Quelles crevettes en aquarium ?

Les crevettes d’eau douce sont les nouvelles coqueluches des aquariophiles, et pour cause ! Introduites dans les années 1980 par Takashi Amano, célèbre aquariophile japonais, ces crevettes sont très faciles à élever, ne nécessitent pas beaucoup d’espace et sont disponibles en plusieurs coloris intéressants. Quelles crevettes d’élevage choisir ? On vous dit tout !

Crevettes d’élevage : les espèces emblématiques

Vous souhaitez vous lancer en aquariophilie et vous ne savez pas quelle espèce de crevette choisir ? Nous vous avons concocté une sélection des crevettes d’eau douce les plus faciles à élever et à maintenir en nano-cube. C’est parti !

La crevette Amano (Caridina multidentata)

Egalement connue sous le nom de crevette japonaise, la crevette Amano est l’une des espèces de crevettes d’élevage les plus courantes en aquariophilie. Reconnaissable à sa belle robe beige, la crevette Amano est une espèce qui vit très longtemps (jusqu’à 15 ans !), et qui a le don d’être un véritable « nettoyeur » d’aquarium. Sans cesse active, la crevette Amano passe son temps à picorer. Seul bémol : elle ne se reproduit pas en eau douce. Cela dit, elle n’en reste pas moins résistante, s’adapte à la température ambiante, et supporte très bien les températures froides, comme elle le fait dans son environnement naturel (10 à 15 degrés).

Attention toutefois à ne pas confondre la crevette Amano avec d’autres espèces de crevettes d’élevage. Si ces dernières s’accommodent très bien d’un nano aquarium, ce n’est pas le cas de la crevette japonaise. En effet, celle-ci a besoin de plus d’espace, car elle peut atteindre une taille de 6 cm, en plus du fait qu’elle nage beaucoup. Côté nourriture, la Caridina multidentata n’est pas très difficile. Elle mange tout ce qu’elle trouve, et accepte aussi bien les aliments pour crevettes que les produits pour poissons. Enfin, la crevette Amano adore les algues, ce qui en fait un excellent allié !

La Red Cherry (Neocaridina davidi)

Comme la crevette japonaise, la Red Cherry fait figure de préférée dans les rangs des amateurs d’aquariophilie. En plus d’être facile à élever et de se reproduire très bien, ce crustacé présente une grande variété de couleurs (rouge, bleu, orange, vert, noir…), pour le plus grand plaisir des aquariophiles. Bien qu’elle soit habituée aux températures froides dans son milieu naturel en Chine, la Red Cherry préfère toutefois un environnement à température allant de 18 à 25 °C. Sachez par ailleurs que cette espèce arrête de se reproduire en hiver, pour reprendre au début du printemps.

Contrairement à la crevette Amano, la Red Cherry se contente d’un nano aquarium d’environ 20 à 30 L et peut se reproduire en eau douce. Très prolifique, la femelle Neocaridina davidi porte près de 30 œufs pendant 3 à 4 semaines. Les petits naissent formés, et deviennent sexuellement matures à l’âge de 4 mois. Eu égard à son alimentation, cette espèce se nourrit principalement de petites granules pour crevettes, largement disponibles en animalerie.

La Blue Pearl et la White Pearl (Neocaridina palmata)

Originaire du sud de la Chine, la Blue Pearl et la White Pearl ont été sélectionnées pour la première fois par l’aquariophile allemand Ulf Gottshalck en 1999. De petite taille (2 à 3 cm), cette espèce arbore une belle couleur bleue ou blanche, d’où les noms Blue et White Pearl. Sa principale caractéristique visuelle ? La Neocaridina palmata peut être complètement transparente, au point de voir les œufs dans la grappe ovarienne de la femelle à l’œil nu. En raison de sa petite taille, cette espèce de crustacé peut être élevée dans un petit aquarium, maintenu à une température de 20 à 26 °C, avec un PH de 6 à 8. Comme la Red Cherry, la Blue ou White Pearl est très prolifique, se reproduisant tous les deux mois, à raison de 20 à 30 œufs.

La crevette des Indes (Caridina babaulti)

Comme son nom le laisse clairement entendre, la crevette des Indes est originaire d’Inde, mais on la retrouve aussi en Malaisie et au Pakistan. De son nom scientifique Caridina babaulti, elle a été découverte par le naturaliste français Guy Babault en 1914, et est aisément reconnaissable à sa bande dorsale et à son long rostre droit et dentelé. De petite taille, la crevette des Indes mâle ne dépasse pas 2 cm, contre 3 cm au maximum pour la femelle.

En Suisse, et en Europe plus largement, la Caridina babaulti verte est la plus commune en élevage. Lorsqu’elle est élevée dans des conditions optimales, elle peut paraître fluorescente, l’intensité et la nuance de la couleur de cette espèce variant selon son environnement de vie. Il est également courant de trouver des crevettes des Indes beige ou gris clair, avec des rayures brunes, ou encore des crevettes des Indes dite « Malaya », reconnaissables à leur couleur rougeâtre et rayures dorsales claires.

A l’instar des autres crevettes d’eau douce présentées dans cette sélection, la crevette des Indes est très facile à élever et à maintenir. Elle nécessite toutefois un aquarium de 30 à 60 L au PH neutre, et avec un bon brassage. Car il faut savoir qu’à l’état sauvage, ce crustacé nage beaucoup et vit généralement dans les petits ruisseaux turbulents. Côté température, cette espèce apprécie la chaleur (environ 28 °C), mais peut vivre dans un aquarium à 22 °C, dans lequel elle arbore une coloration plus vive. Sachez par ailleurs que la crevette des Indes se reproduit exclusivement en eau douce, et est plutôt prolifique, avec une trentaine d’œufs portés pendant 3 à 4 semaines. Pour ce qui est de l’alimentation, ce crustacé n’est pas très exigeant, appréciant tout autant la nourriture industrielle pour crevettes (de qualité !) que les légumes et les feuilles pochées.

Nourrir ses crevettes d’élevage : mode d’emploi

La bonne nouvelle est que la nourriture pour crevettes d’eau douce est largement disponible en animalerie et dans les commerces spécialisés (pastilles, granulés, sticks…). Cela dit, il y a des disparités au niveau de la qualité. Notre conseil : privilégiez la nourriture pour crevettes sans colorant ni additifs. Il est en effet très important de fournir à vos crevettes d’élevage des aliments de très bonne qualité, en l’adaptant à leur âge. Généralement, les meilleurs aliments contiennent de la spiruline, des levures ou encore de la poudre de chou frisé, entre autres. Ces « super aliments » ont le don de favoriser la reproduction des crevettes, mais aussi leur croissance et leurs couleurs.

En plus de la nourriture « classique », il est essentiel de donner des compléments alimentaires à vos crevettes, particulièrement ceux à base de feuilles de Catappa, aux multiples bienfaits (antistress, antiparasitaire, antibactérien, boost de la vitalité et de la fertilité…). Par ailleurs, attention à l’excès de nourriture. En effet, si vous gavez vos crevettes d’élevages, vous courez le risque de salir l’aquarium, car les crustacés ne consommeront pas la totalité des aliments. Vous devez donc éliminer les résidus quelques heures après avoir nourri vos crevettes.

Envie de vous procurer des crevettes d’élevage ? Rendez-vous dans notre rubrique annonces !