Tout savoir sur le sommeil du chat

Pour ne rien vous cacher, le chat mérite amplement sa réputation de gros dormeur. Mais si le félin dort en moyenne de 13 à 16 heures par jour (jusqu’à 20 heures par jour pour les chatons !), ce n’est pas forcément parce qu’il est paresseux, loin de là... Lisez la suite pour tout savoir sur le sommeil du chat !

Pourquoi le chat dort-il autant ?

A peu près tous les propriétaires de chats semblent se demander la même chose : pourquoi le chat dort-il autant ? La réponse à cette question est d’une étonnante simplicité : parce que c’est un prédateur carnivore. Dans le règne animal, et contrairement aux proies, qui doivent toujours être vigilantes et alertes pour éviter de se faire manger (excusez du peu !), les prédateurs peuvent se relâcher, fermer l’œil autant qu’ils veulent car ils sont au sommet de la chaîne alimentaire.

C’est aussi une question d’instinct. En effet, si le chat dort en moyenne de 13 à 16 heures par jour, c’est pour recharger ses batteries avant d’entamer une partie de chasse, une entreprise affreusement énergivore. C’est la raison pour laquelle le félin a pris l’habitude de se reposer longuement et régulièrement pour avoir assez de forces pour chasser ses proies. Mais qu’en est-il des chats d’appartement ? Pourquoi dorment-ils autant alors qu’ils n’ont pas besoin de chasser ? Tout simplement parce que c’est une question d’instinct. Un chat, même en captivité, reste un chat. Ses habitudes, et notamment de sommeil, ne changent donc pas.

Le chaton, pour sa part, dort jusqu’à 20 heures par jour, ce qui participe à la maturation de son tout jeune cerveau. Ce n’est pas tout : c’est durant le sommeil que l’organisme du chaton va produire son hormone de croissance, et ce jusqu’à l’âge de 6 mois. Il a donc besoin de beaucoup dormir pour se développer et grandir.

Combien d’heures un chat dort-il ?

Nous avons déjà mentionné que le chat dort en moyenne de 13 à 16 heures par jour. La durée de sommeil du chat peut aller jusqu’à 20 heures par jour, notamment dans le cas du chaton, mais aussi de certains chats particulièrement somnolents. Ce que vous ne savez probablement pas, c’est que plusieurs facteurs ont une incidence sur le temps que votre chat passe à faire la sieste.

Par exemple, un chat d’intérieur dort généralement plus qu’un félin d’extérieur. L’environnement de l’animal a donc un impact sur son sommeil. C’est aussi le cas de son âge : jeune, le chat peut dormir jusqu’à 20 heures par jour. Plus il grandit, plus son temps de sommeil se réduit. Cependant, on remarque que les chats vieillissants dorment quasiment aussi longtemps que les chatons.

Autre facteur qui a son importance : l’état de santé du chat ! En effet, un chat malportant aura tendance à dormir plus ou moins, selon le trouble qui l’agace. Des maladies qui induisent des douleurs comme l’arthrose auront tendance à gêner son sommeil. Idem pour le stress et l’anxiété. Enfin, comme nous, le chat est sensible aux changements de saison, c’est pourquoi il préférera passer plus de temps à dormir en hiver.

Les différentes phases du sommeil du chat

Lorsqu’il s’agit d’anatomie du sommeil, le chat n’est pas bien différent de nous autres humains, en cela que son sommeil se décompose en plusieurs phases, à savoir : sommeil léger, sommeil profond et sommeil paradoxal.

La phase de sommeil léger du chat correspond à un état de somnolence. En apparence, le chat semble dormir, mais en apparence seulement ! En vérité, il ne fait que se reposer. Comme son nom le laisse clairement entendre, cette phase n’est en aucun cas immersive, ce qui veut dire que le chat se réveillera au moindre bruit. Pareil si vous le touchez ou s’il sent une odeur stimulante. Le félin est donc prêt à agir en cas de besoin. La preuve ? Durant cette phase, bien qu’il ait les yeux fermés, le chat continue à bouger ses oreilles et à les tourner dans la direction des bruits qu’il perçoit.

Venons-en à présent à la phase de sommeil profond du chat qui, elle, correspond à l’étape de repos mental. Cette phase dure de 20 à 30 minutes, et permet à la régénération du corps du félin. Pendant ce temps, le chat sera particulièrement difficile à réveiller. Il est alors complétement détendu, sa respiration tourne au ralenti et ses paupières sont parfaitement closes. Fait étonnant : le chaton n’expérimente presque jamais la phase de sommeil profond, tandis qu’un chat adulte y passe de 9 à 12 heures par jour.

Enfin, la phase du sommeil paradoxal du chat désigne un état d’endormissement profond, couplé (paradoxalement, d’où l’appellation !) à des agitations corporelles qui semblent indiqué que le chat est en phase de sommeil léger, alors qu’il ne l’est pas. D’une durée moyenne de 5 minutes chez le chat adulte, cette phase est assez commune chez les chatons. En sommeil paradoxal, le chat a les moustaches qui bougent et les yeux entrouverts. Il peut arriver que sa queue et ses pattes tressautent, comme s’il semblait rêver. Justement, parlons du rêve chez le chat

Le chat rêve-t-il et, si oui, à quoi il rêve ?

Nous vous le disions, le chat montre tous les signes qui laisseraient penser qu’il est en plein rêve en phase de sommeil paradoxal. Selon plusieurs études menées sur le sujet et qui se sont attelées à observer l’activité cérébrale du chat et de ses mouvements involontaires durant cette phase, il semblerait que le chat a, comme nous, la capacité de rêver. Rappelons que 80% de nos rêves se produisent en phase de sommeil paradoxal, également appelée REM (Rapid Eye Movement).

Il semblerait donc établi que le félin rêve, mais à quoi rêve un chat ? Personne n’est en mesure d’apporter une réponse définitive à cette question. Nous n’avons donc que des conjectures à vous proposer. En toute vraisemblance, lorsqu’il rêve, le chat revit des scènes qu’il a vécues dans la journée. On ne saurait en dire plus sur le sujet.

Les troubles du sommeil chez le chat

Comme nous, le chat peut souffrir de troubles du sommeil, pour différentes raisons. Si vous remarquez que votre matou dort plus que d’habitude, ou moins de 16 heures par jour, ou encore qu’il se réveille en miaulant, n’hésitez pas à consulter votre vétérinaire. Souvent, les chats dépressifs ou qui traversent une période de stress ou d’anxiété ont tendance à se réveiller en miaulant. Il s’agit là d’un trouble psychologique qu’on retrouve surtout chez les chats vieillissants. Heureusement, il peut être traité facilement avec des anxiolytiques.

Votre chat souffre de troubles du sommeil ? Vous souhaitez trouver un comportementaliste spécialisé près de chez vous ? Rendez-vous dans notre rubrique annonces !