à Apolda, il réalisa des croisements pour obtenir les premiers spécimens. On dit qu’il utilisa des Pinscher allemand, des Rottweiler, des Bergers de Thuringe, des Dogues Allemands, des Lévriers, des Braques allemand à poil court et des Manchester terrier. Ces premiers spécimens présentés, sélectionnés uniquement pour la protection, étaient de constitution massive, dotés d’une tête épaisse et grossière. A la mort de Karl Friedrich, c’est Otto Göller, éleveur très réputé qui reprit son cheptel et tenta le premier d’affiner la race. Il fut suivi dans ce travail par Goswin Tischler et Gustav Krumbholz.

Le premier club spécialisé pour améliorer la race, le « Nationaler Dobermann-Pinscher Klub » fut crée en 1899 par Otto Göller, Oscar Vorwerk et Goswin Tischler.  Le premier standard de la race fut rédigé en 1900.

Le Dobermann est aujourd’hui un des chiens de travail les plus polyvalents. La volonté de plaire à son maître et son aptitude au dressage font de lui un chien policier ou militaire exceptionnel. 

Caractère, Comportement, Education 

Le Dobermann est un chien intelligent et vigoureux. Il est rapide et vif. Il a un caractère fort et dominant et nécessite un maître responsable qui sait anticiper les réactions de son chien et se faire respecter avec fermeté. Il se montre dominant envers les autres chiens.

C’est aussi un chien doux et sensible qui adore littéralement son maître, avec qui il doit vivre en étroit contact. Il est particulièrement attaché à son milieu et à sa famille. Il est un compagnon fidèle et dévoué à tous s’il se sent apprécié et en confiance. A l’aise dans sa famille, respecté et sans trop d’agitation autour de lui, son rapport avec les enfants est excellent.

D’instinct, il défend sa propriété et les siens. Il remplit très bien la fonction de chien de garde de par son caractère et son apparence. Il est d’ailleurs utilisé depuis sa création en qualité de chien de protection.

C’est un athlète très endurant qui n’a pas peur des activités sportives. Il a un besoin vital de se dépenser. Ce qu’il aime par dessus tout c’est courir aux côtés de son maître ou dans un parc. Il a également besoin d’être stimulé mentalement pour être épanoui. Si le Dobermann reste trop souvent seul ou ne bouge pas assez, il peut devenir irritable voir même agressif.

Son éducation et sa socialisation sont de la plus haute importance. Chien de défense par nature, un Dobermann mal éduqué et mal socialisé deviendra vite pénible pour sa famille et son entourage, car il aura tendance à être méfiant, voir agressif. Le dressage doit se baser sur le renforcement positif. Les compliments et les récompenses fonctionnent très bien. Il doit également être sociabilisé dès son plus jeune âge. Un Dobermann bien dressé et bien socialisé est un chien digne de confiance et équilibré.

S’il s’agit de votre premier chien, le Dobermann n’est pas conseillé pour vous. Cette race convient mieux aux propriétaires de chiens expérimentés.

Taille

Mâle: 68 à 72 cm au garrot

Femelle: 63 à 68 cm au garrot

Poids

Mâle: 40 à 45 kg

Femelle: 30 à 35 kg

Poil et couleur

Son poil est court, rude et serré. Il est lisse et bien couché sur le corps. Il n’a pas de sous-poil.

Il est de couleur noir et feu ou marron et feu.

Santé

Son espérance de vie est d’environ 12 ans.

Il est très robuste et tombe rarement malade. Cependant, il est prédisposé aux maladies cardiaques. Au vu de son côté très sportif, il est conseillé de faire contrôler son cœur régulièrement par le vétérinaire.

C’est un chien qui ne résiste pas au froid, vu son absence de sous-poil et qui supporte mal les grosses chaleurs au vu de son caractère très actif. Il doit être protégé des températures extrêmes.

Les oreilles coupées en pointe ainsi que la réduction de la queue sont deux pratiques interdites par la Convention Européenne pour la protection des animaux de compagnie. 

Entretien

Un brossage et un bain de temps en temps sont suffisants

Groupe

Notations

Élevages

Naissances