Tout comme les humains, il peut arriver à un chien de tousser. La toux est un phénomène naturel, déclenché par l’organisme, en défense à un corps étranger par exemple. Pour se libérer la gorge et diminuer la sensation d’inconfort, le chien tousse.

Si le phénomène est dans la majeure partie des cas bénin, s’il devient trop fréquent, il est important de surveiller son chien.
Car la toux peut être le symptôme d’une infection plus grave.

Les causes éventuelles de la toux chez le chien

La toux chez le chien peut avoir différentes origines. D’une simple irritation à une pathologie plus grave, il est essentiel de bien définir la cause de sa toux. On distingue le plus souvent deux types de toux : la toux respiratoire et la toux cardiaque.

La toux respiratoire

Un chien peut être touché par diverses affections des voies respiratoires. Ces affections peuvent être bactériennes ou virales.
La toux respiratoire peut toucher les voies respiratoires supérieures, telles que la trachée par exemple, ou les voies respiratoires profondes, comme les poumons.
Le chien peut facilement contracter ces affections respiratoires. Elles peuvent provenir d’une allergie par exemple, lors d’une promenade, au pollen, à la poussière ou à tout type d’allergène. Le chien peut aussi très facilement ingérer ou inhaler des substances toxiques, responsables d’une affection des voies respiratoires supérieures. La toux est alors sèche, et survient par quintes.
Une toux sèche peut aussi être observée en cas d’inflammation de la trachée du chien. La bronchite et la bronchiolite en sont souvent la cause.
Mais la plus connue des toux respiratoires est la toux du chenil. Une maladie qui touche essentiellement les chiots, et qui est très contagieuse. Outre la toux rauque et sèche, on observe en cas de toux du chenil des éternuements, des écoulements nasaux, de la fièvre et un abattement de l’animal. Un chien atteint de toux du chenil est généralement mis à l’écart des autres pour éviter tout risque de contamination. Il existe heureusement une vaccination contre la toux du chenil, recommandée (voir imposée) dans les pensions ou centres d’éducation pour chien.
La maladie de Carré peut également être responsable de la toux de votre chien. Liée à un virus proche de la rougeole, elle entraîne des symptômes tels que la toux, fièvre, troubles digestifs ou encore troubles oculaires (conjonctivite). Une maladie à détecter très vite, car elle peut être fatale à votre animal.

La toux cardiaque

Le chien âgé peut présenter des toux d’origine cardiaque. Tout comme pour les humains, un chien qui présente de l’embonpoint peut aussi être sujet à ce type de gène cardiaque, qui entraîne une toux lors d’un effort par exemple.
Une insuffisance cardiaque peut également entraîner des symptômes tels que la toux.

Prévenir et soigner la toux du chien

Un chien qui tousse de façon régulière est à surveiller. Il est essentiel de se rapprocher de son vétérinaire afin d’en déterminer rapidement la cause et agir au plus vite. Un examen clinique approfondi sera alors mené par le vétérinaire.
Selon le diagnostic, plusieurs solutions seront envisagées : antibiotiques, anti-inflammatoire, bronchodilatateurs ou même un drainage thoraciques. Mais il est possible d’éviter tous ces désagréments, en évitant de futurs épisodes de toux.

Une fois la cause identifiée, à vous de faire en sorte d’écarter le problème. Il est recommandé pour votre chien un mode de vie sain, alliant alimentation saine et équilibrée et de l’exercice. Un chien en bonne santé sera plus résistant à toute agression extérieure.
De même, lors des ballades, évitez tout contact avec des chiens inconnus, qui pourraient être porteurs de maladies contagieuses. De la même façon, n’emmenez pas votre chien au contact de ses congénères si lui-même tousse.