Qu’est-ce que l’hydrothérapie animale ?

Née sans les pays Anglo-Saxons, l’hydrothérapie animale a fait son apparition en Suisse romande il y a de cela quelques années. Couramment appelée rééducation aquatique, elle consiste en l’usage thérapeutique de l’eau en rééducation, aidant ainsi l’animal à récupérer ses capacités locomotrices. Aujourd’hui, l’hydrothérapie animale est surtout utilisée pour la rééducation fonctionnelle des chiens et chats. Quels sont les bienfaits de l’hydrothérapie animale ? Comment se déroule une séance de rééducation aquatique pour animaux ? Dans quels cas peut-on utiliser l’hydrothérapie pour son animal ? On vous dit tout sur l’hydrothérapie animale !

Hydrothérapie animale, quels bienfaits ?

Pour dire les choses simplement, l’hydrothérapie animale est une technique de rééducation par l’eau. Dans le détail, elle consiste en l’usage thérapeutique de l’eau pour la récupération des fonctions locomotrices de l’animal. Utilisation de la glace, piscine, spa, tapis roulant aquatique… l’hydrothérapie animale ou rééducation aquatique se présente sous différentes formes, et est très utilisée pour chiens et chats. Quels sont donc les bienfaits de l’hydrothérapie animale ? C’est qu’on vous propose de découvrir dans cette section.

Vous ne le savez peut-être pas, mais l’eau a des vertus thérapeutiques. Nous ne parlons pas ici d’eau de source thermale, dont les bienfaits sont connus depuis des siècles déjà, mais de l’eau courante que nous utilisons au quotidien. Comment, dites-vous ? En raison de ses propriétés physiques, dont l’effet porteur qui, grâce à la poussée d’Archimède, porte une partie du poids de l’animal en rééducation, ce qui a le don de faciliter son mouvement.

L’eau a également un effet thermique sur l’animal, en fonction de sa température. Lorsqu’elle est chaude, l’eau permet de soulager la douleur de l’animal, on parle alors d’effet antalgique. Elle aide aussi à détendre ses muscles. L’eau froide sera privilégiée en cas d’inflammation ou d’œdèmes. Par ailleurs, grâce à ses propriétés de résistance au mouvement supérieures à celles de l’air, l’animal pourra renforcer son système cardio-respiratoire et ses muscles. Enfin, dans le cadre de l’utilisation d’un tapis roulant aquatique, l’animal subit une pression proportionnelle à la profondeur de l’eau qui permet de réduire ses gonflements articulaires et les tuméfactions de ses tissus.

Quand peut-on recourir à l’hydrothérapie animale ?

Problèmes orthopédiques, neurologiques, surpoids, vieillesse… les indications de l’hydrothérapie animale sont très nombreuses, raison pour laquelle elle est extrêmement sollicitée en rééducation fonctionnelle des animaux. Globalement, la quasi-totalité des troubles locomoteurs peuvent être traités par la rééducation aquatique. C’est notamment le cas suite à une intervention chirurgicale due à une fracture, ou lorsqu’un chien souffre d’arthrose, d’une luxation vertébrale ou d’une hernie discale, entre autres. Cela dit, l’hydrothérapie animale ne s’adresse pas uniquement aux animaux présentant des troubles orthopédiques ou neurologiques, elle est tout aussi utile en cas de surpoids ou en prévention de la fonte musculaire causée par la vieillesse. Toujours sur le volet préventif, la rééducation aquatique peut être sollicitée en amont d’une intervention chirurgicale orthopédique lourde.

Malgré son large spectre d’utilisations, l’hydrothérapie animale présente tout de même quelques contre-indications, notamment en cas d’incontinence urinaire et fécale, de plaies ou encore d’otites. En tout état de cause, ça sera au vétérinaire de déterminer si l’hydrothérapie est nécessaire à votre animal de compagnie. Lorsque c’est le cas, il établira un planning d’exercices adaptés dans le cadre de la rééducation fonctionnelle de votre compagnon. Cela nous amène à vous parler des différentes formes de l’hydrothérapie animale

Les formes de l’hydrothérapie animale

Piscine, tapis roulant aquatique, spa, bains… l’hydrothérapie animale peut prendre plusieurs formes, en fonction du trouble à traiter chez votre compagnon et de ses besoins précis. Explorons tout cela un peu plus en détail.

