Ma perruche perd ses plumes, pourquoi et que faire ?

Souvent, le fait que votre perruche perde ses plumes n’a rien d’inquiétant, puisque les oiseaux perdent naturellement leur plumage deux fois par an pour le renouveler (mue). Toutefois, la piste de la maladie n’est pas à exclure, particulièrement si la perruche se gratte. Il faut en effet savoir que certains problèmes de santé peuvent provoquer la perte de plume chez l’oiseau. Quelles sont les causes de la perte de plumes chez la perruche ? Et comment agir dans ce cas ? La réponse dans la suite !

Les causes non pathologiques de la perte de plumes chez la perruche

La mue et le picage sont les deux principales causes non pathologiques de la perte de plumes chez la perruche. Si votre vétérinaire n’identifie aucune maladie pouvant être à l’origine de la perte de plumes, il s’agit alors vraisemblablement d’une mue, reconnaissable à la présence de petits tubes à pointes noires sur la tête de la perruche. A l’instar des autres oiseaux, cette dernière renouvelle naturellement son plumage au moins deux fois par an pour en arborer un nouveau, à même de remplir correctement ses fonctions.

Phénomène parfaitement naturel, la mue ne doit en aucun cas vous alarmer, bien au contraire. Se débarrasser des anciennes plumes pour les remplacer par des nouvelles est essentiel à la perruche, et plus globalement aux oiseaux. Or, comme nous l’avons expliqué dans un autre billet, la mue est une période assez délicate à gérer pour la perruche, induisant des douleurs et une fatigue, l’oiseau étant obligé de puiser davantage dans ses ressources.

Outre la mue, le picage est l’autre raison non pathologique qui pourrait expliquer la perte de plumes chez la perruche. A ceux qui ne le savent pas, rappelons que le picage est un trouble du comportement de l’oiseau, le poussant à s’arracher volontairement les plumes (auto-picage), ou l’amenant à arracher les plumes de ses congénères (allopicage). Généralement, le picage est causé par un état de stress ou de dépression, et parfois à une carence alimentaire.

Perte de plumes chez la perruche : les causes pathologiques

Dermatite, PBFD, hémorragies des plumes… plusieurs causes pathologiques peuvent être à l’origine de la perte de plumes chez la perruche. Dans tous les cas, il est indispensable de consulter votre vétérinaire si vous soupçonnez que la perte de plumes de votre oiseau n’est pas due à la mue. L’une des causes les plus fréquentes de la chute du plumage est la dermatite, une maladie de la peau fréquente chez la perruche. Le virus à l’origine de cette maladie n’a pas encore été identifié, on sait toutefois que la dermatite cause des démangeaisons en raison de l’inflammation des follicules de l’oiseau. En réaction aux démangeaisons, la perruche se gratte ostensiblement, ce qui se traduit par une importante perte de plumes.

Une perruche qui perd ses plumes peut également être atteinte de PBFD (Psittacine Beak and Feather Disease), ou syndrome de la maladie des plumes et du bec, une maladie virale qui se manifeste généralement à la mue. Causée par un virus de la famille des Circovirus, la maladie cause une repousse anormale du bec et des plumes (d’où son nom !), ainsi que par la perte progressive des plumes. Cela dit, la perte des plumes n’est pas le symptôme le plus grave de cette maladie. Il faut savoir que la PBFD est une maladie malheureusement incurable qui mène inexorablement à la mort de la perruche, car elle provoque une immunodépression qui entraîne l’apparition d’autres maladies et infections.

Ma perruche perd ses plumes : que faire ?

La première chose à faire si vous remarquez que votre perruche perd ses plumes est de consulter votre vétérinaire en urgence, particulièrement si l’oiseau se gratte en même temps. Dans ce cas, il s’agit probablement d’un problème de picage. Le praticien procédera en menant une batterie de tests, le but étant d’écarter toute possibilité d’infection : prise de sang, radiographie, analyses…. Objectif : trouver un traitement adapté, en fonction de la maladie détectée.

Veillez à l’hygiène de la perruche

Au rayon des mesures de prévention de la perte des plumes de la perruche, l’hygiène est de prime importance. Il faut donc veiller à offrir des conditions de vie saines à votre perruche, notamment en nettoyant sa cage régulièrement pour la débarrasser de tout éventuel parasite susceptible de s’y développer. L’hygiène de la perruche est toute aussi importante. Pensez à toiletter votre oiseau aussi fréquemment que possible, en plus de renforcer son plumage à l’aide de sprays spéciaux disponibles en animalerie ou chez le vétérinaire.

Lutter contre les états dépressifs

Nous vous le disions, le picage peut être dû à un état dépressif ou de stress, généralement causé par l’ennui. D’où l’importance de lutter contre l’ennui de la perruche, notamment en lui proposant votre compagnie aussi fréquemment que possible. Il est également important de mettre à sa disposition des jouets pour qu’elle puisse s’amuser, ou encore de laisser la télé ou la radio allumée pour lui occuper l’esprit.

Si vous n’avez pas de temps à consacrer à votre perruche, pensez à lui trouver un compagnon avec lequel elle pourra s’amuser et communiquer. Si vous vous intéressez aux perruches, vous savez certainement qu’elles sont très sensibles à la compagnie de leurs congénères. Seules, elles s’ennuient et dépriment.

Une alimentation équilibrée

Rappelons qu’une carence alimentaire peut aussi être à l’origine de la perte des plumes, raison pour laquelle vous devez veiller à offrir une alimentation saine et équilibrée à votre perruche : carottes crues, brindilles, branches, trognons…