Le flair du chien est légendaire. Certains parlent à cet égard de sixième sens chez l’animal. Son nez perçoit des odeurs jusqu’à 1 million de fois plus diluées que les effluves qu’un homme est capable de percevoir, c’est dire. Voici comment fonctionne le nez de votre chien, ou plutôt sa truffe!

Le chien perçoit le monde à travers son odorat

Le nez du chien dispose, en interne, d’une muqueuse recouverte de récepteurs olfactifs. Chez l’animal, dépliée, elle ferait 130 cm2, contre 3cm2 seulement chez l’homme. Il s’en suit qu’on compte entre 120 et 220 millions de cellules olfactives chez le chien, pour 5 millions chez son maître. Ce formidable appareil va attraper sans problème toutes les odeurs, et même connaître leur provenance, en utilisant les deux narines. Il est complété par un organe spécifique situé au-dessus de la voute du palais, juste derrière les incisives, nommé organe voméronasal (ou organe de Jacobson). Cet attribut détecte les hormones libérées par les humains et les animaux. 

Un formidable appareil, performant sur la distance et dans le temps

Le chien est capable de sentir toutes les odeurs, même les plus faibles et les plus anciennes. En effet, la source odorante peut être différée dans le temps, ce qui permet au chien de pister un animal ou un homme même plusieurs heures, voire plusieurs jours, après son passage. Un chien peut suivre une odeur sur des kilomètres. Certains chiens sont meilleurs pisteurs que d’autres: les chiens au museau allongé sont meilleurs renifleurs que ceux au museau écrasé. 

Ce que l’odorat du chien permet

Grace à leur odorat exceptionnel, les chiens peuvent exercer de véritables métiers aux côtés de leur maître. Il y a bien sûr les chiens de chasse, mais aussi les équipes canines à la recherche d’explosifs, les alliés des douaniers qui trouvent de la drogue ou d’autres substances illicites, et les courageux chiens de sauvetages en cas d’avalanches ou de décombres suite à des tremblements de terre. Un chien sera capable de détecter la présence d’essence ou d’huile même après qu’un bâtiment ait été réduit en cendres et que les pompiers aient fait leur œuvre à coups de lances à eau: il donnera la preuve d’un incendie criminel. De nombreux témoignages attestent aussi que des chiens sont capables, grâce à leur odorat et leurs facultés sensorielles très développées, de déceler des maladies telles que des cancers chez l’homme, ou de prévenir de l’arrivée d’une crise d’épilepsie.

Pour déceler les émotions ou l’hostilité, pour communiquer

Mais ce qui est peut-être le plus étonnant au quotidien avec l’odorat du chien, et il n’est nul besoin de dressage pour que ce dernier exerce ces facultés, c’est que l’odorat va lui permettre de percevoir les émotions chez l'humain, et aussi de sentir (c’est le cas de le dire !) si un autre animal est hostile ou amical. C’est l’organe voméronasal qui va détecter les hormones de l’homme ou des animaux, et permettre notamment à votre chien de déceler les humeurs des autres chiens et donc des partenaires potentiels. L’odorat est même, entre chiens, un véritable moyen de communication: les chiens se laissent et réceptionnent des messages olfactifs laissés par leurs congénères. Dans le même ordre d’idée, l’odorat participe aussi au marquage du territoire.

A bientôt pour d'autres infos!