Le photographe naturaliste Laurent Geslin consacre un livre au goupil, animal fabuleux autant que mal-aimé. 

Prisé des fabulistes, goupil est assurément un animal fabuleux. Et pourtant desservi par une piètre réputation. On l’imagine fourbe, on le croit nuisible, mais que sait-on au juste de celui qui, autrefois familier des campagnes, colonise maintenant les villes? Passionné par la biodiversité urbaine, le photographe Laurent Geslin a décidé d’aller à sa rencontre et de raconter en images l’odyssée de ce fascinant canidé. De la saison hivernale des amours à la naissance des renardeaux, des jeunes qui s’aventurent loin de leur tanière aux premières luttes territoriales – confrontations, nous apprend-on, qui seraient à l’origine du foxtrot –, des parties de chasse champêtres aux butins glânés dans les décharges des cités, c’est dans l’intimité du renard que nous sommes invités. Outre sa beauté, on ne peut au final qu’admirer la faculté d’adaptation de cette espèce dont le principal prédateur est désormais... la voiture! 

+ D’INFOS «L’odyssée du renard», Laurent Geslin et François Moutou, Éditions Salamandre. En vente sur www.terrenature.ch/boutique.

Renard
GOURMAND Goupil ne dédaigne pas croquer de temps à autre des mûres sauvages.
Renards
POLIE Le salut de la femelle envers le mâle ressemble à une attitude
Renard
FAROUCHE Toujours en alerte, la renarde ne se laisse pas facilement surprendre quand elle fait une sortie diurne.

Renards
MATERNELLE Scène attendrissante de maternité vulpine, le temps que les renardeaux prennent la tétée.
Renard
MALIN Le chasseur de campagnols a attrapé sa proie.

Céline Prior

 + D’INFOS «L’odyssée du renard», Laurent Geslin et François Moutou, Éditions Salamandre. En vente sur www.terrenature.ch/boutique.