Le chat est un animal de compagnie qui a des habitudes particulières. Par rapport à son alimentation, avez-vous remarqué qu’il peut être très autonome ? Savez-vous pourquoi il mange si peu ? Connaissez-vous les techniques à utiliser pour le rendre le plus heureux en votre compagnie ? Tant de questions auxquelles cet article vous aidera à répondre, afin que l’alimentation de votre chat n’ait plus aucun secret pour vous.

Les habitudes alimentaires du chat

La plupart des habitudes alimentaires du chat lui viennent des instincts sauvages qu’il conserve malgré la domestication. À l’état sauvage, le chat est un animal solitaire. Comme tous les félins, il chasse ses proies pour les dévorer à l’abri du regard. Il peut s’agir de petits rongeurs, mammifères ou des oiseaux et même des fruits, quelques fois.

Le chat domestique conserve la plupart de ces habitudes. De par sa nature de chasseur, il préfère manger à l’abri des regards et aime sortir sa nourriture de sa gamelle avec ses pattes. Il préfère les aliments à 37 °C ou 38 °C, soit la température du corps et il a plus de facilité avec les saveurs acides et les nourritures industrielles.

La fréquence d’alimentation

Pour nourrir votre chat, vous devez respecter ses instincts. Son style de nourriture ne correspond pas du tout à celui des hommes. Il préfèrera manger jusqu’à 20 fois par jour des repas de 3 minutes plutôt qu’ingurgiter à l’excès de grandes quantités à la fois. Il vous faudra alors opter pour de petites quantités à la fois.

Si vous n’êtes pas disposé à le nourrir autant toute la journée, vous pouvez l’entraîner très tôt à être autonome. En l’habituant à chasser sa nourriture, vous pourrez l’aider à conserver un rythme d’alimentation adapté à sa nature. Vous pourrez, par exemple, utiliser un distributeur automatique de croquette pour qu’il se serve lui-même, au besoin.

Le type d’alimentation en général

Si vous voulez respecter la nature de votre chat, vous éviterez de lui donner des sucreries. Vous devrez respecter tout ce qu’il préfère. Vous éviterez de lui servir vos restes et vous opterez pour des croquettes bien sèches, servies dans un endroit à l’abri des regards. Vous devrez prévoir près de 50 g de ration correspondant à 1 kg de son poids.

Son alimentation devra ressembler à celui du chat sauvage, par rapport à son apport en eau, en vitamines, en céréale et surtout en viande. La plupart des croquettes et pâtés correspondent à ce dont le chat a besoin. Puisqu’il préfère manger la nuit, vous gagnerez à prévoir un système d’alimentation autonome pour votre animal de compagnie.

Quelques cas particuliers

L’alimentation du chat varie en fonction de son âge. Les chatons se nourrissent exclusivement du lait maternel. À partir de 12 semaines, le chat commence à prendre des repas solides. Au bout d’un an et jusqu’à sa dixième année, le chat aura une alimentation normale. À 10 ans, l’alimentation du chat devra être moins énergétique, car il se dépensera moins.

La stérilisation a aussi des influences sur l’alimentation du chat. Il s’agit du même effet que les activités physiques. Un chat stérilisé a moins besoin d’apport énergétique, mais, comme il se déplace moins, il mange beaucoup plus. Le risque de surpoids est alors grand. Vous devrez réduire ses rations ou opter pour des croquettes pour chat stérilisé.

En raison d’une alimentation imparfaite, le chat risque des troubles alimentaires. La boulimie ou l’anorexie sont les maladies les plus fréquentes. Pour éviter l’anorexie par exemple, il faudra surveiller ses caprices et y succomber en veillant à ce qu’il puisse avoir l’apport journalier nécessaire à sa croissance.

Parmi les habitudes des chats, il y a celui qui consiste à rapporter des animaux morts à son maître, car ce dernier lui semble avoir besoin d’aide pour la chasse. Votre chat vous fait-il de tels cadeaux ? Rejoignez notre communauté et racontez-nous tout sur notre page Facebook.