Tout savoir sur le discus, le poisson roi des aquariums d’eau douce

On le surnomme le poisson roi des aquariums d’eau douce. Lui, c’est le discus, un petit poisson découvert pour la première fois en 1840 par le zoologiste Johan Jacob Heckel, qui a d’ailleurs donné son nom au discus Heckel. Reconnaissable à sa forme ronde caractéristique et son caractère doux et paisible, le discus est très apprécié des aquariophiles aux quatre coins du monde. Envie, vous aussi, d’élever un discus ? Découvrez tout ce qu’il faut savoir sur ce poisson d’eau douce !

L’origine du discus

Nous vous le disions, la première espèce de discus a été découverte par Johan Jacob Heckel en 1840 (discus Heckel). Plus tard, d’autres espèces de ce petit poisson d’eau douce seront révélées au public, notamment le discus aequifasciatus, découvert par le zoologiste Pellegrin en 1904. C’est aussi le cas du discus Tarzoo, découvert en 1959 par un autre zoologiste du nom de Lyons. Le discus est un poisson originaire d’Amazonie, plus précisément du Rio Negro et ses affluents. A l’état sauvage, il en existe plusieurs espèces, la plus connue étant le discus Heckel, reconnaissable à sa bande noire verticale. Idem pour le discus brun, dont sont issues les principales variétés d’élevage actuelles, dont le discus turquoise.

Discus : les principales caractéristiques

De son nom scientifique Symphysodon aequifasciatus, le discus est un poisson d’eau douce appartenant à la famille des Cichlidae, reconnaissable à sa forme ronde caractéristique. Le discus tire son nom de ses rayures verticales, qui apparaissent autour de son corps pour mieux se camoufler dans les végétaux lorsqu’il pense être en danger, repoussant ainsi ses prédateurs par ce petit subterfuge. Au niveau de la taille, le discus mesure entre 15 et 20 cm, allant jusqu’à 23 cm pour certains spécimens, pour 2 à 3 cm d’épaisseur. Pour ce qui est de l’espérance de vie du discus, celle-ci peut aller jusqu’à 15 ans à l’état sauvage, et atteindre 18 ans en captivité dans un aquarium, pour peu que les conditions de vie du poisson soient optimales.

Le caractère du discus

Paisible et calme, le discus se montre toutefois très protecteur vis-à-vis de ses petits durant leurs premières semaines de vie, un trait de caractère commun à toute la famille des Cichlides. Sachez aussi qu’à l’état sauvage, ce poisson vit en groupe d’au moins 6 individus, jusqu’au moment où il s’accouple. Très fidèle, le couple de discus est inséparable. Ils passent en effet toute leur vie ensemble.

La reproduction du discus

Nous vous le disions, le discus est un poisson fidèle qui passe toute sa vie avec son/sa partenaire. Au niveau de la reproduction du discus, ce petit poisson d’eau douce atteint sa maturité sexuelle à l’âge d’un an. A ce moment, mâle et femelle choisissent un partenaire de reproduction, et il reviendra au mâle de déterminer le territoire où la femelle pourra déposer ses œufs. Il procède alors au nettoyage du substrat avant de féconder les œufs après la ponte. Rappelons que les discus sont très protecteurs de leur progéniture. Ainsi, après éclosion des œufs, les parents surveillent les petits de très près pendant plusieurs semaines, et déposent un mucus très nutritif sur le dos de leurs alevins. Sachez toutefois que malgré toute la bienveillance des parents, les petits discus restent notoirement fragiles tout au long de leur croissance.

Comment élever un discus ?

Commençons par noter que le discus est un poisson particulièrement délicat à élever. La raison à cela est qu’il est très fragile, et peut facilement succomber à des conditions de vie inadaptées. Vous l’aurez compris, ce poisson n’est pas conseillé aux novices, mais plutôt aux aquariophiles confirmés. Dès lors, il est recommandé d’adopter un petit groupe de 5  à 6 discus, ce qui correspond plus ou moins aux habitudes de vie du poisson à l’état sauvage. Voyons tout cela en détail.

Quel aquarium pour un discus ?

Un aquarium pour discus doit avoir une capacité minimale de 300 à 350 litres, à raison de 50 litres par poisson (groupe de 6 individus). Idéalement, optez pour un aquarium de 450 litres, notamment si vous comptez le peupler d’autres espèces de poissons compatibles, ce qui est tout à fait possible en théorie, particulièrement le scalaire, le severus, le cichlidé dreapeu… Vu que le discus est un poisson territorial, il est conseillé d’introduire tout le groupe de poisson en même temps dans l’aquarium.

L’eau de l’aquarium des discus doit avoir une dureté totale moyenne de 5 GH, une température allant de 28 à 32 °C et un potentiel hydrogène compris entre 5,5 et 6,5 pH. Vous l’aurez compris, le discus préfère plutôt une eau chaude, douce et acide. Quant à l’aménagement de l’aquarium, il est essentiel de reproduire le milieu naturel du discus en mettant en place un environnement subaquatique fait de grosses racines et de quelques cachettes. Ces dernières sont très importantes, car le discus a l’habitude de se cacher à l’état sauvage pour fuir ses prédateurs, notamment le Piranha.

L’entretien de l’aquarium

Toutes les deux semaines, un cinquième de l’eau de l’aquarium des discus doit être changé pour le bien-être des poissons et leur santé. Il est essentiel de changer l’ancienne eau par une eau à la même température et, plus globalement, aux mêmes conditions de dureté et de potentiel hydrogène. Rappelons, au risque de nous répéter, que le discus est un poisson très sensible. La moindre variation de son environnement peut l’affecter et le rendre malade, voire lui être fatale dans les cas les plus graves.

L’alimentation du discus

Que mange un discus ? Le discus est un petit poisson omnivore auquel la nourriture doit être distribuée une fois par jour. Celle-ci doit être variée, hyper protéinée et, idéalement, naturelle et non lyophilisée. Le régime alimentaire du discus est à base de micro-organismes et d’aliments d’origine végétale. Pour éviter tout risque de carence en nutriments, il est indispensable de varier la nourriture du discus, et d’alterner alimentation fraîche, granulés et nourriture congelée (le tout est disponible en animalerie). Attention toutefois à ne pas distribuer plus de nourriture qu’il ne faut à vos discus, le risque étant d’augmenter la pollution de l’eau rapidement.

Bien choisir ses discus

Commençons par rappeler qu’il est plus judicieux d’acheter vos discus en animalerie que chez un particulier. Pourquoi ? Parce que, en théorie, vous aurez la garantie que les poissons sont en bonne santé car ils ont été entretenus par des professionnels. Ils seront aussi mieux acclimatés. Pour bien choisir un discus, faites particulièrement attention à l’apparence du poisson, notamment à sa robe. Il faut qu’il ait de belles couleurs, des écailles de qualité qui ne soient ni abîmées ni ternes, et un ventre rebondi. Prenez aussi le temps d’observer les discus en aquarium, l’objectif étant que vous choisissiez les spécimens les plus vifs. Sachez enfin que la vivacité des couleurs du discus est un excellent indicateur de son bien-être : plus les couleurs du poisson sont vives, plus il est heureux !

Envie d’élever des discus ? Trouvez les perles rares dans notre rubrique annonces !