Tout savoir sur le corydoras

Connu pour ses talents de fouineur, le corydoras est un attrayant petit poisson de fond particulièrement facile à vivre et amusant à observer. Parfois appelé poisson chat nain, le corydoras est un nettoyeur invétéré, qui n’a de cesse de débarrasser le sable de ses impuretés. C’est d’ailleurs l’une des principales raisons pour lesquelles il est très apprécié par les aquariophiles. Vous souhaitez élever un corydoras dans votre aquarium ? Voici tout ce que vous devez savoir sur ce poisson-chat d’Amérique du sud !

Qui est le corydoras ?

De son nom scientifique Corydoras panda, le corydoras est un poisson tropical de rivière d’eau douce originaire d’Amérique du sud, et plus précisément de la partie péruvienne du bassin amazonien. Les 170 espèces répertoriées de corydoras appartiennent à la grande famille des callichthyidés, et sont connues pour être des poissons de fond. C’est pourquoi, en élevage, ils occupent le tiers inférieur de l’aquarium, où ils vaquent à leur occupation favorite : fouiner et fouiller le substrat à la recherche de nourriture. S’ils se cachent au ras du sol, c’est aussi pour échapper aux prédateurs en mimant le décor environnant.

A l’âge adulte, le corydoras peut atteindre une taille de 5 cm. Selon les espèces, la taille du poisson peut aller jusqu’à 12 cm de longueur. Quant à la durée de vie du corydoras, elle se situe entre 5 et 10 ans. Encore une fois, tout dépend de l’espèce, les plus grandes étant celles qui vivent le plus longtemps. Côté caractère, le corydoras est un poisson plutôt paisible et pacifique, en plus d’être facile à vivre, ce qui n’est pas pour déplaire aux aquariophiles dont c’est un grand favori.

Ce qu’il faut savoir avant d’élever des corydoras

Facile à maintenir en captivité, le corydoras est un poisson peu exigeant, capable de cohabiter avec d’autres espèces de poissons et d’invertébrés, notamment les crevettes d’eau douce, en toute quiétude. Ce n’est pas vraiment une surprise car, nous vous le disions, le corydoras a un caractère paisible et pacifique.

Le corydoras est aussi très résistant, malgré son tout petit gabarit. Et attention à ses épines dorsales et pectorales, qui agissent en armure défensive contre les prédateurs et qui peuvent vous piquer si vous ne faites pas attention. Prenez donc vos gardes lorsque vous souhaitez manipuler le poisson, et utilisez idéalement des épuisettes à larges mailles pour que les épines du corydoras ne s’y coincent pas.

Nous vous le disions, le corydoras est un poisson de fond qui passera son temps à se prélasser et à fouiller le substrat dans le tiers inférieur de votre aquarium. Vous l’aurez compris, ce petit poisson est plutôt du type vif et alerte, dont la principale occupation est de chercher les fines particules alimentaires au fond de l’aquarium.

L’aquarium du corydoras

Parce qu’il est particulièrement robuste, le corydoras s’adapte très bien à la vie en captivité et résiste très bien aux maladies. Pour autant, il a besoin de conditions spécifiques pour s’épanouir, d’où la nécessité de bien aménager l’aquarium du corydoras. Avant tout, vous devez veiller à lui fournir une eau saine et un sol propre. N’oubliez pas qu’il s’agit d’un poisson de fond qui passe le plus clair de son temps dans le tiers inférieur de l’aquarium. Le corydoras peut toutefois s’accommoder d’une large plage de paramètres. En effet, il supporte très bien l’eau acide (pH 5) ou l’eau plus alcaline (pH 7). Côté température, l’eau doit être à 25/26° C, et le GH de 5 à 15.

Naturellement grégaire, le corydoras apprécie de vivre en communauté. Idéalement, commencez par un élevage d’une douzaine de poissons, pour lesquels vous devrez prévoir un aquarium de 100 à 120 litres. Rappelons, au risque de nous répéter, que les corydoras passent le plus clair de leur temps à fouiller le sol à la recherche de nourriture, ce qui implique un bon aménagement du sol de l’aquarium. A ce niveau, il est vivement recommandé d’opter pour de grands espaces de sable doux, avec plusieurs cachettes (morceaux de bois, racines surélevées, plantes basses…) qui serviront de refuge à ce petit poisson timide de nature.

Le substrat de l’aquarium

Pour détecter la nourriture dissimulée dans le substrat, le corydoras peut compter sur une bouche aux nombreux barbillons ultra sensibles. Vous devrez donc veiller à préparer un substrat adapté pour mimer l’environnement de vie naturel du corydoras. Evitez absolument les roches ou le quartz aux bords coupant au sol, car ils peuvent blesser le poisson et abîmer ses barbillons. Vous l’aurez donc compris, il est essentiel de choisir un substrat non coupant et non agressif, idéalement fait d’une couche de gravier fin, suivie de sable spécial pour aquarium, sans solvant ni calcaire. Aussi, pensez à mettre plein de plantes dans l’aquarium de vos corydoras. En plus d’absorber les déchets et de produire de l’oxygène, les plantes serviront de cachettes aux poissons.

Nourrir les corydoras

Le corydoras est un poisson omnivore qui se nourrit de tout ce qu’il trouve, que ce soit des végétaux ou de la nourriture vivante : concombre, larves, insectes, vers de vase… Il a toutefois une certaine appétence pour la nourriture vivante, qu’il préfère aux végétaux. Malgré leur réputation de poissons nettoyeurs, les corydoras ne sont pas à proprement parler des détritivores. Autrement dit, vous devrez les nourrir en leur distribuant des aliments qui coulent directement au fond de l’aquarium, de préférence des vers de vase vivants ou encore des pastilles végétales.

Vous pouvez également leur fournir une nourriture congelée, bien qu’ils n’en soient pas particulièrement contents : aliments déshydratés, granulé, comprimés pour les poissons de fond… Sachez par ailleurs que les corydoras mangent très peu, mais tout le temps. Plusieurs fois par jour, ils ingèrent des petites quantités de nourriture. Vous devez donc leur distribuer des petites portions plusieurs fois par jour.

La reproduction des corydoras

En aquarium communautaire, il peut être assez difficile de stimuler la reproduction des corydoras. Elle est toutefois beaucoup plus aisée dans un bac spécifique. Dans ce cas, il suffit de changer successivement près de 40% de l’eau du bac pour encourager la ponte. Aussi, vous pouvez stimuler les corydoras sexuellement en baissant la température de l’eau de 1 à 2 degrés, par l’ajout d’une eau plus fraîche de 2 à 3° C dans l’aquarium. Faites toutefois attention à ne pas trop faire chuter la température de l’aquarium, au risque de rendre vos poissons malades.

Par ailleurs, une alimentation variée peut également agir comme un stimulant sexuel. Pour stimuler la reproduction, commencez par nourrir vos corydoras en plus grandes quantités avec de la nourriture vivante : tubifex, vers de vase, larves, artémias… Sachez également que la maturation des gonades, organes destinés à la reproduction, est hautement stimulée par la disponibilité de la nourriture.

Vous souhaitez vous lancer dans l’élevage de corydoras et vous êtes à la recherche de beaux spécimens ? Rendez-vous dans notre rubrique annonces !