Adopter une tortue terrestre : le guide du débutant

Les tortues terrestres, et plus spécialement les tortues grecques, ont de plus en plus la cote en Suisse. Facile à entretenir et particulièrement résistants, ces NAC (Nouveaux animaux de compagnie) s’invitent en effet de plus en plus dans nos foyers. Mais il ne faut pas perdre de vue qu’il s’agit d’une espèce menacée, et donc protégée, notamment par la Convention de Washington, d’où la nécessité de bien vous renseigner avant d’opter pour une variété en particulier. Quelle tortue terrestre adopter ? Quels soins apporter à sa tortue terrestre ? Quid de la législation suisse ? On vous dit tout sur l’adoption de tortues terrestres en Suisse.

Tortue terrestre : précautions particulières

Une tortue terrestre, ça vit longtemps, très longtemps : 150 ans pour les tortues terrestres géantes des Seychelles, record absolu en la matière. Dans de bonnes conditions, une tortue terrestre en élevage peut vivre jusqu’à l’âge de 120 ans. La question à se poser est êtes-vous prêt à assumer un tel engagement ? Très souvent, les tortues terrestres se retrouvent en refuge car leurs anciens propriétaires en sont devenus las. Il arrive aussi que l’animal survive à son maître. Pour éviter que cela n’arrive, il vaut mieux adopter une tortue terrestre âgée plutôt que jeune, en raison de l’espérance de vie élevée de l’animal. En définitive : pensez-y à deux fois avant d’adopter une tortue terrestre.

Contrairement à d’autres animaux de compagnie comme les chiens ou les chats, les tortues sont des animaux sauvages. Cela veut dire qu’elles ne développent pas de rapports sociaux avec l’éleveur. Exit donc les câlins et autres formes de liens possibles avec la plupart des NAC. Indépendantes, les tortues terrestres n’aiment pas être soulevées ou transportées, vous devez donc prendre cela en considération, spécialement si vous avez des enfants à la maison.

Par ailleurs, il faut savoir que les tortues sont des reptiles ectothermes dont la température corporelle est en fonction de la température ambiante. Pour se réchauffer, elles ont donc besoin de soleil ou, à défaut, d’un substitut de type véranda ou serre chauffée dans les contrées où le soleil se fait rare. Enfin, avant d’adopter une tortue terrestre, il est essentiel de penser au budget que vous allez devoir allouer au projet (enclos, nourriture, soins…), mais aussi au temps à investir. N’oubliez pas que, bien qu’elle soit indépendante, une tortue terrestre aura besoin de beaucoup d’attention au quotidien, notamment pour la nourrir, nettoyer son enclos ou l’observer. Mieux vaut donc bien réfléchir avant de vous lancer !

Tortues terrestres : que dit la législation en Suisse ?

La Suisse impose des exigences légales minimales en matière d’adoption de tortues terrestres. Ces dernières sont régies par l’Ordonnance sur la protection des animaux (OPAn) et peuvent être consultées sur le site de l’Office fédéral de la sécurité alimentaire et des affaires vétérinaires (OSAV). Les exigences imposées par la législation suisse concernent principalement les conditions de détention des tortues terrestres. Il s’agit, concrètement, d’indications à minima pour le confort des animaux en élevage domestique. Cela veut dire que vous devrez, idéalement, en faire un peu plus pour garantir des conditions de vie optimales à votre animal de compagnie. En tout état de cause, le non-respect de ces exigences minimales vous expose à des sanctions.

Quelles sont les exigences imposées par la loi suisse pour l’adoption de tortues terrestres ? Elles ont trait aux mesures de surface de l’enclos destiné à accueillir la ou les tortues terrestres que vous comptez adopter. A ce niveau, la règle imposée par l’OPAn pour deux tortues terrestres européennes est celle-ci : la longueur de l’enclos doit être, au moins, 8 fois supérieure à la longueur de la carapace de la tortue terrestre la plus grande. La largeur de l’enclos, quant à elle, doit correspondre à au moins 4 fois la longueur de la carapace du même animal. Si l’OPAn précise les dimensions de l’enclos sur la base de deux tortues terrestres, c’est justement pour encourager les éleveurs à en adopter autant. En raison de leur longue durée de vie, les tortues terrestres auront besoin de compagnie, notamment pour se reproduire. Dans la mesure du possible, essayez donc d’adopter un couple.

