Le photographe animalier vaudois Julien Regamey publie un ouvrage consacré aux pensionnaires du Zoo de la Garenne. Esthétique, son livre se veut également didactique.

La photographie animalière, ce n’est pas seulement les safaris au bout du monde ou les affûts nocturnes. Si Julien Regamey se prête régulièrement à ces deux exercices, il s’est lancé voilà deux ans un défi inédit: consacrer un livre à des animaux vivant en captivité. Le Zoo de la Garenne, à Le Vaud (VD), s’imposait comme un choix logique pour celui qui y a travaillé comme gardien d’animaux avant de se concentrer sur la photographie. «Je connais l’endroit depuis que je suis tout petit, explique-t-il. Je voulais lui rendre hommage en m’immergeant dans l’intimité des animaux.» Le défi est d’autant plus relevé que Julien Regamey parle de la Garenne historique, de ses cahutes de bois et de ses treillis. Pour capturer l’ambiance du lieu, il peaufine ses cadrages et patiente durant des heures. Son attente est récompensée: le lynx profile sa silhouette dans la verdure, le blaireau son reflet dans une mare... 

Lynx Boréal

Lynx boréal
Pour capter le regard d’or du lynx, le photographe a dû s’armer de patience.

Loup

Loup
Le grand canidé – l’un des seuls animaux à avoir été photographiés dans l’enceinte du nouveau parc animalier – ne craint pas la neige.

Gypaète Barbu

Gypaète Barbu
Une tête blanche, un oeil cerné de rouge... Pas de doute, c’est le gypaète!

Blaireau

Blaireau
Qui est qui? Troublant jeu de reflet immortalisé au crépuscule.

Chevêche d'Athéna

Chevêche d'Athéna
La petite chouette au regard expressif est rarissime en Suisse.

Plus d'info: La Garenne, de Julien Regamey est disponible dans de nombreuses librairies vaudoises et sur www.julien-regamey.ch.


Clément Grandjean