Tout savoir sur la perruche à collier

Plumage vert caractéristique, bec rouge et noir, longue queue bleutée… il n’est pas très difficile de reconnaître une perruche à collier, un magnifique oiseau appartenant à la famille des Psittacidae. Robuste, affectueuse et facile à entretenir, la perruche à collier est très appréciée par les éleveurs, mais aussi par les particuliers. Découvrons ensemble les principales caractéristiques de ce psittacidé et comment vous en occuper au quotidien.

Perruche à collier : origine et caractéristiques physiques  

La perruche à collier tire son nom de son apparence, plus précisément de son collier qu’on retrouve exclusivement chez les mâles. De son nom scientifique Psittacula Krameri, cet oiseau appartient à la grande famille des oiseaux tropicaux (Psittacidae), au même titre que les perroquets, les perruches ou les loris. La perruche à collier est d’origine mixte, afro-asiatique, régions dans lesquelles elle peuple essentiellement les zones de cultures tropicales et les savanes arborées. Malgré son origine géographique assez éloignée de nos contrées, l’oiseau est aujourd’hui très courant en Europe. A son introduction dans le Vieux Continent, une partie des perruches à collier est retourné à la vie sauvage, soit en s’évadant ou à cause de l’abandon. Il n’est d’ailleurs pas rare de rencontrer des perruches à collier dans la nature, particulièrement en Italie, en France, en Belgique et en Grande-Bretagne.

Du point de vue de ses particularités physiques, la perruche à collier est facilement reconnaissable à son beau plumage vert, à sa longue queue aux reflets bleu azur et aux tonalités de jaune sous ses ailes. La mandibule inférieure ou la maxille de l’oiseau est de couleur noire, tandis que la maxillaire est de couleur rouge. Généralement, la couleur du plumage du mâle est plus prononcée que chez la femelle et les oiseaux juvéniles. Aussi, nous vous le disions, le collier noir caractéristique de cette espèce est exclusif au mâle. Ce dernier est également seul à avoir une bande rouge sur sa queue. A l’âge adulte, la perruche à collier peut mesurer jusqu’à 45 cm, avoir une envergure de 47 cm et peser près de 115 g. Enfin, sachez que la perruche à collier a une espérance de vie de près de 30 ans, pensez-y donc à deux fois avant de l’adopter !

Le caractère de la perruche à collier

Au niveau du caractère de la perruche à collier, il faut faire la distinction entre les oiseaux à l’état sauvage et ceux vivant en captivité. Dans la nature, les perruches à collier sont des oiseaux dits grégaires, ce qui veut dire qu’elles vivent et se rassemblent en grands groupes, que ce soit pour chercher de la nourriture ou pour se reproduire. La nuit, les oiseaux dorment en groupe sur les arbres, à la manière d’un dortoir, et les quittent le matin pour se nourrir. De mars à octobre, les perruches à collier délaissent les arbres pour aller s’installer dans d’autres sites pour se reproduire.

En captivité, la perruche à collier est particulièrement facile à élever. Elle a un caractère affectif et joyeux, ce qui en fait un excellent compagnon. Et parce qu’elle est réputée robuste, vous n’aurez pas vraiment à vous soucier de son état de santé, pour peu que sa cage et sa nourriture soient adaptées (on y reviendra un peu plus bas). Et comme d’autres perruches, la perruche à collier apprécie les jeux et les interactions pour leurs vertus stimulantes.

Perruche à collier : alimentation et reproduction

Graines, fruits, légumes, riz, germes de légumineuses, fleurs, baies, céréales, verdure… la perruche à collier se nourrit exclusivement d’aliments végétaux. A l’état sauvage, cet oiseau pose un réel problème aux agriculteurs, particulièrement en Asie, où il s’attaque aux récoltes de céréales et de fruits. Assez bizarrement, ce n’est pas le cas en Europe.

La maturité sexuelle de la perruche à collier débute à l’âge de 3 ans, ou à 2 ans plus rarement. A l’état sauvage, la période de reproduction de la perruche à collier s’étale de mars / avril à la fin de l’automne. Pendant cette période nuptiale, il est de coutume que les oiseaux mâles et femelles se fassent des offrandes mutuelles. C’est aussi durant cette période que l’oiseau construit son nid, qu’il préfère installer dans des arbres creux. Il faut savoir que l’oiseau n’a qu’une couvée par an, et après s’être accouplée, la femelle pond 2 à 6 œufs qu’elle couve pendant 21 jours.

Les oisillons sortent de leurs coquilles avec la peau rose et sans duvet. Ils restent au nid où ils sont nourris par les deux parents à la becquée jusqu’à l’âge de 40 jours. Dès lors, ils commencent timidement à prendre leur envol, mais ils continuent d’avoir besoin de leurs parents pour s’alimenter. Un mois plus tard, les juvéniles deviennent capables de se nourrir tous seuls, comme des grands ! Il arrive pourtant qu’ils continuent à vivre en famille avec les parents jusqu’à la couvée suivante.

La santé de la perruche à collier

Nous vous le disions, la perruche à collier est particulièrement robuste et résistante. Mais cela ne veut pas dire qu’elle n’est pas susceptible de contracter certaines maladies, notamment la maladie de pacheco, ou encore la chlamydiose.

Elever une perruche à collier : les bonnes pratiques

La perruche à collier est certes très facile à élever, mais cela ne vous dispense pas de respecter certaines règles de base et bonnes pratiques d’élevage, le but étant de mettre l’oiseau dans les meilleures dispositions pour s’épanouir et prospérer. En captivité, la perruche à collier n’a pas beaucoup de besoins, mais elle en a quand même.

D’une part, l’oiseau apprécie l’espace. C’est pour cela qu’il est préférable de lui consacrer une grande voilière plutôt qu’une cage. Celle-ci peut d’ailleurs être placée à l’extérieur, à la terrasse ou au jardin, pour peu que vous ayez un abri pour protéger les oiseaux des intempéries. Pour ce qui est des dimensions de la voilière des perruches à collier, prévoyez, idéalement, 4 mètres de hauteur pour un couple d’oiseaux. La voilière doit par ailleurs être équipée d’un bac d’eau pour que les oiseaux s’y baignent au printemps et en été, deux perchoirs et d’un nichoir de 50 cm de hauteur où les perruches à collier aiment à s’abriter.

Comment nourrir une perruche à collier ? Nous vous le disions, l’oiseau se nourrit exclusivement de végétaux, vous n’aurez donc aucune difficulté à lui en trouver. Vous pouvez vous procurer une alimentation pour perruches à collier dans les animaleries, mais le gros de leur nourriture pourra provenir de votre potager. Idéalement, apportez à votre oiseaux des fruits, des légumes, des épis de maïs, des graines non germées, et pourquoi pas un complexe de vitamines et de minéraux pour compléter son alimentation. Et on n’oublie pas l’eau fraîche et propre ! Sur un autre registre, n’hésitez pas à vermifuger vos perruches à collier au moins une fois par an.

Enfin, sachez que la perruche à collier est plutôt peureuse, comme tous les oiseaux. Il lui faut du temps pour s’habituer à son maître. Vous devez donc être patient. Vous devez aussi être particulièrement attentif à votre perruche à collier, celui-ci ayant besoin d’attention. Au bout du compte, vous pourrez profiter de la compagnie d’un oiseau agréable et affectueux, qui apprécie les manipulations, à condition que vous l’ayez habitué à être pris en main. Vous souhaitez adopter une perruche à collier ? Faites un tour dans notre rubrique annonces