Accessible à tous, la voltige équestre constitue une des premières disciplines adaptées aux enfants à cheval ou à poney. Elle convient également aux cavaliers débutants. De nombreux moniteurs proposent cet apprentissage parmi leurs différentes prestations. La complexité des figures varie en fonction de votre niveau. Les formations incluent par ailleurs les techniques de mise en selle. De cette manière, vous pourrez acquérir plus d’aisance. Cela vous permet de prendre confiance dès que vous entrez en contact avec votre cheval. 

Les origines de la voltige équestre

Comme pour la plupart des disciplines équestres de compétition ou de loisirs, la voltige s’inspire d’une pratique militaire. Elle figure parmi les formations obligatoires des cavaliers romains. Ces exercices les aident à maintenir leur équilibre au cours des combats. Cela demande beaucoup d’audace et d’adresse. Les Indiens d’Amérique et les cosaques maîtrisent également cette technique, leur permettant d’utiliser leurs armes dans plusieurs positions possibles. Il peut s’agir de fouets, de lances ou d’arcs avant l’apparition des pistolets et des fusils. Au fil des années, ils servent à distraire le public grâce au cirque au XIIe siècle. Cette activité devient un sport à part entière par la suite. Les professionnels établissent des règles précises auxquelles tous les compétiteurs doivent se soumettre. Cela facilite le jugement des épreuves équestres en dehors de la voltige depuis qu’elle fait partie des spécialités olympiques lors les jeux d’Anvers en 1924. 

Se mettre à la voltige équestre

Dès leur plus jeune âge, les enfants peuvent s’y exercer. Les moniteurs entraînent des petits de 3 ans qui se concentrent uniquement sur le plaisir de monter à cheval. Les formateurs se chargent de l’allure et de la direction de l’animal. Cette méthode d’apprentissage leur permet de se sentir en confiance jusqu’à leur sixième année. Ils commencent alors à aborder des figures simples telles que le passage de jambes, le montoir, la position debout ou assise au galop ou encore la mise à genoux. En devenant des cavaliers confirmés, la voltige équestre les aide à garder leur équilibre. Dans le cadre d’une compétition, ils effectuent une série de mouvements au rythme d’une musique. Certains d’entre eux constituent des figures imposées par le jury : l’entrée, l’amazone, les ciseaux, le moulin, l’étendard, le debout et la position de base. En ce qui concerne la voltige en équipe, celle-ci se compose de 4 à 6 cavaliers et d’un remplaçant. La fluidité et l’élégance des enchaînements font partie des principaux points vérifiés par les juges en plus de l’harmonie du monteur avec sa monture. 

Les différents types de voltige

De par ses nombreuses similitudes avec la gymnastique acrobatique, la voltige équestre constitue un spectacle sportif. Elle se pratique individuellement ou en équipe dans un cercle d’un diamètre de 15 mètres. Cinq juges évaluent les figures libres ou imposées qui s’enchaînent dans un temps imparti. Ils donnent des notes par rapport au travail du longueur et du voltigeur. La voltige cosaque représente le second type de discipline. Très spectaculaire, le cavalier exécute des mouvements enchaînés sur une ligne droite. Il lui faut une longue distance pour réaliser toutes les figures de son programme. Il ramasse des objets à terre, simule des combats en manipulant des armes dans différentes positions acrobatiques. La réussite de ces spectacles et de ces compétitions résulte d’un entraînement rigoureux. N'hésitez pas à vous inscrire à des cours spécifiques si vous vous passionnez pour cette branche.

A bientôt pour d'autres infos