Comment débuter mon élevage de fourmis ?

Peu commun, l’élevage de fourmis n’en demeure pas moins un hobby passionnant et particulièrement éducatif pour les enfants. Vous souhaitez débuter un élevage de fourmis ? Découvrez nos conseils pour réussir à fonder votre colonie !

Choisir l’espèce de fourmi

Qu’il s’agisse des fourmis ou d’autres insectes/animaux, certaines espèces sont plus faciles à élever que d’autres. Vous devrez donc tenir compte de ce critère, spécialement si vous êtes débutant. Le choix de l’espèce de fourmi est déterminant dans la réussite de l’élevage, raison pour laquelle il est généralement conseillé de choisir une espèce de votre pays. De cette manière, les conditions de culture seront plus faciles à mettre en place, qu’il s’agisse d’alimentation ou de température. Plus globalement, parmi les espèces les plus recommandées pour débuter une petite colonie de fourmis, on retrouve Messor barbarus, Messor structor ou encore Lasius emarginatus.

Bien choisir la fourmilière

Il existe plusieurs modèles de fourmilières adaptées aux besoins vitaux de chaque espèce de fourmis, disponibles dans le commerce physique et sur le web. Si votre budget est plutôt limité et que vous êtes un peu bricoleur, la bonne nouvelle est que vous pouvez tout à fait construire votre propre fourmilière en vous aidant des tutos disponibles en ligne. Attention toutefois à ne pas placer la colonie dans un nid si vous avez une petite fondation constituée de la reine et de quelques ouvrières. Il faut savoir que cet espace trop grand pour une jeune colonie est source de stress pour les fourmis. A la place, gardez vos fourmis dans leur tube à essai, le temps d’avoir 30 à 50 ouvrière avant de les transférer dans un nid. Petite astuce de pro : si vous comptez déplacer votre colonie d’un espace à un autre, placez l’ancien nid à la lumière et le nid accueillant dans le noir. Ça devrait vous faciliter la tâche !

Quel matériel pour un élevage de fourmis ?

Sachez qu’il existe des kits tout en un pour débuter un élevage de fourmis qui, bien qu’ils soient un peu coûteux, vous permettent de vous lancer sans trop de tracas. Il faut également savoir que le matériel dont vous aurez besoin dépend largement de l’espèce de fourmis que vous aurez choisie. N’oublions pas que certaines espèces ont besoin d’un chauffage pour maintenir une température qui leur est adaptée. Justement, en parlant de température, vous devez impérativement vous renseigner sur les besoins précis de l’espèce pour laquelle vous avez opté. Globalement, les fourmis ont besoin d’un environnement à température moyenne de 25 °C. Rappelons enfin que certaines espèces de fourmis nécessitent une diapause en hiver. En plus de la température, l’hygrométrie est également importante dans la réussite de votre élevage. Il est donc essentiel de maintenir un niveau d’humidité adapté à l’espèce dans le nid, une information que vous pourrez retrouver dans les fiches d’espèces.

L’alimentation des fourmis

Là encore, vous allez devoir vous renseigner sur le régime alimentaire de l’espèce de fourmis que vous aurez choisi (granivore, insectivore ou omnivore). On ne vous apprend rien en vous disant que la nourriture adaptée est clé pour le maintien et le bien-être de votre colonie de fourmis. En tout état de cause, vous devrez privilégier une alimentation sans pesticides, et veillez à ce que les aliments soient congelés un jour avant de les donner à votre colonie pour éviter la prolifération d’acariens.

Noir et calme pour le bien-être des fourmis

Pour le bien-être de vos fourmis, veillez à leur fournir un endroit calme et sombre, à l’abri des vibrations, ce qui leur permet de se développer dans de bonnes conditions. A ce propos, il est utile de rappeler que le stress est la principale difficulté liée au maintien des fourmis en captivité. Or, il faut savoir que ce stress est très souvent causé par la luminosité, les fourmis préférant être maintenues le plus souvent dans le noir. Par ailleurs, il est conseillé d’utiliser un cache pour le mettre sur la fourmilière lorsque vous ne l’observez pas. Vous pouvez également opter pour des caches spécifiques, qui limitent le passage de la lumière tout en vous permettant d’observer votre colonie de fourmis. Quelle que soit l’option choisi, sachez que le maintien de votre colonie de fourmis passe par le respect des conditions de vie de l’espèce dans la nature.

Adaptez l’espace à l’évolution de votre colonie

Une colonie de fourmis, ça se développe très vite, spécialement si toutes les conditions de maintien sont respectées, ce qui n’est pas bien compliqué à réussir. Il est alors essentiel d’adapter l’espace à l’évolution de votre colonie, par exemple en connectant de nouveaux modules. Vous pouvez également laisser libre cours à votre imagination, et créer un environnement sur mesure, alliant galeries et espaces ouverts. Exploratrices invétérées, vos fourmis adoreront aller à la découverte des nouveaux territoires que vous mettez à leur disposition.

Bonus : la mise en nid des fourmis

Dès que votre colonie de fourmis sera constituée d’assez d’ouvrières après quelques mois passés dans le module de fondation, il sera alors temps de mettre tout ce petit beau monde dans un nid artificiel. Le choix du nid dépend de votre budget et de vos préférences personnelles (nid en plâtre, en béton cellulaire, en plastique, en bois…). Vous pouvez, nous vous le disions, fabriquer vous-même le nid de vos fourmis en vous aidant des différents tutos disponibles en ligne, ou alors en acheter un prêt à l’emploi.

Maintenant que vous avez votre nid, vient le moment fatidique du déménagement des fourmis. A ce niveau, vous avez le choix entre plusieurs options. Si vous n’êtes pas spécialement pressé, employez la méthode douce, qui consiste à laisser vos fourmis déménager à leur rythme, en mettant leur module de fondation dans l’aire de chasse du nouveau nid, ou encore en reliant le module au nid. Autrement, vous pouvez employer la méthode « forte » qui, malgré ses airs menaçants, ne présente aucun danger pour les fourmis. Cette seconde méthode, plus rapide, consiste simplement à faire tomber les fourmis directement dans l’aire de chasse du nid, en secouant et en tapotant le tube. Envie de débuter votre colonie de fourmis ? Rendez-vous dans notre rubrique annonces !