Chien diabétique, que faire ? 

Bien que chronique, le diabète chez le chien peut être contrôlé efficacement, pour peu qu’on fasse preuve de rigueur et d’assiduité. La recette du succès ? Un régime adapté, un peu d’exercice, et deux injections d’insuline quotidiennes. Quelles sont les causes du diabète chez le chien ? Quels en sont les symptômes ? Est-il possible de prévenir le diabète chez le chien ? Découvrez la réponse dans la suite !

Diabète chez le chien : causes et symptômes

Comme nous, les chiens peuvent être atteints de diabète : le diabète sucré et le diabète insipide. Le premier est le plus répandu, particulièrement chez les chiens en surcharge pondérale et qui bougent peu, mais aussi chez les femelles non stérilisées. A l’origine du diabète sucré chez le chien, une perturbation majeure du métabolisme de l’animal, qui se traduit par une diminution de l’insuline secrétée par le pancréas et donc une augmentation du taux de glucose dans le sang (hyperglycémie). Cette forme de diabète peut également être causée par certains médicaments comme les corticoïdes ou les contraceptifs.

Le diabète sucré est une maladie grave qu’il est essentiel de prendre en charge rapidement, au risque d’entraîner la mort du chien, ou du moins plusieurs symptômes durs comme la déshydratation ou encore le coma diabétique.  Quant au diabète insipide, il s’agit d’une forme rare de la maladie, qui peut être causée par un dérèglement hormonal, des lésions rénales ou encore un trouble psychologique chez le chien. Le diabète insipide se manifeste par une soif excessive de l’animal, ce dernier ayant tendance à uriner beaucoup plus que d’habitude.

Diagnostiquer le diabète chez le chien

Le diagnostic du diabète chez le chien se fait par observation de certains signes cliniques : chien qui boit et urine beaucoup plus que d’habitude, qui maigrit à vue d’œil même s’il continue à manger normalement, chien amorphe… Ces signes, entre autres, permettent de suspecter un diabète sucré chez le chien. Par ailleurs, ces signes peuvent évoluer, en fonction du stade de la maladie. On peut alors observer une opacification du cristallin ou une surinfection des plaies. Il faut toutefois savoir que bien que ces signes cliniques traduisent le plus souvent la présence d’un diabète, ils ne sont pas pour autant spécifiques à cette maladie chronique.

Pour en avoir le cœur net, il faut nécessairement passer par la case vétérinaire. Il est en effet essentiel de consulter un professionnel de la santé animale, seul capable de confirmer le diagnostic, à l’aide d’analyses sanguines, urinaires et un examen général. Après mesure du taux de glucose dans les urines et dans le sang, et confirmation de la présence de cétone dans les urines, le vétérinaire pourra confirmer le diabète chez le chien.

Rappelons enfin qu’il est très important d’agir rapidement lorsque vous remarquez un ou plusieurs signes pouvant laisser suspecter un diabète. Il faut savoir que plus vous attendez, plus le diabète progresse, et plus les complications risquent d’augmenter, allant jusqu’à la mort du chien.

Quid du diabète insipide ?

Jusqu’ici, nous vous avons surtout parlé de diabète sucré. La raison ? Rappelons que c’est la forme de diabète la plus répandue chez les chiens. Mais qu’en est-il du diabète insipide ? Nous vous le disions, il s’agit là d’une forme rare du diabète chez le chien, qu’on rencontre aussi chez le chat, et qui se manifeste par une soif excessive de l’animal et d’une augmentation de sa fréquence d’urine. Le diabète insipide peut être causé par plusieurs facteurs, notamment la défaillance de fabrication de l’hormone antidiurétique. Ainsi, le traitement adapté est fonction de l’origine exacte et du stade d’avancement de la maladie.

Un chien peut-il guérir du diabète ?

Malheureusement, non. Le diabète est une maladie chronique dont on ne guérit pas. Cela dit, nous vous le disions, il est possible de la contrôler via un traitement adapté, et des ajustements apportés au régime et au mode de vie de votre chien (exercice, régime diététique…). Sans oublier, bien sûr, les injections quotidiennes d’insuline. Grâce aux soins quotidiens et à l’amélioration et au contrôle strict de l’hygiène de vie de votre compagnon, celui-ci pourra continuer à vivre quasi normalement.

Le traitement du diabète chez le chien

Chien chez le vétérinaire

Avant de vous parler du traitement du diabète chez le chien, il convient d’évoquer le but de celui-ci. Comme il s’agit d’une maladie chronique, le but du traitement du diabète chez le chien est de permettre à l’animal de mener une vie normale sur le long terme. Après diagnostic, votre vétérinaire vous fixera des objectifs à atteindre au début du traitement du diabète sucré, au premier rang desquels faire disparaître les symptômes de la maladie. Il s’agir ensuite d’éviter les complications liées au diabète, à savoir la cataracte, le coma acido-cétosique ou, pire, le décès de votre compagnon. Il ne faut jamais perdre de vue que le diabète est une maladie potentiellement fatale si elle n’est pas prise en charge convenablement.

Compte tenu du traitement proprement dit, celui-ci est évidemment mis en place par votre vétérinaire, et prend en considération plusieurs facteurs : état du pancréas du chien, son poids, son niveau d’activité physique et son alimentation. Pour dire les choses simplement, le traitement du diabète sucré consiste à remplacer l’insuline non sécrétée par le pancréas de l’animal par un procédé artificiel. Ainsi, votre compagnon devra être injecté quotidiennement, à raison de deux doses d’insuline en moyenne, en sous-cutané avant le repas. Cela dit, il faut savoir qu’à lui seul, le traitement par injection d’insuline ne suffit pas. Il devra être complété par des mesures qui ont trait à l’hygiène de vie du chien, notamment son alimentation et ses activités…

L’alimentation du chien diabétique

Le régime alimentaire idéal d’un chien diabétique doit contenir peu de graisses et de sucres, beaucoup de fibres, de protéines et d’hydrates de carbone complexes (amidon et fibres). Attention aux repas riches en sucre, car ils peuvent induire une augmentation soudaine du taux de glucose dans le sang de l’animal. Par opposition, les repas riches en hydrates de carbone complexes permettent de libérer le glucose de manière plus homogène et sur une durée plus longue. Au cas où votre chien est en surcharge pondérale, il est essentiel de lui faire perdre du poids en réduisant ses rations.

En tout état de cause, un chien diabétique doit avoir une alimentation équilibrée, avec des rations contrôlées et pauvres en glucides. Il est également essentiel de respecter les besoins énergétiques de l’animal, notamment du point de vue de son poids et de son niveau d’activité. Votre vétérinaire vous guidera vers le régime le plus adapté à votre chien. Il vous conseillera également sur l’activité physique régulière à privilégier. Un chien atteint de diabète doit se dépenser, sans pour autant que l’effort soit violent. Tout est une question d’équilibre !

Sur un tout autre registre, le vétérinaire conseillera vraisemblablement une opération pour retirer les ovaires des chiennes entières (non stérilisées). La raison à cela est que les cycles hormonaux ont un impact sur la maladie. En effet, la progestérone induit une résistance à l’insuline.

Est-il possible de prévenir le diabète chez le chien ?

En principe, oui. Il est possible de prévenir le diabète chez le chien, pour peu que le mode de vie de l’animal soit sain : alimentation équilibrée et à heure fixe, poids optimal, activité physique régulière…

A la recherche d’un vétérinaire pour prendre en charge votre chien diabétique ? Trouvez-en un près de chez vous en consultant notre rubrique annonces.