Le mal des transports chez le chien : causes, signes et solutions

Crise sanitaire, confinement, restrictions… l’année que nous venons de vivre était pour le moins tourmentée. Heureusement, ce sera bientôt l’heure des vacances. Toute une organisation doit être mise en place : définir un budget, choisir une destination, préparer ses bagages… et prendre les précautions qui s’imposent pour les personnes qui voyagent avec leur chien, particulièrement si votre compagnon a le mal des transports. Le mal des transports chez le chien est un trouble fréquent qui, bien qu’il ne présente pas de gravité particulière, peut néanmoins s’avérer très désagréable pour le chien, mais aussi pour son maître. Quelles sont les causes du mal des transports chez le chien et quels en sont les signes ? Quelles solutions pour soulager un chien en voyage ? Découvrez les réponses dans la suite !

Mal des transports chez le chien : les causes

La question à se poser ici est pourquoi votre chien est-il malade en voiture, en avion ou en train ? Commençons par signaler que le mal des transports est un trouble fréquent chez le chien. Dans les faits, on estime qu’un chien sur six est concerné. Généralement, le mal des transports chez le chien est causé par l’anxiété/stress ou par un problème d’oreille interne.

Il est de notoriété publique que l’oreille interne ne sert pas seulement à l’audition, elle est également responsable de la gestion et de l’ajustement de l’équilibre, que ce soit chez l’homme ou chez l’animal. Souvent, le chien a le mal des transports en raison d’un trouble de l’oreille interne. C’est particulièrement le cas chez les chiots, la gestion de leur oreille interne n’étant pas encore au point. Le trouble se manifeste lorsque l’environnement immédiat du chien est fixe, alors que son corps bouge dans l’espace. Autrement dit, lorsqu’il est dans un moyen de transport en mouvement. A ce moment, le cerveau du chien interprète mal les signaux envoyés par l’appareil vestibulaire, qui l’informe de la position et du mouvement de son corps dans la voiture ou tout autre moyen de transport. C’est précisément cette confusion qui provoque des nausées chez le chien, voire des vomissements. On pourrait penser que ce trouble disparaît avec l’âge. Mais en vérité, l’observation a démontré que certains chiens ont des troubles de santé en transport toute leur vie.

Venons-en à présent au stress. Il faut savoir que les moyens de transport n’ont rien d’un environnement habituel pour un chien, d’où le stress et l’anxiété qu’engendre un trajet en voiture, en avion ou en train. Ce stress peut se transformer en une véritable phobie, surtout si le chien associe le trajet en voiture à un souvenir désagréable (accident préalable, visite chez le vétérinaire pour une intervention douloureuse…). Il se peut également que le chien soit en situation d’inconfort en raison du confinement ressenti dans le véhicule, ou des bruits émis par les autres usagers de la route. Si votre chien est dans cette situation, il y a de fortes chances que les troubles apparaissent dès qu’il comprend qu’il doit faire un trajet en voiture.

Les symptômes du mal des transports chez le chien

Quels sont donc les signes du mal des transports chez le chien ? Il peut se traduire par des signes divers, en l’occurrence un certain inconfort (gémissements, halètements, agitation, tremblements…) dans les cas les plus bénins. Si cet inconfort est parfaitement tolérable le temps de faire un petit trajet, il l’est beaucoup moins lorsqu’il faut passer plusieurs heures en voiture. Dans ce cas, le chien peut se mettre à aboyer, allant jusqu’à vomir ou déféquer en réponse au stress et à la panique qu’il ressent.

Quelles solutions au mal des transports chez le chien ?

Nous vous le disions, le mal des transports chez le chien est un trouble fréquent qui concerne plus d’un sixième des canins. La bonne nouvelle est qu’il existe des solutions au mal des transports chez le chien, qui ont en outre l’avantage d’être efficaces et sans conséquences notables sur votre compagnon. Bien que vous puissiez prendre certaines mesures pour réduire l’inconfort du chien en voiture, nous vous conseillons vivement de d’abord consulter votre vétérinaire pour identifier la cause du problème. Ce n’est qu’en établissant un diagnostic précis de l’origine du trouble que vous pourrez le solutionner efficacement.