  • Piscine : elle permet de travailler les quatre membres de l’animal, plus particulièrement son dos, grâce au soutien apporté par l’eau. Celle-ci est réglée à une température de 26 à 28°C et submerge complètement l’animal, sauf sa tête, évidemment ;
  • Tapis roulant aquatique : il immergé à des profondeurs variables, selon le niveau de soutien et l’intensité de l’exercice voulus pendant la rééducation de l’animal. L’hydrothérapeute règle en outre la vitesse du tapis et déclenche des jets contre-courant le cas échéant ;
  • Spa : qui dit spa, dit eau chaude, ou plutôt tiède pour être plus précis. Lorsque l’animal souffre de contractures ou de douleurs articulaires, il est mis dans une eau chauffée à 32°C pour le détendre. Des bulles sont ajoutées pour masser le chien ou chat ;
  • Bains : le bain peut être d’eau chaude ou froide, ou une succession des deux, dans lequel l’animal est plongé en entier ou en partie, en fonction de l’effet recherché ;
  • Glace : elle est utilisée dans le cadre de la cryothérapie qui consiste à réaliser des massages à effet froid.

Comment se déroule une séance d’hydrothérapie animale ?

Chien dans l'eau

Préalablement à la séance d’hydrothérapie, on jauge la réaction de l’animal en le rinçant abondamment. L’objectif du rinçage est double : préparer l’animal à la séance en l’habituant à la température de l’eau (généralement de 26 à 28°C), et bien le nettoyer avant la mise à l’eau. En fonction de la condition de l’animal, le thérapeute peut décider de le soumettre à des exercices d’échauffements, des mouvements de flexion ou de stretching. Là encore, l’objectif est de préparer l’animal au mieux à sa séance de rééducation aquatique. Plus rarement, le thérapeute peut effectuer une session de laser thérapeutique ou d’ultrasons, toujours dans le même but.

Vient alors le moment de la mise à l’eau. Celle-ci se fait par le biais d’une rampe spécialement dédiée à cet effet, qui assure une entrée en douceur dans le bassin. On peut aussi utiliser un palan avec harnais de levage lorsque l’animal est particulièrement lourd ou qu’il souffre de troubles locomoteurs avancés. Très souvent, la séance d’hydrothérapie animale se déroule en présence du propriétaire, ce qui a le don de rassurer le chien ou chat. Le maître va se mettre au bord du bassin pour apaiser son compagnon, mais aussi pour le motiver. Si l’animal est trop stressé, ce qui est courant lors de la toute première séance d’hydrothérapie, le thérapeute pourra le distraire par des techniques de jeux spécifiques.

En fin de séance, le thérapeute sort l’animal de l’eau pour le diriger vers une salle de séchage. Le propriétaire pourra alors le sécher avec le séchoir et les serviettes mises à disposition. A la demande du propriétaire, il sera possible de programmer une douche simple ou avec shampoing après la séance. Celle-ci est particulièrement indiquée aux animaux qui présentent une sensibilité cutanée. Enfin, il est vivement conseillé de ne pas nourrir l’animal au moins 6 heures avant la séance d’hydrothérapie, ce qui permet d’éviter tout risque de troubles digestifs. Veillez également à sortir votre chien quelques minutes avant la séance pour qu’il ne fasse pas ses besoins dans le bassin.

Hydrothérapie animale : durée et fréquence des séances

Généralement, une séance d’hydrothérapie animale ne dure pas plus de 20 minutes. Cela dit, la durée des séances évolue crescendo, pour habituer l’animal à l’effort. C’est ainsi que la première séance d’hydrothérapie animale ne dure pas plus de 5 minutes. La seconde sera montée à 8 minutes, la troisième à 10 minutes et ainsi de suite. Quant à la fréquence des séances de rééducation aquatique, celle-ci dépend directement de la pathologie à traiter et de l’âge de l’animal, entre autres facteurs. Souvent, les vétérinaires conseillent un programme d’hydrothérapie animal au rythme de 2 séances par semaine.