Les bons conseils pour débuter l'équitation

Vous aimez les animaux, vous aimez la nature, et depuis toujours vous rêvez de monter à cheval? Ou alors c'est votre enfant qui ne parle que de chevaux, et vous aimeriez lui donner la possibilité de s'essayer à l'équitation? Alors cet article est fait pour vous.

A quel âge peut-on débuter?

Il n'y a pas d'âge pour commencer l'équitation. Aimer l'animal et le grand air sont les seules conditions. De 18 mois à 77 ans, tout est possible. Vouloir réaliser un rêve d'enfant une fois passé la cinquantaine ou plus est tout à fait faisable. Ou tout simplement se remettre à cheval après de longues années d'abstinence est une pratique courante.

La plupart des centres équestres, ont une section poneys-clubs qui accueillent les enfants à partir de 5-6 ans, certains centres ont également une section Baby Poney, qui s'adresse aux tous petits de 18 mois à 4 ans en compagnie de petits poneys tels que les shetlands.

Au Baby Poney, l'enfant n'aura pas "une leçon d'équitation", mais il apprendra tout d'abord à respecter l'animal, à respecter les règles, à devenir autonome, à avoir confiance en lui, il développera son sens de l'équilibre, sa capacité psychomotrice , sa socialisation. Ce sera une prise de contact avec le poney et une découverte de ses sens. Pour un tout petit, la "leçon" ne devrait pas se dérouler sur une heure : à cet âge-là, l'enfant aime diversifier ses occupations, 30 minutes seront sans doute largement suffisantes, il aimera surtout récompenser son poney, le promener à la longe, le brosser ou simplement l'observer.

Quels sont les critères pour le bon choix d'un centre équestre ?

Pour les adultes, la recherche du centre équestre idéal sera sans doute primordiale, la convivialité sera au centre du choix. L'équitation est un état d'esprit, un bon moyen pour se détendre, passer un moment privilégié avec le cheval, l'occasion de faire partie d'un groupe, de partager des moments conviviaux.

En fonction de l'âge et du poids de l'enfant, il  faudra veiller à ce que le centre propose différentes tailles de montures. Cette dernière doit correspondre à celle du cavalier. Il sera préférable par exemple pour le tout jeune enfant de débuter sur un petit poney, ce sera plus ludique et formateur. A partir de 50kg, les grands poneys ou les chevaux seront parfaits.

Il est important pour un débutant de commencer par prendre quelques cours, de façon à partir sur de bonnes bases. Des cours donnés par des professionnels, dans un cadre détendu. Pour les enfants, les cours seront indispensables, cela va de soi.

Il est conseillé de visiter plusieurs centres équestres, de pouvoir visiter les lieux, voir quelques montures, pouvoir discuter et poser des questions aux moniteurs, qui devraient être à l'écoute et si possible diplômés. Bien entendu il sera aussi important de connaître les horaires et les prix, ainsi que pour les toutes premières leçons, le matériel mis à disposition.

Quel est l'équipement de base pour bien débuter l'équitation?

Un casque ou une bombe est indispensable pour garantir la sécurité du cavalier. Le port du casque est obligatoire dans tous les clubs. Il permet de protéger la tête du cavalier en cas de chute, et pour assurer une bonne protection il doit respecter les normes en vigueur, et il doit être parfaitement ajusté à la tête.  Pour la première leçon, le club doit pouvoir en mettre à la disposition des nouveaux cavaliers. Par la suite, il est préférable de posséder son propre casque, ceci pour des raisons d'hygiène et de sécurité. En cas de chute, il est fortement recommandé de changer de casque, car ce dernier pourrait être abimé à l'intérieur sans choc apparent sur l'extérieur du casque.

Pour le pantalon, les cavaliers portent une culotte d'équitation, c'est un pantalon renforcé ne possédant pas de couture à l'intérieur. Pour une première leçon, un leggings, un jogging, ou un pantalon souple peut tout à fait convenir. Il est par contre déconseillé de porter un jeans, les coutures intérieures seront vraisemblablement source d'irritations.

Pour les chaussures, dans un premier temps, les bottes de pluies sont une des meilleures solutions. Elles ont une semelle lisse, (tout comme la vraie botte d'équitation)  qui ne s'accrochera pas dans les étriers ainsi qu'un talon qui empêchera le pied de passer complètement dans l'étrier et de rester coincé, et puis elles se lavent facilement : il est si vite arrivé de marcher dans du crottin ou de la boue. Les baskets sont déconseillées, car en cas de chute, le pied peut rester coincé dans l'étrier vu la largeur de ce genre de chaussure. Par la suite, il vaut mieux investir dans de vraies bottes qui montent jusqu'aux genoux ou dans une paire de  boots et de mini-chaps d'équitation.

On pourrait aussi conseiller le gilet de protection (surtout pour les jeunes cavaliers) qui permet d'amortir les chocs sur les côtes et la colonne vertébrale en cas de chute. Et là aussi le gilet doit respecter les normes en vigueur et doit être correctement ajusté.

Les gants sont eux aussi utiles, pour limiter l'effet du frottement des rênes sur les mains et bien évidemment pour lutter contre le froid pendant la saison hivernale. Ils doivent être souples pour garder un contact fin avec les rênes et le cheval.

Et pour les femmes, il leur est conseillé d'attacher leurs cheveux, de penser à une solution basse pour ne pas être gênée avec la bombe, de ne pas porter de bijoux qui pourraient se prendre dans les crins, ou se coincer dans l'équipement du cheval, ou pour les colliers leur claquer sur le visage. Les ongles trop longs sont également à éviter.

Et saviez-vous que l'équitation est un excellent sport pour la santé?

C'est un sport d'extérieur qui a de véritables bénéfices sur la santé, même si la plupart des cavaliers pratiquent d'abord par passion, dans le but de se détendre et de se ressourcer, monter à cheval demande de la concentration, de l'autocontrôle. Le cavalier arrive à se déconnecter et ainsi diminue son stress. Voici quelques bienfaits de la pratique de ce sport:

  • Il permet de garder un équilibre à toute épreuve, car il est indispensable de savoir trouver sa place sur le dos d'un cheval, il ne suffit pas de se laisser porter, il faut savoir se tenir, il faut développer son équilibre, c'est une fonction neurologique qui se travaille, qui se rééduque même, grâce au cheval.
  • Il permet de développer et de garder un corps tonique, car l'équitation est une discipline  sportive très complète qui sollicite tous les muscles, et qui a tendance à les étirer, ce qui limite la prise de volume. C'est un sport qui sculpte la silhouette et qui permet une jolie dépense calorique.
  • L'équitation outre le fait que c'est un sport qui se pratique généralement en plein air, permet d'apprendre à utiliser sa respiration, régulant ainsi le système nerveux et la circulation sanguine, ce qui permet d'oxygéner les muscles et d'assurer leur bon fonctionnement. Savoir respirer correctement sera très utile à tout cavalier pour la gestion de ses émotions, et une respiration calme et régulière sera rassurante pour le cheval.
  • Contrairement à certaines idées reçues, la pratique de l'équitation est excellente pour muscler le dos, en apprenant à se tenir bien droit tout en décontraction, le cavalier développe un maintien équilibré et harmonieux, qui renforce la musculature lombaire.
  • Ce sport favorise également une excellente coordination motrice, il est très important pour le cavalier  de maitriser son corps et d'être très précis dans ses mouvements parce que le cheval est sensible au moindre de ses gestes pour pouvoir effectuer les exercices correctement.
  • L'endurance est également fortement sollicitée, tant au niveau du souffle que des muscles.

Ah, la passion de l'animal est capable de faire des miracles non?