Discipline sportive canine, le dog dancing compte plusieurs adeptes dans de nombreux pays à travers le monde dont la Suisse. Plusieurs personnes possédant un chien pratique ce sport, séduites par ses multiples bienfaits aussi bien pour le maître que l'animal. Tel un guide, cet article vous fournit des informations utiles sur cette pratique qui pourrait être une option intéressante si vous recherchez une activité ludique à faire avec votre chien.


Dog dancing : origine et principe

Connu sous le nom de dog dance dans les autres pays d'Europe à l'exception de la Belgique et de la France, le dog dancing voit le jour en 1990 grâce à Mary Ray. Ce sport devient très populaire outre-Manche après la démonstration faite par cette dernière à l'occasion d'un séminaire d'obéissance. C'est d'ailleurs la raison pour laquelle l'ancienne appellation de cette discipline canine est "obé rythmée", signifiant obéissance rythmée. Une dizaine d'années après son apparition, la pratique s'exporte dans les autres pays européens. Ainsi, la Belgique et les Pays-Bas sont les premiers à officialiser cette activité en organisant un concours en 2000. 

Que vous le pratiquiez en obé-rythmée au sens strict du terme ou en freestyle, le principe du dog dancing est simple. Cette activité consiste pour le maître et son animal de compagnie, à enchaîner des tours, des pas, des positions ainsi que des mouvements. Bien entendu, cette chorégraphie est réalisée sur fond de musique en y mettant un maximum de rythme.

Comment apprendre le dog dancing à son chien ?

Il existe plusieurs méthodes pour apprendre le dog dancing à votre chien. Trois techniques sont cependant très répandues. On peut citer la capture durant laquelle vous capturez de façon naturelle le comportement que propose votre animal. Toutefois, vous atteindrez rarement vos objectifs avec cette solution d'apprentissage lorsque vous désirez travailler spécifiquement une position.

Il est également possible de vous tourner vers le leurre, une méthode d'apprentissage consistant à amener votre chien vers la position voulue. Vous utilisez un jouet ou une friandise en fonction de la motivation de votre animal et le guidez pas à pas pour qu'il parvienne à réaliser le comportement que vous souhaitez. Faites très attention avec cette technique qui ne favorise pas un développement de la capacité de réflexion de votre chien. Le leurre ne peut pas être pratiqué sur une longue période pour apprendre le dog dancing. Il faudra penser à introduire progressivement des gestes qui lui permettent de se libérer de la dépendance du jouet ou de la friandise.

Le façonnage ou shaping est enfin un moyen tout aussi efficace pour apprendre ce sport avec votre chien. Il s'agit ici de proposer une récompense à votre chien, chaque fois que celui-ci produit un mouvement se rapprochant le plus possible au comportement recherché.

Le dog dancing est-il un sport à la portée de tous ?

Toute personne qui possède un chien peut s'adonner au dog dancing. Ce sport se pratique sans conditions d'âge ou physiques particulières. Pour tous ceux et celles qui sont en situation de handicap, il est toujours possible aux joies de cette discipline. Il faut tout de même savoir que le travail avec votre animal, sera effectué quotidiennement pour l'essentiel à la maison ou à l'occasion de vos sorties. La créativité, la rigueur, la régularité et la patience sont par conséquent des qualités indispensables pour obtenir les résultats escomptés à travers la pratique de ce sport.

Quels sont les avantages de cette pratique ?


Que ce soit pour le maître ou le chien, le dog dancing présente de nombreux bienfaits. On peut notamment citer le renforcement de la relation entre vous et votre animal de compagnie, le renforcement de son obéissance, l'apprentissage d'exercices à ce dernier via des techniques positives, tout en profitant d'une activité sportive et ludique avec celui-ci.