Les vomissements chez le chien

Inflammation du tube digestif, changement alimentaire, mal des transports, virus, infection… assez fréquents, les vomissements chez le chien peuvent avoir des causes diverses. Lorsqu’il s’agit d’épisodes occasionnels et distants, il n’y a pas vraiment à s’inquiéter. En revanche, des vomissements fréquents chez le chien doivent vous alerter, à fortiori si l’animal apparaît abattu après coup. Dès lors, une consultation chez votre vétérinaire s’impose pour détecter l’origine du problème et proposer un traitement adapté. Voici tout ce que vous devez savoir sur les vomissements chez le chien.

Vomissement, régurgitation : quelle différence ?

Généralement, chiens et chats (et tous les animaux domestiques carnivores par extension) vomissent plus fréquemment que nous autres êtres humains. A la moindre gêne gastrique, votre chien s’en ira vomir pour se soulager. Idem s’il a trop mangé, ou mangé trop vite. Attention toutefois à bien faire la différence entre le vomissement et la régurgitation. Cette dernière correspond à une évacuation « passive », en cela qu’elle n’est pas accompagnée de contraction du ventre de l’animal. En bref, la régurgitation consiste à simplement rejeter la nourriture non digérée. En revanche, le vomissement est une évacuation du contenu de l’estomac, avec contraction active de l’abdomen. Il est synonyme d’un effort expulsif, et peut être dû à différentes raisons, entre autres l’inflammation de l’œsophage ou une maladie infectieuse.

Quelles sont les causes du vomissement chez le chien ?

On distingue généralement 3 familles de causes du vomissement chez le chien : des causes parasitaires, digestives et extra digestives. Explorons tout cela un peu plus en détail :

Les causes parasitaires

L’irritation du tube digestif causée par les vers digestifs peut être à l’origine des vomissements. Les « vers du chien » comme on les appelle peuvent contaminer l’animal dès sa naissance, d’où l’importance de la vermifugation régulière du chien chez le vétérinaire.

Les causes digestives

On rentre dans le vif du sujet. Il faut savoir que les causes digestives des vomissements chez le chien sont les plus fréquentes, et les plus nombreuses. D’une part, le problème peut être causé par une inflammation ou des toxiques : inflammation de la paroi de l’estomac, aliments contaminés ou avariés, intolérance ou allergie alimentaire, intoxication (pesticides, produits ménagers…) etc. Le vomissement chez le chien peut également être provoqué par l’ingestion d’un corps étranger tels qu’un noyau de fruit ou un bout de ficelle. Sachez que les chiots sont particulièrement concernés par ce phénomène. Il faut donc être vigilant au cours de cette phase d’exploration buccale du chiot.

Les causes extra digestives

Il faut savoir que les vomissements chez le chien peuvent être un symptôme d’une autre maladie, comme par exemple la maladie de Carré, la leptospirose, l’infection de l’utérus (pyomètre), le diabète sucré, un état de choc, la parvovirose… N’hésitez pas à consulter votre vétérinaire, spécialement si l’animal vomit à répétition, qu’il semble abattu ou qu’il régurgite du sang.

Vomissement chez le chien : quand faut-il s’inquiéter ?

Nous vous le disions, il est assez courant que les chiens vomissent. C’est aussi, par extension, le cas des autres animaux domestiques carnivores. Il faut toutefois faire attention à la fréquence des vomissements chez le chien : plus de 2 fois par semaines est considéré comme anormal et doit être un motif de consultation urgente chez le vétérinaire. Idem lorsque vous remarquez que le chien vomit du sang, de la bile ou du contenu proche de l’apparence et de l’odeur des fèces. Souvent, c’est le contenu de ce que le chien vomit qui détermine la gravité ou non de son état de santé. Il est donc essentiel d’observer le contenu de ce que l’animal évacue.

Comment éviter les vomissements chez le chien ?

Ce n’est malheureusement pas toujours possible d’éviter les vomissements chez le chien, mais on peut appliquer certaines mesures qui peuvent avoir un effet préventif. Rappelons que le chien peut vomir s’il a trop mangé, ou qu’il mange trop vite. Dans ce cas, il suffit de surveiller ses rations alimentaires, ou de les fractionner de sorte à en faire plusieurs repas à lui servir dans la journée. Et pour éviter qu’il ne mange trop vite, donnez-lui sa ration dans un endroit calme où il pourra manger seul. Il faut savoir que l’instinct animal du chien l’incite à se précipiter sur sa nourriture lorsqu’il est mis en concurrence avec d’autres animaux. Il existe par ailleurs des gamelles spécialement conçues pour éviter que le chien mange trop vite.

Pour limiter les risques de problèmes digestifs ou de torsion d’estomac, une astuce : limitez l’ingurgitation d’air en disposant la gamelle sur un support en hauteur. Aussi, évitez au chien tout effort physique une à deux heures avant et après le repas pour ne pas risquer le retournement d’estomac, spécialement s’il appartient à une grande race. Un dernier conseil : pas d’eau ou de nourriture directement sortis du réfrigérateur.

Chien qui vomit : que faire ?

La première mesure préventive à adopter lorsque le chien vomit est de consulter votre vétérinaire. Entre temps, il est recommandé de mettre le chien à la diète pendant 12 heures (pas d’eau ni de nourriture) pour laisser reposer son estomac et son œsophage avant le traitement éventuel. Par ailleurs, il est essentiel de consulter votre vétérinaire en urgence si les vomissements du chien sont fréquents, d’autant plus lorsqu’ils sont accompagnés d’un état d’apathie ou d’autres symptômes comme la diarrhée ou la fièvre.

A ce moment, le vétérinaire tentera de diagnostiquer les causes des vomissements en faisant des examens complémentaires : prise de sang, tests d’insuffisance rénale ou de parvovirose, radiographie, échographie abdominale… Rappelons que les causes du vomissement chez le chien sont très nombreuses et peuvent avoir des origines multiples. Par conséquent, il sera souvent nécessaire de faire plusieurs examens avant d’identifier la cause exacte du problème.

Vomissements chez le chien : quel traitement ?

Passée la phase de diagnostic, le vétérinaire prescrira un traitement adapté dans le but d’arrêter les vomissements. Le plus souvent, le traitement prend la forme d’injections, puis de comprimés. Selon le cas, le vétérinaire pourra donner des anti-acides, et des pansements gastriques au chien pour que son estomac cicatrise. Au cas où le chien serait très déshydraté par les vomissements, il est possible qu’il reçoive une perfusion intra veineuse. Notez que le chien devra être hospitalisé pour cette intervention. En phase de convalescence, il faudra donner au chien de la nourriture très digestible et fractionner les rations (au moins 2 repas par jour). Le but est de ne pas sur-solliciter son tube digestif et d’éviter ainsi tout risque de rechute. Attention : il ne faut jamais donner de médicaments à un chien qui vomit sans avoir au préalable consulter votre vétérinaire. Il est toutefois une exception à cette règle : vous pouvez servir à l’animal une infusion de mélisse, un anti-spasmodique naturel que le chien appréciera pour son goût.

Votre chien vomit-il fréquemment ? Vous êtes à la recherche d’un vétérinaire qualifié pour traiter l’animal ? Trouvez-en un près de chez vous dans la rubrique annonces.