Si les chiens aiment le chocolat, cette gourmandise peut pourtant être à l’origine de graves intoxications. Ils ne métabolisent en effet pas l’un de ses composants. 

En cette période de fêtes, nombre d’entre nous lorgnent la boîte de chocolat reçue récemment. Et le chien de la famille, pour peu qu’il soit un peu gourmand, n’est certainement pas le dernier à avoir ses sens alléchés par l’odeur appétissante qui s’en dégage. Pourtant, céder à la tentation de lui offrir cette friandise pourrait avoir pour lui des conséquences dramatiques. La théobromine que contient le cacao est en effet toxique pour les carnivores domestiques, chats y compris. «Les premiers symptômes peuvent apparaître quelques heures après l’ingestion, explique la vétérinaire Sabine Nicod, du cabinet vétérinaire du Grand-Pré, à Moudon (VD). Le chien peut présenter des troubles digestifs, tels des vomissements et de la diarrhée, qui sont dus à une irritation locale de l’estomac. Mais on redoute avant tout la stimulation du système nerveux central et du muscle cardiaque, due au passage de la théobromine dans le sang, lorsque de grandes quantités de chocolat sont avalées.» 

Le propriétaire peut remarquer une hyperactivité, des halètements, voire des convulsions. L’action diurétique de cet alcaloïde incite également l’animal à boire davantage. Dans les cas graves, la mort peut survenir dans les 24 heures suivant l’ingestion. Certaines races, comme le bouledogue français, le boxer et le carlin, semblent plus sensibles à l’intoxication, à cause de leur prédisposition aux problèmes respiratoires et cardiaques. 

Réagir rapidement 

Pour éviter de se retrouver aux urgences vétérinaires le soir de Noël, mieux vaut donc être vigilant. Chiens et chats ne doivent en aucun cas avoir accès à du chocolat, qu’il soit accroché au sapin pour le décorer ou oublié sur une table. Il est également important de rendre attentifs ses invités qu’il ne faut pas céder à la tentation d’offrir un carré à l’animal qui en réclame. Si ce dernier a malgré tout avalé du chocolat, mieux vaut prendre contact avec son vétérinaire dans les plus brefs délais. Celui-ci déterminera s’il a lieu ou non de réagir, en fonction de plusieurs facteurs (voir l’encadré ci-dessus). En cas de nécessité, comme il n’existe aucun antidote spécifique, le professionnel va tenter de limiter l’absorption intestinale. Un traitement symptomatique peut être mis en place.

Chien et chocolat
Il n’y a pas lieu de s’inquiéter si un golden retriever a avalé un carré de chocolat au lait. Plusieurs paramètres influencent en effet la toxicité du chocolat: sa teneur en cacao, la taille de l’animal ainsi que la quantité ingérée. Plus le chocolat est noir, et donc riche en cacao, plus il est toxique pour le chien et le chat. La théobromine est par contre presque absente du chocolat blanc, qui présente par conséquent très peu de risques. En revanche, si un chihuahua a terminé une boîte de chocolat grand cru, il faut l’emmener d’urgence chez le vétérinaire. On estime que 25 grammes de chocolat noir provoquent déjà des symptômes chez un chien de 10 kilos.

Véronique Curchod