Cela dit, avant d’opter pour une approche médicamenteuse, le bon sens dicte que vous preniez les mesures nécessaires pour que votre chien voyage dans les meilleures conditions de confort. Autrement dit, vous devez tout mettre en œuvre pour que votre compagnon souffre le moins possible en voiture. Cela passe par des gestes préventifs simples, que vous pouvez adopter dès à présent pour palier au problème de mal des transports chez votre chien :

  •  Ayez recours à la diversion : donnez-lui ses jeux favoris pour lui occuper l’esprit durant le trajet et rendre son environnement plus rassurant ;
  • Pour éviter qu’il ne souffre des vibrations du véhicule, qui peuvent lui causer des nausées, placez votre chien directement au sol ;
  • Evitez de polluer l’air en fumant dans la voiture ;
  • Prévoyez, dans la mesure du possible, des arrêts fréquents pour promener le chien, l’hydrater le laisser faire ses besoins éventuellement ;
  • En cas de vomissement ou de défécation antérieurs, évitez de nourrir le chien 2 à 3 heures avant le voyage ;
  • Aidez le chien à maintenir son équilibre en adoptant un style de conduite raisonné (pas d’accélération ou de freinage brusque, virage en douceur…). 

Comment gérer le stress pré-embarquement chez le chien ?

Votre chien stresse avant même de monter dans la voiture ? Pour éviter d’en arriver à ce stade, vous devez idéalement habituer votre chien, dès son plus jeune âge, aux trajets en voiture. Mais si ce n’est pas le cas, pas de panique, vous pouvez toujours tenter de le désensibiliser progressivement via un système classique de récompense. La première étape consiste à faire monter votre compagnon dans le véhicule, toutes portières ouvertes. Deux scénarios peuvent se produire :

  • Le chien reste calme. Dans ce cas, récompensez-le par une caresse ou sa friandise préférée ;
  • Le chien s’agite, manifeste de la peur. Inutile d’essayer de le caresser ou de le réconforter, cela ne fait qu’accentuer son angoisse. Laissez-le redescendre et réessayez ultérieurement.

Au cas où votre chien reste calme en montant dans la voiture, la seconde étape consiste à fermer les portières. Encore une fois, récompensez son attitude positive s’il reste toujours calme. Passez ensuite au palier supérieur : mettez le véhicule en marche, et faites un petit trajet avec le chien à bord. Arrivé à cette ultime étape, vous aurez accompli le gros du travail. Maintenant, tout l’intérêt de l’exercice est d’augmenter progressivement la durée des trajets, avec des récompenses à la clé.

Quels traitements médicaux au mal des transports chez le chien ?

Le mal des transports peut-être traité médicalement, que ce soit chez l’homme ou l’animal. Cette approche doit néanmoins être considérée comme une solution de dernier recours, au cas où les mesures de prévention ne suffisent pas à réduire les troubles de santé du chien en transport. Au rayon des traitements médicaux au mal des transports chez le chien, citons les anti-vomitifs, souvent prescrits par le vétérinaire lorsque le trouble est causé par un problème de l’oreille interne. Selon les cas, votre vétérinaire peut également prescrire des antihistaminiques pour calmer le chien durant le trajet et réduire les risques de nausées.

Il est par ailleurs possible d’opter pour des solutions plus « douces » de lutte contre le stress du chien en voyage. C’est notamment le cas des sprays, des colliers ou des diffuseurs de phéromones naturellement apaisantes qui permettent au chien de se relaxer. On peut aussi envisager l’homéopathie pour réduire l’anxiété de l’animal. L’avantage des solutions naturelles est qu’elles n’entraînent aucun effet secondaire. Cela dit, tous les chiens n’y répondent pas de la même manière.

Votre chien souffre de mal des transports ? Vous avez essayé d’y remédier avec plus ou moins de succès ? N’hésitez pas à partager votre expérience avec notre communauté !