La santé du rat : maladies, soins, hygiène et entretien

Peu commun, le rat domestique commence tout doucement à se frayer un chemin dans nos foyers. Mais attention, adopter un rat domestique est un projet qui doit être mûrement réfléchi. Ce petit rongeur de la famille des muridés a besoin de conditions de vie adaptées pour s’épanouir, notamment des soins réguliers pour son bien-être et pour éviter un éventuel problème de santé. Quels sont les problèmes de santé les plus courant chez le rat ? Comment en prendre soin convenablement ? Voici tout ce que vous devez savoir sur la santé du rat domestique !

Santé du rat : les critères environnementaux

Pour maintenir la santé et le bien-être de votre rat domestique, il est essentiel de respecter certains critères d’ordre environnemental. Un rat a besoin de calme pour s’épanouir, veillez donc à placer sa cage dans un endroit peu bruyant, mais aussi aéré. Attention toutefois aux courants d’air, qui peuvent le rendre malade ! Veillez également à ce que la pièce soit lumineuse, mais que la cage ne soit pas directement exposée aux rayons du soleil. Autre point à prendre en compte : les rats sont capables d’entendre les ondes sonores de haute fréquence, d’où la nécessité de placer leur cage loin des appareils qui en émettent comme les enceintes ou les télés. Enfin, sachez que pour un rat adulte, la température idéale se situe entre 20 et 24 °C.

Comment reconnaître un rat malade ?

Pour reconnaître un rat malade, l’indicateur le plus fiable est son comportement. En bonne santé, un rat domestique est un animal assez vif, qui bouge beaucoup et qui se montre plutôt gourmand. Lorsqu’il est malade, son comportement est modifié. Il est plus léthargique, passe plus de temps dans sa cachette et peut montrer des signes d’agressivité lorsque vous l’approchez. Aussi, il perd son appétit et maigrit à vue d’œil. On peut aussi savoir si un rat est malade à son poil, qui devient moins brillant et plus rêche. Dans certains cas, des diarrhées peuvent survenir. Enfin, un rat malade néglige son hygiène corporelle, et peut avoir un derrière souillé.

Les maladies courantes chez le rat

Un rat peut être sujet à différentes maladies qui le guettent tout au long de sa vie. Celles-ci peuvent aller su simple rhume causé par un courant d’air, à des maladies plus graves qui s’attaquent à son système immunitaire. Au rayon des maladies les plus courantes du rat, on retrouve (liste non exhaustive) :

  • La Porphyrine, qui se manifeste par des taches rougeâtres au niveau du nez ou autour des yeux du rat. On parle alors d’excès de Porphyrine, qui témoigne d’une infection respiratoire ou d’un problème oculaire. N’hésitez pas à consulter votre vétérinaire 
  • La conjonctivite, ou coup de froid généralement causé par un courant d’air, se traduit par des yeux pleins de pus. Pas de panique, ce problème de santé peut être traité chez le vétérinaire par une pommade et un sérum physiologique ;
  • La pododermatite, une maladie très souvent causée par les litières en bois, et qui se traduit par une irritation, voire un gonflement des pattes du rat. Il faut savoir qu’au contact d’un matériau comme le bois, l’urine du rat peut renvoyer de l’ammoniaque qui, lorsqu’il est couplé à des staphylocoques, peut être très nocif pour l’animal 
  • La mycoplasmose, certainement la maladie la plus courante des rats. En effet, quasiment aucun rat n’y échappe. La mycoplasmose se déclenche généralement lorsque le rat faiblit à cause d’une autre maladie. L’animal commence alors à éternuer, il a du mal à respirer et perd son appétit. Plus grave encore, la mycoplasmose peut évoluer en pneumonie, une maladie mortelle pour le rat. Dès que vous soupçonnez une mycoplasmose, il est vital de consulter votre vétérinaire en urgence 
  • Les parasites auxquels le rat est exposé entraînent des boutons, voire des plaques à plusieurs endroits du corps de l’animal. Souvent, il s’agit de la gale, qu’on peut traiter par la simple administration d’un antiparasitaire, qui éliminera aussi les poux et les puces, le cas échéant 
  • Le SialoDacryoAdenitis (virus SDA) est une maladie extrêmement contagieuse du rat, à même de se propager sans contact. Le virus SDA s’attaque au système immunitaire du rat et l’affaiblit considérablement. Les signes de la maladie incluent la perte d’appétit, le gonflement des yeux, les difficultés respiratoires… Comme il s’agit d’un virus, vous n’avez pratiquement rien à faire, sauf attendre qu’il s’en aille de lui-même. Entre temps, en raison de l’affaiblissement de ses défenses immunitaires, le rat peut être sujet à toutes sortes de maladie entre la période d’incubation et la fin.

Les soins et l’hygiène du rat

Le rat accorde une attention particulière à sa propreté, sauf lorsqu’il est malade. Votre rôle d’éleveur est de lui assurer une bonne hygiène, notamment en mettant en place une litière que vous pouvez remplacer facilement de manière régulière. Veillez également à protéger votre rat des acariens et des parasites en appliquant un antiparasitaire, ou en apposant un shampooing sur sa fourrure.

Eu égard aux soins à apporter à votre rat, tout commence par l’alimentation. Celle-ci doit évidemment être équilibrée pour maintenir le rongeur en bonne santé, en lui fournissant les nutriments dont il a besoin : graines, granulés, foin, fruits et légumes, verdure… Pensez aussi à examiner votre rat chaque jour, en vérifiant l’état de son pelage, de ses yeux et de ses oreilles à la recherche de signes de maladie sous-jacente (écoulement nasal ou des yeux, pelage terne…). Enfin, vous devez régulièrement couper ou tailler les griffes de votre rat à l’aide d’un ciseau à griffes. Attention à ne pas toucher les vaisseaux sanguins !

Santé du rat : quand consulter un vétérinaire ?

Rat chez le vétérinaire

A ce jour, il n’existe toujours pas de programme de vaccination annuel chez le rat, d’où l’importance de contrôler votre rongeur de près et d’être attentif au moindre signe de maladie. Quand emmener votre rat chez le vétérinaire ? Vu qu’il n’existe pas de programme de vaccination du rongeur, et qu’il n’a pas une longue espérance de vie (12 à 24 mois), le rat n’a pas besoin de soins vétérinaires réguliers… sauf lorsque vous constatez un changement de comportement ou d’apparence, révélateur d’une maladie sous-jacente. Parmi ces signes, citons l’amaigrissement, la perte d’appétit, la perte de poils, la boiterie, les matières fécales anormales, les difficultés à respirer, la tête penchée sur le côté (suspicion de tumeur)…

Nous ne le répéterons jamais assez : il est vital d’emmener votre rat chez le vétérinaire au moindre signe de maladie. Mais encore faut-il choisir un vétérinaire pour rat ! Le choix du vétérinaire est évidemment très important pour le bien-être du rongeur. Idéalement, tournez-vous vers un vétérinaire spécialiste NAC, à même de correctement manipuler et traiter votre rat. Contrairement à un vétérinaire généraliste, un vétérinaire NAC a l’habitude de soigner les rongeurs, raison pour laquelle il est plus qualifié pour diagnostiquer le problème de santé et le traiter efficacement.

A la recherche d’un vétérinaire spécialiste NAC pour prendre soin de votre rat domestique ? Trouvez-en un près de chez vous dans notre rubrique annonces !