Saviez-vous que le jeu est une activité indispensable pour la santé physique et mentale du chaton? Il lui permet de s’amuser et de dépenser son énergie de manière positive, mais pas seulement. C’est aussi un très bon moyen de tisser des liens avec son maître, de se sociabiliser et une excellente forme d’apprentissage des postures, des gestes et des comportements de son espèce. Cet apprentissage permettra au chaton de devenir un chat adulte sociable et bien dans ses pattes.

Quels sont ses premiers jeux?

Le chaton s’adonne au plaisir du jeu vers la troisième semaine, lorsque la maman débute la phase de sevrage. Le tout premier type de jeu consiste à toucher délicatement ce qui l’entoure avec les pattes. Le jeu évoluera en mordillements, en roulades ou encore en poursuites au fur et à mesure du développement de la coordination motrice du chaton.

Les jeux sociaux

Les jeux sociaux sont très intenses de la troisième jusqu’à environ la huitième semaine. On parle de jeux de sociabilisation, car les chatons jouent entre eux. On distingue 6 types de jeux sociaux:

Le ventre en l’air

Le chaton est couché sur le dos et présente ainsi son abdomen. Il griffe avec les pattes avant et les postérieurs pédalent tandis que sa gueule est ouverte, prête à mordre. C’est une posture défensive.

Se mettre debout

Le chaton essaie de mordre, d’agripper et de griffer un chaton couché sous lui. C’est la posture complémentaire du ventre en l’air et c’est une posture de combat que l’on retrouve souvent entre chats mâles.

Le pas de côté

le chaton est de profil mais la tête est de face avec le dos arqué, les pattes tendues et la nuque fléchie. Il avance à la manière d'un crabe. C’est une posture offensive.

L’affût

Le chaton est tapi par terre. Il guette et rampe doucement vers un autre chaton avant de lui bondir dessus. C’est la technique de chasse.

Le cabrer

Le chaton se met sur ses pattes arrière et utilise les pattes avant pour frapper ou attraper.

L’affrontement

Deux chatons, assis l’un en face de l’autre, s’affrontent comme des boxeurs. Ils se portent mutuellement des coups de patte et tentent de les esquiver.

Les jeux solitaires avec des objets

Les jeux sociaux font ensuite place aux jeux solitaires avec des objets. Le chaton porte alors son intérêt sur les objets qui l’entourent et plus précisément sur ceux en mouvement. Ces jeux solitaires permettent au chaton de développer des comportements de chats adultes liés à la prédation.  

Le jeu de la souris

Le chaton effectue une succession de petits sauts sur un objet mobile. L’objet est tenu par les pattes avant qui le lancent en l’air ou le propulsent en avant.

Le jeu de l’oiseau

Le chaton attrape avec les pattes avant des objets légers qui volent et les ramène vers sa gueule pour pouvoir les mordre.

Le jeu du lapin

Il traque des objets plus imposants, lui demandant des mouvements de plus grandes envergures pour immobiliser la proie au sol, généralement au moyen d’une morsure à la nuque.

Le jeu du poisson

Le chaton doit sortir un objet d’un endroit grâce à sa patte, paume vers le haut.

Maman surveille!

Le jeu permet également d’apprendre l’autocontrôle. Cependant le jeu à lui seul ne suffit pas. Afin que cet apprentissage soit optimal, le rôle de la mère est primordial. En effet, elle est là pour réguler les débordements et empêcher la fougue naturelle des chatons de devenir excessive. Elle veille et n’hésite pas à réprimander un comportement démesuré.

En définitive, chaque type de jeu a une application dans la vie réelle. Le chaton apprend de manière ludique les techniques de chasse ainsi que les comportements et la communication du monde des félins.


A bientôt pour d'autres infos!