Laver son chat

Dans un précédent article, nous vous avons parlé en détail de l’hygiène et de la toilette du chat, mentionnant le fait qu’il n’est pas nécessaire, mais qu’il est toutefois recommandé de laver votre petite boule de poils. C’est notamment le cas lorsque votre chat rentre trop sale d’une séance de jeu dans le jardin, ou qu’il n’arrive pas à se nettoyer seul. Autrement dit, malgré sa réputation d’animal propre, un chat peut occasionnellement avoir besoin d’un bon petit bain, même s’il ne l’apprécie pas !

Le soin du pelage du chat

Une chose est sûre, la réputation de propreté du chat n’est pas volée ! Les chats sont en effet des animaux très soigneux, qui prennent soin de leur hygiène au quotidien. Par conséquent, ils sont très rarement sales, car ils passent de longues heures à se toiletter, tous les jours ! Pour ce faire, le chat dispose d’une arme redoutable : sa langue. Celle-ci est dotée d’une structure râpeuse, parfaitement adaptée au toilettage et au démêlage du pelage de l’animal. Ainsi, le chat peut souvent se débarrasser des saletés accumulées au quotidien, qu’il s’agisse de boue, de poils morts ou même de parasites. Cela dit, les chats à poils longs peuvent avoir besoin de l’intervention de leur propriétaire pour enlever les poils morts, ce qui leur évite d’en avaler pendant leur toilette. En bref, il est rarement nécessaire de laver son chat, quoique certaines situations l’imposent…

Quand doit-on laver son chat ?

Il existe beaucoup de différences entre chiens et chats, l’une d’entre elles est que ces derniers sont loin d’être des amateurs d’eau. Mais il arrive qu’un chat ait besoin d’un bain, malgré son rituel de toilette quotidien. Parfois, le chat peut se salir, avoir des produits toxiques ou des parasites dans ses poils, autant de « problèmes » qu’il ne peut résoudre tout seul, tout indépendant et autonome qu’il est. Concrètement, quand doit-on laver son chat ?

Commençons par dire qu’un chat bien portant, qui fait sa toilette tous les jours, n’a pas besoin qu’on le force à prendre un bain. On connait la légendaire réticence des chats à plonger dans l’eau, évitez donc d’imposer un bain au vôtre s’il n’en a pas besoin. Toutefois, il arrive parfois qu’un bain s’avère nécessaire pour le chat, notamment lorsque l’animal passe beaucoup de temps à l’extérieur et rentre à la maison sale. Dans ce cas, vous pouvez vous contenter d’un bon brossage. Au besoin, n’hésitez pas à lui faire prendre une douche ou un bain.

Il est également possible que votre chat ait une maladie de la peau. Il faut savoir que certaines pathologies cutanées nécessitent un lavage régulier, parfois avec des lotions traitantes. Enfin, rappelons que les vieux chats ne peuvent plus faire leur toilette aussi efficacement, spécialement lorsqu’ils sont atteints d’arthrose. Ils sont donc plus susceptibles de développer des bactéries et des troubles cutanées en conséquence, d’où l’importance de les laver régulièrement.

Mon chat n’aime pas le bain, que faire ?

Contrairement au chien, le chat n’est pas un grand fan de bain, et d’eau plus généralement. Il y a donc de fortes chances que votre compagnon n’apprécie pas que vous le laviez. Mais pas de panique, il est possible de lui faire apprécier le bain, particulièrement dans le cas des chatons qui, lorsqu’ils sont habitués à prendre un bain, l’acceptent plus volontiers à l’âge adulte. Pour rendre l’expérience du bain plus agréable pour vous et pour le chat, essayez le bon vieux système de récompense. Après avoir lavé et séché votre chat, récompensez-le avec une petite friandise, l’idée étant qu’il associe l’après-bain à un moment de plaisir.

Laver et sécher son chat : mode d’emploi

Chat qui sèche dans des serviettes de bain

Avant toute chose, veillez à choisir un shampooing adapté pour chat, disponible en animalerie, en pharmacie ou chez le vétérinaire, pour optimiser l’hygiène et le bien-être de l’animal. Optez pour des shampooings doux, qui ne contiennent pas de produits chimiques agressifs, ni de parfums. Evitez d’utiliser votre shampooing, même s’il répond à ces critères, car un shampooing pour humains ne convient pas au poil et à la peau du chat. En cas de doute sur quel shampooing pour chat utiliser, n’hésitez pas à demander conseil à votre vétérinaire.

Pendant le bain, tachez de rassurer votre chat et de lui parler pour diminuer son niveau de stress. L’atmosphère doit être zen et apaisante, car un chat stressé peut se débattre, mordre ou griffer. L’eau du bain ne doit pas être trop chaude, la température idéale étant de 35 à 40 °C. Ensuite, déposez votre chat délicatement dans la bassine d’eau, ou dans une baignoire avec surface antidérapante, en commençant par les pattes pour qu’il s’habitue à la température. Mouillez le chat complètement en commençant par la tête, tout en évitant que l’eau atteigne ses oreilles et ses yeux. Appliquez ensuite le shampooing, à la main ou à l’aide d’une éponge, et massez délicatement le pelage de l’animal.

Frottez vigoureusement les pattes du chat, sa queue et les espaces interdigitaux, car ils sont plus susceptibles de retenir les saletés. Pour clore le bal, rincez le chat à l’eau tiède pour éliminer toute trace de shampooing. Au besoin, n’hésitez pas à recommencer le savonnage et le rinçage. Au terme du bain, il est très important de bien sécher le chat en l’enroulant dans une serviette chaude pour éviter qu’il ne prenne froid. Vous pouvez aussi vous aider d’un sèche-cheveux, que vous devez régler à température moyenne et éloigner du chat.

Laver son chat : à quelle fréquence ?

Rappelons, au risque de nous répéter, qu’il n’y a pas lieu de laver votre chat s’il n’en a pas besoin. Il est toutefois essentiel de le laver régulièrement lorsqu’il peut plus se laver seul, ou qu’il souffre d’une pathologie cutanée nécessitant des bains avec lotion. Mais à quelle fréquence faut-il laver son chat ?

Tout dépend du chat. Dans le cas d’un chat âgé par exemple, le bain s’impose lorsque vous remarquez que son pelage est sale. Souvent, les chats âgés souffrent d’arthrose. Si c’est le cas du vôtre, veillez à être très délicat durant le bain pour ne pas lui causer de douleurs. La fréquence de lavage d’un chat souffrant d’une maladie cutanée devra être déterminée par votre vétérinaire.

Le chat est un animal indépendant qui se suffit à lui-même, notamment en matière d’hygiène. Nous l’avons vu, vous devez tout de même le laver de temps à autre, en utilisant des produits adaptés à son pelage. Envie d’en savoir plus ? Demandez conseil à un spécialiste en visitant notre rubrique annonces !