Qu’est-ce que le métier de comportementaliste pour animaux?

Permettre à une personne ou à une famille de retrouver une relation harmonieuse avec son animal de compagnie, telle est l’essence du métier de comportementaliste animalier. Conseiller en psychologie animal, le comportementaliste s’attelle à comprendre la dynamique qui régit la relation entre le maître et son animal en vue de l’améliorer. Vous souhaitez en savoir plus sur le métier de comportementaliste animalier ? Suivez le guide !

Qu’est-ce qu’un comportementaliste animalier ?

Parfois appelé éthologue, le comportementaliste animalier tente de comprendre le comportement et la façon d’être des animaux domestiques en les observant, le but étant d’aider les propriétaires à rétablir une relation harmonieuse avec eux. Attention, le comportementaliste animalier n’est pas un éducateur ! Ce n’est pas son rôle de rééduquer l’animal, mais d’observer son comportement, l’analyser et conseiller le propriétaire. A la manière d’un Cesar Milan, certainement le plus connu des comportementalistes pour animaux, il observe les interactions entre l’homme et l’animal pour comprendre un comportement et lui trouver une solution. Vous serez peut-être étonné d’apprendre que, dans le cas d’un chien qui se montre particulièrement agressif envers son maître par exemple, ce dernier est souvent à blâmer. Le comportementaliste va donc apprendre au propriétaire à se comporter avec son chien de la bonne manière pour résoudre le problème. Sur un autre registre, il faut savoir que la majorité des comportementalistes travaillent avec des chiens (comportementaliste canin), bien qu’on trouve aussi des comportementalistes pour chats et chevaux, entre autres.

Comportementaliste animalier, éthologue : quelle différence ?

On confond souvent le métier de comportementaliste animalier avec d’autres professions apparentées, notamment celle d’éthologue. Apparu au XXe siècle, l’éthologie s’intéresse à l’observation et à l’analyse du comportement des animaux dans leurs milieux naturels, qu’ils soient sauvages ou domestiques. L’éthologue est donc un scientifique qui fait appel à de nombreuses disciplines (biologie, sociologie, psychologie…) pour dresser un inventaire des comportements propres à une espèce d’animaux : hiérarchie, organisation sociale, reproduction…

La différence avec le comportementaliste pour animaux, outre la formation (nous y reviendrons un peu plus bas), est la dimension conseil et l’objectif attendu de l’observation du comportement de l’animal. Observateur objectif, l’éthologue tente d’expliquer le comportement de l’animal dans son milieu naturel. Le comportementaliste animalier, quant à lui, se spécialise dans l’observation et l’analyse des comportements des animaux domestiqués (chats, chiens, furets, lapins, chevaux…), non pas pour en dresser un inventaire à la manière de l’éthologue, mais plutôt pour rétablir une relation détériorée entre le propriétaire et l’animal de compagnie.

Quand faire appel à un comportementaliste pour animaux ?

Chien

L’intervention d’un comportementaliste animalier peut être à titre « préventif » ou « curatif ». Vous pouvez en effet faire appel à un comportementaliste pour animaux à titre informatif et préventif, le but étant de vous aider à mieux connaître votre animal de compagnie, surtout si vous avez pour projet d’adopter une espèce dont vous ne savez pas grand-chose. L’idée est de vous faire conseiller par un professionnel pour éviter toute déviance comportementale future. Ainsi, vous mettez toutes les chances de votre côté pour mieux répondre aux besoins de votre animal.

Le plus souvent, un comportementaliste animalier intervient pour aider à rétablir une relation homme/animal détériorée : agressivité, malpropreté, destructions, fugues… Les changements de comportement de votre animal de compagnie ne doivent pas être ignorés ! Si la consultation chez le vétérinaire ne révèle aucune cause médicale au changement d’attitude de l’animal, il est peut-être temps de vous tourner vers un comportementaliste animalier. Votre vétérinaire peut, le cas échéant, vous orienter vers un comportementaliste pour animaux, en traitement principal ou d’appoint. Généralement, le comportementaliste travaille de concert avec le vétérinaire et agit en complément du traitement prescrit par ce dernier.

