Vous êtes le propriétaire d’un cheval et vous envisagez de le confier à une pension ? Se séparer géographiquement de son compagnon est une épreuve potentiellement stressante pour un cavalier. Soucieux de son bien-être et de la qualité des soins qui lui seront apportés, vous souhaitez naturellement identifier la structure qui vous proposera les meilleures garanties de traitement ? Bref, vous souhaitez obtenir le plus d’information possible relativement aux offres, aux soins, aux prix des pensions équestres helvètes. Dans cette perspective, vous partager une liste complète de chaque centre équestre avec une note et le détail des critères à prendre en compte serait une tache fastidieuse et le résultat serait des plus indigestes à lire. Nous vous proposerons donc une méthodologie pour identifier le centre équestre le plus adapté à vos attentes. Pour finir, la meilleure manière de trouver la perle rare reste de mener une recherche en plusieurs temps. Ces derniers vous seront détaillés dans le présent article.

Au préalable : définissez vos attentes

Quel type d’accueil vous semble le plus adapté à votre cheval ? Souhaitez-vous le visiter plusieurs fois par semaine et réaliser vous-même ses sorties ? Dans ce cas, il sera possible d’opter pour un hébergement en boxe / paddock. En revanche, si vous ne pensez pas avoir la possibilité de venir régulièrement sortir votre monture ou de déléguer cette obligation à une personne de confiance, il serait judicieux d’opter pour un hébergement en extérieur c’est à dire en pré même s’il est compliqué de trouver ce type de prestations dans la confédération. Attention, il semble que peu (voire pas ?) de centres équestres suisses ne proposent de pension exclusivement en pré toute l’année. Généralement il s’agit plutôt d’estivages dans les massifs et destinés aux poulains.

De plus, n’ayez pas de réticences à vous inspirer des meilleurs ! Qu’il s’agisse de Steve Guerdat ou de Martin Fuchs, tout cavalier, qu’il soit amateur ou champion olympique a débuté un jour. Concernant les champions, ceux-ci ont donc probablement débuté dans un centre équestre qui a su révéler leur potentiel mais aussi et surtout prendre particulièrement soin de leur cheval. Mettre votre compagnon en pension dans une structure proposant cette qualité d’accompagnement pourrait être le gage du bien-être de votre cheval et de sa bonne santé.

Sur internet : Choisissez un centre en fonctions de ses spécialités et de sa proximité géographique

Avant de commencer vos recherches, vous devez être au fait de ce que vous voulez trouver. Chaque centre a une spécialité comme le chemin pour faire des ballades, la voltige, l’équitation américaine, le trek. Suivant l’expertise du centre, les infrastructures et les conseils proposés par l’équipe seront probablement différents, ce paramètre doit être pris en compte pour éviter les déconvenues éventuelles. Un des critères de choix les plus importants reste néanmoins la distance qui sépare le centre équestre de votre domicile ou de votre lieu de travail. En la matière il n’y a pas de règles. Si pour certains 10 km représentent un périple, pour d’autres 30 km de distance restent tout à faire envisageables. Toutefois, essayez de garder une équidistance entre le centre et votre travail ainsi que votre domicile. Un cheval a besoin d’un entretien constant, même en semaine et il faudra probablement aller le visiter après votre journée de travail. Il pourrait être intéressant que la distance entre le haras et votre lieu de travail qu’entre le haras et votre domicile soient identiques pour éviter la tentation de ne pas pourvoir à vos obligations en semaine. Il existe de nombreux sites qui proposeront de filtrer les pensions qu’ils annoncent afin de trouver celle qui semble vous correspondre sur le papier. Ces sites constituent une bonne première piste dans votre démarche mais ne sauraient être votre seul outil de recherche. Comme évoqué précédemment, il est crucial de vous rendre personnellement sur les lieux et d’échanger de vive voix avec les personnes qui auront peut-être la responsabilité de votre cheval.

Sur place : Encadrement, équipement, évaluation et surtout observation

Une fois que vous aurez réalisé une pré-sélection des lieux d’accueil vous semblant les plus convaincant, il sera nécessaire de réaliser une visite dans chacun d’eux. Cette étape est indispensable car elle vous permettra de prendre connaissance de la réalité matérielle et humaine du centre équestre.

Vous vous apercevrez immédiatement si les chevaux déjà en pension sortent régulièrement de leurs boxes, si des ballades sont organisées et à quelle cadence. Plus encore vous serez alors en mesure d’évaluer la qualité du matériel mis à disposition des cavaliers et de leur monture : des douches en libre services sont-elles disponibles ? De combien de manèges, de carrières, de ronds de longe le centre dispose-t-il ?

Les locaux sont-ils bien entretenus ou au contraire sont-ils sales et délabrés ? Les boxes sont-ils d’une taille suffisante c’est-à-dire au minimum de 3m par 3m ? Quel est l’état de la sellerie ? Les autres chevaux semblent-ils bien entretenus ?

Vous pourrez également échanger avec les palefreniers, avec le maréchal-ferrant et avec l’ensemble du personnel de ce centre et donc évaluer si le contact est bon et si les personnes avec qui vous échangez vous inspirent confiance. Si ça n’est pas le cas, il sera préférable de continuer vos recherches. De plus, observez discrètement comment le personnel du centre traite les autres chevaux. S’il ne s’en occupe pas correctement il y a fort à parier qu’il ne prendra guère mieux soin de votre monture. Enfin, concernant l’écosystème des professionnels avec lesquels votre cheval interagira, n’oubliez pas que des soins légers comme l’administration d’un complément alimentaire peuvent être nécessaire pour l’équilibre sanitaire d’un cheval et que devront accomplir les soigneurs sans y rechigner. Vous pourrez évaluer le sérieux de vos interlocuteurs sur ce sujet en échangeant avec aux et il convient de prendre ce paramètre en compte pour le bien-être de l’animal sur le long terme.

La question des tarifs

Les tarifs peuvent fortement varier suivant les centres équestres, tout comme la qualité de la prise en charge. Néanmoins la Swiss Horse Professionnals, l’association réunissant les professionnels du monde équestre, a publié une grille tarifaire indicative des prix des soins et des diverses prestations. Même s’il s’agit de recommandations tarifaires de professionnels, gardez à l’esprit que ces derniers pourraient avoir intérêt à gonfler artificiellement les prix. Il serait intéressant de comparer les propositions des divers professionnels que vous rencontrerez aux avis de votre entourage ou à défaut, d’utilisateurs de forums internet dédiés.

A titre indicatif cependant, les prix varient de 500 à 1400 CHF en moyenne dans une région rurale. En guise d’exemple, lors des recherches pour rédiger cet article, une prestation à 600 CHF par mois a été identifiée à proximité de Berne dans une exploitation agricole où les chevaux étaient hébergés en boxe, sortis en groupe de 12 en paddock, avec une carrière de 20m par 60m, du sable d’apparente mauvaise qualité et une nourriture distribuée en quantité insuffisante aux chevaux. En d’autres termes, concernant les tarifs, évitez autant que faire se peut de vouloir réaliser des économies sur la pension de votre cheval. La qualité d’accueil sera probablement réduite à mesure que le prix de pension baisse et c’est pour finir la santé de votre monture qui en sera affectée.

Vous connaissez ce sujet ? Vous avez une expérience à partager à ce propos et ce témoignage permettrait à d’autres propriétaires d’éviter bien des déconvenues ? Inversement vous avez peut-être déniché la perle rare ? Nous vous invitons à partager votre retour sur notre page Facebook. Ainsi, vous éviterez peut-être bien des souffrances à d’autres animaux.