Au-delà de deux tortues terrestres, l’OPAn impose d’ajouter une surface correspondant à 2x2 la longueur du corps de l’animal supplémentaire. Bien que l’OPAn ne le stipule pas, vous devrez partiellement recouvrir le sol de l’enclos d’un substrat qui permet aux tortues terrestres de creuser, ce qu’elles font généralement pour pondre leurs œufs. Aussi, veillez à équiper l’enclos de cachettes car ces animaux aiment à se distancier des regards pour se reposer en toute tranquillité.

Quelle espèce de tortue terrestre adopter ?

Rappelons, au risque de nous répéter, que l’adoption d’une tortue terrestre doit être mûrement réfléchie, principalement en raison de la longue durée de vie de ces animaux. Et comme il s’agit de reptiles dont la température corporelle dépend de l’air ambiant, il est essentiel de reproduire leurs conditions de vie naturelles, ce qui n’est pas toujours facile. Si, malgré tout, vous décidez tout de même d’adopter ce NAC, vous vous posez certainement la question suivante : quelle espèce de tortue terrestre adopter ?

Notre conseil : si vous êtes débutant en la matière, la logique voudrait que vous adoptiez une espèce relativement facile à élever et à prendre en charge. La bonne nouvelle est qu’il en existe plusieurs, pêle-mêle : la tortue charbonnière, la tortue d'Hermann, la tortue étoilée d'Inde, la tortue mauresque (tortue grecque), la tortue des steppes, la tortue à tête jaune, la tortue léopard, la tortue bordée… En Suisse, la tortue grecque est l’espèce la plus fréquemment détenue, suivie de près par la tortue d’Hermann et de la tortue bordée. Ce sont d’ailleurs les 3 espèces de tortues terrestres qu’on retrouve le plus en Europe.

Les éleveurs un peu plus expérimentés pourront opter pour la tortue des steppes, de son nom scientifique Agrionemys horsfieldii, généralement disponible en animalerie. Très exigeante, cette tortue terrestre nécessite beaucoup de soins et une attention particulière de la part de l’éleveur. Par ailleurs, on conseille aux éleveurs qui disposent d’assez d’espace d’adopter une tortue sillonnée ou une tortue léopard. Très faciles à élever, ces animaux originaires d’Afrique peuvent atteindre une taille allant de 50 à 70 cm.

Quels soins apporter à une tortue terrestre ?

Nous vous le disions, les tortues terrestres sont des animaux particulièrement robustes et résistants. Cela veut dire qu’elles tombent rarement malades, pour peu que leurs conditions de détention soient adaptées à leurs besoins. Toutefois, il est possible qu’elles se blessent, ou qu’elles soient infestées de parasites. Or, on remarque souvent que les éleveurs de ces animaux n’identifient les problèmes de santé de leur tortue que tardivement, d’où l’importance de la prévention. Celle-ci passe principalement par la récolte d’un maximum d’informations sur ces NAC, de sorte à pouvoir détecter tout éventuel problème par simple observation. Généralement, une tortue terrestre en bonne santé a les yeux clairs et brillants, son nez ne coule pas, et elle se dirige d’elle-même vers sa nourriture. Si vous remarquez une anomalie ou en cas d’urgence, il est très important de consulter un vétérinaire spécialisé au plus tôt. Comme ils sont assez rares, renseignez-vous sur un vétérinaire expérimenté en la matière avant d’adopter une tortue terrestre.

L’alimentation des tortues terrestres

Une tortue

Qu’elles soient grecques, d’Hermann ou bordées, les tortues terrestres européennes sont des animaux herbivores qui se nourrissent principalement de plantes sauvages, de racines, de fleurs et d’herbes. Il est donc essentiel de leur fournir une alimentation variée à base de végétaux comme les herbes de prairie (dent-de-lion, mauves, plantain lancéolé, grand plantain…). Les fruits ne doivent être servis qu’avec parcimonie à titre de friandises occasionnelles. N’oubliez pas de garder vos tortues terrestres bien hydratées en leur donnant une ration d’eau fraîche quotidienne.

Vous souhaitez adopter une tortue terrestre européenne et vous appréhendez le projet ? N’hésitez pas à demander conseil à la communauté WallForPets !