Le chat est sans doute le roi des animaux domestiques, car savez-vous qu'en Suisse, un foyer sur quatre possède au moins un de ces petits félins ? En général, les gens pensent que les chats sont des animaux peu exigeants, certes ils sont plus indépendants que les chiens, et il n'est pas nécessaire de sortir avec eux par tous les temps, mais il y a tout de même quelques points importants à observer.

Puis-je adopter un chat chez moi?

C'est la première question à vous poser, et surtout à demander à votre gérance ou votre bailleur, les animaux sont-ils admis dans votre immeuble? Préférez une réponse écrite, ce qui pourrait vous éviter des ennuis par la suite.

Pouvez-vous vous engager sur le long terme?

Adopter un chat c'est une aventure de longue haleine, en effet un chat peut très facilement vivre jusqu'à 20 ans. Modifier ses conditions de vie, comme le changement de propriétaire ou d'habitat,  peut être pour lui une grande source de stress.

Pourrez-vous assumer financièrement les coûts qu'impliquent l'adoption d'un chat?

Pour un chat, sans compter l'achat de l'animal, il faut compter environ 1000.- par année, cela comprend des frais de nourriture de qualité, les frais de litière, les jouets, et les soins médicaux de routine. La 1ère année est plus lourde financièrement, car il faut prévoir la stérilisation ou castration qui est très fortement conseillée afin de vous éviter bien des désagréments. Le prix de cette opération diffère sensiblement si votre choix se porte sur un mâle ou sur une femelle. Les vaccins et les vermifuges seront également plus fréquents les premiers mois. Il faut également prévoir les frais en cas de maladie ou d'accident, qui peuvent survenir à tout moment et être parfois considérables.

Votre style de vie et votre lieu de vie sont-ils compatibles avec la venue d'un chat?

Si vous habitez en ville et en appartement, votre animal demandera énormément de présence, d'attention et de patience. Si vous vivez seul, et que vous vous absentez régulièrement loin de votre foyer, que vous n'avez que très peu de temps libre, le choix de prendre un animal n'est pas judicieux.

Avez-vous suffisamment de place pour lui offrir son petit coin bien à lui? De la place pour ses litières, ses bols, pour un arbre à chats, pour un grattoir, et de l'espace pour qu'il puisse se défouler aisément?

Dans un appartement détenir un chat est assez complexe, c'est un animal curieux par nature qui veut faire des expériences et qui ne se contente pas de dormir par ennui toute la journée. Un chat qui ne peut pas sortir a besoin d'occupation. Il est important pour lui d'avoir suffisamment de contacts sociaux. Les chats d'appartement n'aiment guère la solitude et préfèrent la compagnie de l'homme ou celle d'autres animaux de compagnie pour lutter contre l'ennui. Vous devrez donc passer du temps à le câliner et à jouer avec lui. Il aimera assouvir ses besoins innés pour la chasse en poursuivant tout ce qui bouge, il faudra donc lui proposer des jeux qui le passionneront.

Et puis attention à leur sécurité:

  • Il vous faudra sécuriser votre appartement, certaines plantes sont très toxiques pour les chats, les sacs en plastique sont dangereux.
  • Il vous faudra veiller à ne pas laisser l'accès aux fenêtres en imposte, piège mortel pour les petits félins.
  • Pensez également à sécuriser vos balcons et autres fenêtres, les chats sont très curieux, très agiles, mais les accidents sont aussi très fréquents.
  • Attention aussi aux ficelles, rubans, cordes et autres fils, qui sans surveillance, pourraient également se transformer en piège mortel.
  • Et ....êtes-vous prêt à assumer les délires nocturnes de votre chat? Car oui le chat est un animal en partie nocturne.

Vous habitez dans une zone tranquille, ou à la campagne et votre chat pourrait sortir?

