Bien que la souris domestique n’ait pas une espérance de vie très longue, il ne faut pas négliger sa santé et les soins qu’on peut lui apporter pour s’occuper d’elle comme il se doit. Ce petit être vivant mérite beaucoup d’attentions et d’hygiène. Cependant, malgré tout le soin qu’on peut lui apporter, la souris peut attraper des maladies, bénignes ou non. Il est donc nécessaire de connaître les signes de ces maladies pour ne pas en venir au drame. Voici donc des astuces pour prendre soin de sa souris et éviter tout problème de santé.

Assurer un environnement et un rythme de vie sains pour votre souris

Un environnement adapté

Il est important que votre souris puisse vivre sa vie dans un environnement sain et adapté à ses besoins. La souris ne supporte pas les variations de température, il faut donc que sa cage soit installée dans un milieu tempéré. Il est nécessaire d’ajouter des petits accessoires pour que votre souris puisse jouer, se loger, se cacher. Cela lui apporte beaucoup de bien-être. Le fait d’offrir des accessoires à votre souris vous permettra également de nouer une relation de confiance avec elle.

Une alimentation adaptée

Votre souris a besoin d’une alimentation saine et adaptée à ses besoins nutritifs. Prendre soin de sa souris passe d’abord par l’alimentation. Il faut donc lui donner une nourriture variée et riche puisque la souris est un rongeur omnivore. Il lui faut donc des granulés, des fruits, des légumes, sans oublier le foin. Par ailleurs il faut absolument éradiquer toute sucrerie. Une alimentation saine et variée et garante de sa bonne santé et de la prévention des maladies.

Offrir des moyens de réaliser de l’activité physique à votre souris

Tous comme les êtres humains, les souris ont besoin de manger sainement tout en pratiquant une activité physique régulière. Cette dernière est nécessaire pour garantir la santé de votre souris. Il faut donc proposer à votre souris des tunnels ou des roues pour que votre souris puisse se dépenser pleinement.

Prendre soin de l’hygiène et de la santé de votre souris

Nettoyer son environnement

Il faut nettoyer régulièrement sa cage et son environnement. La souris a besoin d’une hygiène irréprochable puisque c’est un animal très propre. Il lui faudra donc un substrat de bonne qualité qui devra être régulièrement changé. C’est donc à vous d’assurer un environnement propre, de bonne qualité pour assurer le bon développement de votre souris.

Prendre soin de sa souris toutes les semaines

Chaque semaine, il faut vérifier de nombreuses choses sur votre souris. Vous devez vérifier l’état de ses griffes, de ses dents. Certes elles poussent de façon continue, mais votre petit rongeur n’est pas à l’abri d’une malocclusion des dents ou de la prolifération de bactéries au niveau des gencives. Concernant ses griffes, il ne faut absolument pas lui couper les griffes. Il faut que celle-ci fasse elle-même ses griffes dans un pot de terre cuite par exemple. Enfin, il faut brosser ses poils, non pas parce qu’ils en ont besoin, mais parce qu’il faut vérifier que son pelage ou que sa peau ne soit pas en mauvais état. Par ailleurs il ne faut absolument pas baigner votre souris dans de l’eau, celle-ci est extrêmement sensible au froid et risque de tomber malade.

N’oubliez pas de vermifuger votre animal

Comme tous les animaux domestiques, il ne faut pas oublier de vermifuger votre souris. Cela évite les problèmes de vers, d’acariens ou de parasites qui peuvent être compliqués à gérer une fois qu’ils se sont installés sur votre souris. Mieux vaut établir une prévention.

Les maladies courantes chez la souris

Avec tout le soin accordé à votre souris, on n’est jamais à l’abri d’une maladie. Certes prendre soin de sa souris permet de limiter les problèmes. Mais la souris peut être fréquemment en proie à certaines maladies. Voyons quelles sont ces pathologies.

La conjonctivite

La souris étant un animal très sensible aux changements de température, il suffit d’une pièce trop froide ou d’un courant d’air pour que votre souris ait une réaction allergique ou une bactérie qui s’installe dans son œil. Dans ce cas votre souris risque de faire une conjonctivite. Son œil va gonfler, larmoyer et former des croûtes. Dans ce cas il faut tout de suite aller chez le vétérinaire.

La diarrhée

Lorsqu’on donne trop de fruits et de légumes, ou que votre cage n’est pas assez bien entretenue, ou encore que son eau est trop froide (elle doit être à température ambiante), votre souris risque d’avoir la diarrhée. Un parasite peut aussi être la cause de ce problème. Si chez l’humain ce n’est pas très dangereux, la souris, elle, peut en mourir. Aussi, si votre souris présente des selles liquides ou molles, que son derrière est régulièrement souillé, qu’elle mange pas assez ou encore qu’elle maigrit, allez rapidement chez le vétérinaire. La diarrhée peut être rapidement fatale. Vous pouvez éventuellement lui donner de l’eau de riz en attendant d’aller voir le vétérinaire pour éviter la déshydratation.

La gale

La gale peut toucher souvent les souris. Chez la femelle, elle s’arrête aux oreilles. Tandis que chez le mâle, elle s’étend souvent à toutes les extrémités, à son museau et surtout à ses parties génitales. La gale est souvent le signe d’une hygiène insuffisante et d’un manque d’entretien de la cage des souris. Il faut donc prendre rendez-vous chez le vétérinaire pour trouver un traitement adapté, mais aussi prendre davantage soin de votre souris et de sa cage.

Une maladie parasitaire

Les souris sont malheureusement souvent touchées par les parasites. Que ce soit la gale, les poux, la teigne ou encore les puces, les souris sont les cibles privilégiées de ces parasites. Ils peuvent d’ailleurs se transmettre par le foin. Si vos souris sont touchées par ces parasites, elles montreront des croûtes, des démangeaison ou encore des plaies. Pour s’en débarrasser, votre vétérinaire vous prescrira des médicaments antiparasites qui devront être appliqués sur la peau de la souris.

L’infection respiratoire

Les souris peuvent avoir des problèmes respiratoires à cause des copeaux de bois qui tapissent la cage. Certains copeaux sont toxiques car des virus ou des bactéries s’y logent. Ces derniers profitent du système immunitaire en baisse de la souris. En cas de problèmes respiratoires, la souris va éternuer fréquemment, avoir du mal à respirer. Du mucus ou du liquide va couleur de son nez et de ses yeux. Ces symptômes sont souvent accompagnés d’une otite. Les infections respiratoires sont très dangereuses pour votre souris. Il faut donc aller voir le vétérinaire immédiatement. C’est une maladie facilement transmissible. Donc si vous avez plusieurs souris, il faut les confiner.

La tumeur mammaire

Les tumeurs mammaires sont très fréquentes chez les rongeurs et surtout chez la souris. Si vous sentez une petite boule au niveau de la mamelle, il faut la surveiller car elle peut s’infecter. Si elle devient gênante pour votre animal, il faudra l’opérer. Le problème majeur est que la récidive est fréquente. Ainsi, malgré tout le soin que vous apportez à votre souris, il faut rester vigilant et la surveiller. Une maladie anodine peut lui être fatal. Alors même si la vie de votre rongeur est courte, il faut faire attention pour lui offrir toute la santé qu’il mérite.