En quoi consiste le métier de comportementaliste pour animaux ?

Plus qu’un métier, comportementaliste animalier est une vocation qui requiert une réelle passion pour les animaux. Fin observateur, le comportementaliste est capable de détecter les troubles comportementaux des animaux et d’en identifier les causes. Exerçant le plus souvent en indépendant, il intervient au domicile de ses clients, à leur demande. Il peut également exercer en cabinet, dans les parcs naturels ou les élevages. Au-delà de son rôle de « curateur », le comportementaliste animalier doit aussi agir en anticipation en faisant de la prévention. Autrement dit, il doit être capable de déceler une tendance comportementale susceptible d’évoluer en trouble.

Contrairement à ce que l’on pourrait penser, le comportementaliste pour animaux n’est pas un dresseur, en cela qu’il n’intervient pas pour donner des conseils éducatifs. Sa mission principale est d’amener l’animal à réintégrer son cercle familial. Plus médiateurs que dresseur, il conseille les propriétaires sur les bons gestes à adopter vis-à-vis d’un animal de compagnie difficile à gérer (agressivité, anxiété, malpropreté, crainte…).

Comment se déroule une thérapie comportementale pour animaux ?

Lors de la première consultation, le comportementaliste animalier s’attellera à dresser un bilan comportemental de l’animal. C’est ce bilan qui permettra de définir un plan d’action dont l’objectif est de rééquilibrer la relation homme/animal et de la rendre plus harmonieuse. Vous ne l’aurez peut-être pas remarqué, mais nous venons d’expliquer, en peu de mots, à quoi tient une thérapie comportementale pour animaux.

La thérapie comportementale pour animaux consiste à échanger avec le propriétaire et à observer l’animal dans son environnement. Le comportementaliste animalier mettra alors au point un plan d’action, décliné en recommandations qui doivent être mises en application par le maître. La durée de la thérapie comportementale pour animaux dépend de plusieurs facteurs, notamment de la nature du trouble, de l’évolution de l’animal ou encore du niveau de coopération du propriétaire. Cela dit, sachez qu’il est toujours préférable d’agir par anticipation, avant que le trouble ne s’installe. Autrement dit, n’hésitez pas à solliciter l’aide d’un comportementaliste animalier avant l’adoption car, souvent, les troubles de comportement de l’animal sont causés par une méconnaissance de ses besoins par son maître.

Devenir comportementaliste animalier en Suisse

On ne trouve pas encore de formation proprement dite ou de diplôme officiel pour devenir comportementaliste animalier en Suisse. Il existe toutefois une formation professionnelle donnant accès au métier de comportementaliste pour chat donnant lieu à l’obtention d’un certificat de l’institution de formation Monde du Chat. Il s’agit d’une formation à temps partiel (11 mois) qui s’adresse aux apprenants désireux de devenir comportementaliste en activité principale ou complémentaire, et qui leur permet d’exercer en fin de parcours. Ces derniers doivent justifier d’un titre d’étude de niveau secondaire, de formation professionnelle ou d’études universitaires. A défaut, une expérience professionnelle à plein temps d’au moins 3 ans est requise. Idéalement, les personnes souhaitant suivre cette formation devront démontrer des aptitudes leur permettant d’exercer le métier de comportementaliste pour chat, en plus d’avoir un sens de l’observation et des notions en éthologie, médiation et psychologie.

Par ailleurs, il est possible de suivre une formation professionnelle d’éducateur canin spécialisé en comportement, qui débouche sur un diplôme / certificat de l’institution de formation AoA (Animals our Academy). Il s’agit d’une formation reconnue au niveau fédéral par l’OSAV, déclinée en 5 modules, dnt un module « prévention des problèmes de comportement, intégration du chien en famille, dans la société et prévention ». Pour y accéder, on conseille aux apprenants d’avoir une expérience préalable dans le travail avec les chiens.

La relation avec votre animal de compagnie devient de plus en plus difficile ? Agissez dès maintenant en sollicitant les services de l’un des comportementalistes animalier présents sur notre annuaire !