Les chats s'adaptent aisément à des conditions de vie très différentes, les chats ayant une grande liberté de mouvement se contentent en général de peu d'attention de notre part, car ils ne s'ennuient pratiquement jamais, ils viennent réclamer leur nourriture et leur dose de câlins, et pour le reste, tout se trouve dans leur environnement. Une chatière leur permettra de sortir à tout moment et de trouver par eux-mêmes une occupation. Il va de soi qu'il faudra rapidement  penser à la castration ou stérilisation, pour éviter une reproduction incontrôlée, puis il faudra régulièrement les vermifuger, les protéger contre les parasites, tels que tiques et puces. Cette solution conviendra parfaitement à un chat de gouttière qui a déjà goûté à l'extérieur avec sa maman et sa fratrie.

  • Pour une chatte les chaleurs commencent vers l'âge de 6 mois. Il est fortement conseillé de les stériliser si elles ne sont pas destinées à la reproduction.
  • Les mâles peuvent être castrés dès l'âge de 7 mois. Cela vous évitera les marquages urinaires ou du moins les réduira et limitera la tendance aux bagarres.
  • Un chat d'appartement peut être vermifugé 1 fois par année, pour un chat d'extérieur qui ne chasse pas il faudrait le vermifuger au moins 2 fois et un chat qui chasse devrait l'être tous les 3-4 mois. Si c'est un très grand chasseur, il lui faudrait un vermifuge tous les mois. C'est un budget à ne pas négliger.

Mais il va de soi que la vie d'un chat d'extérieur n'est pas sans risque...

L'espérance de vie d'un chat qui peut sortir à sa guise serait de 4 ans seulement, contre 19 ans pour un chat d'appartement.

Il est assez facile d'imaginer les risques encourus par un chat aventurier, avec les véhicules qui nous entourent, les chats voisins, les fouines et autres petits animaux sauvages pas toujours très pacifiques, les recoins attrayants pour une petite sieste mais qui peuvent se refermer sur eux et les laisser dépérir pendant de longs jours, sans compter sur tous les risques d'empoisonnement possible, ou les vols de mauvaises intentions, ainsi que les maladies transmissibles d'un chat à l'autre.

A vous d'évaluer ces risques, et de faire votre choix.

Un chaton ou un chat adulte?

Un chaton doit rester 12 semaines avec sa mère, pour un chat de race, issu d'un élevage certifié c'est une obligation en Suisse. La mère participe à l'éducation de son petit et c'est une étape indispensable pour que le chaton devienne un adulte bien dans ses coussinets. Evidemment un tout jeune chaton c'est tellement mignon! Il est joueur, maladroit, souvent très drôle, il aime découvrir le monde et on ne se lasse pas de l'admirer. Il faudra néanmoins l'accompagner dans ses premières découvertes, et lui apprendre en autre à aller dans sa litière pour faire ses besoins, lui apprendre toujours avec douceur et sans violence que la plante verte ou la tapisserie ne sont pas des grattoirs et que la table à manger n'est pas un terrain de jeux. Le jeune chat requiert donc beaucoup d'attention au cours des premiers mois de sa vie et ne devrait pas être laissé seul trop longtemps.

Un chat adulte reste joueur, il est déjà propre, a déjà ses habitudes et connaît le déroulement d'une journée d'humain. Les refuges sont pleins de chats adultes en attente de beaucoup d'amour et d'un nouveau foyer.

Quelle race choisir ou quelle race me correspond ?

Mis à part le chat de gouttière (croisement de plusieurs races), il y a un large panel de races de chats. Elles se distinguent par leur apparence et leur caractère. Mais chaque chat est unique, deux chats de même race peuvent être très différents. Lorsque vous choisissez une race, prenez conseil auprès de spécialistes et posez-vous par avance ces quelques questions:

  • Voulez-vous que votre chat reste à l'intérieur ou pas ?
  • Etes-vous potentiellement allergique aux poils de chats ?
  • Etes-vous  attiré par un type de poil, long, soyeux, mais qui demande de l'entretien?
  • Souhaitez-vous un animal très vif et très joueur, ou au contraire un animal plutôt calme?
  • Le voudriez- vous indépendant ou pot de colle ?
  • Préférez-vous un mâle ou une femelle ?

Quel que soit votre choix soyez sûr que votre petit animal deviendra votre meilleur ami, un confident de tous les moments et qu'il vous apportera sans doute plus que vous ne l'imaginiez!