L'adoption d'un chiot est une démarche qui ne se prend pas à la légère. Si elle vous apportera beaucoup de joie et une compagnie précieuse au quotidien, elle demande aussi une réelle implication de votre part. Sans pour autant faire tourner toute votre vie autour de votre animal! Quand vous partirez travailler, quand vous sortirez faire des courses ou pour une soirée au cinéma ou encore lorsque vous serez invités chez des amis, votre chiot devra parfois rester seul. Voici de précieux conseils pour faciliter la séparation et apprendre à votre chiot à rester seul!

Au début, le chiot ne sera pas le seul à souffrir de cette solitude passagère. Les pleurs et les gémissements laisseront le maître (et les enfants !) avec un sentiment de culpabilité et une certaine tristesse. Et c'est tout à fait normal ! Avant de laisser votre chiot seul, il est important de l'habituer à l'ennui. Pour cela, il ne doit pas être trop dépendant de vous lors de votre présence. Ne jouez pas constamment avec lui, ne le câlinez pas en permanence: en un mot, laissez-le "vivre sa vie de chien". Le chien étant un animal à la nature sociable, ce détachement qu'il doit développer est tout sauf inné pour lui. Un chiot confronté à l'ennui est souvent amené à faire des bêtises. C'est ainsi que l'on retrouve des coussins éventrés en rentrant chez soi. En étant préparé à gérer cet ennui, le chiot abandonne progressivement ce type de comportement. Non seulement, il ne pleure plus mais en plus il ne provoquera plus de catastrophe. Plutôt qu'une confrontation soudaine et brutale à l'ennui, il faudra donc former votre chiot. Et le réprimer à chaque bêtise !

Si votre chiot sait gérer l'ennui sans causer de dégât, il est prêt pour la suite: rester seul. Choisissez une pièce où laisser votre chiot en votre absence. Il est important que votre animal s'y sente bien. Evidemment, laissez-lui ses jouets. Une fois le terrain préparé, l'apprentissage peut continuer. Pénétrez la pièce naturellement et attendez que votre chiot vous suive. Ignorez-le et quittez la pièce en enfermant votre chiot à l'intérieur. Normalement, il ne devrait pas tarder à gémir et à paniquer. Après quelques secondes, retournez le voir et récompensez-le. Il peut s'agir d'une friandise ou d'une simple caresse : le chien doit se sentir rassuré. Répétez l'exercice plusieurs fois en prolongeant la durée à chaque fois. Votre chiot apprendra à devenir patient.

Une erreur courante consiste à sous-estimer l'intelligence d'un chiot. Votre animal de compagnie est capable de sentir que vous allez partir et le laisser seul en observant votre routine. La parade est simple : évitez de créer cette routine ! Le chiot n'aura alors pas de point de repère du type lever puis déjeuner puis douche puis départ. Associée à la technique du paragraphe précédent, celle-ci permettra de faire diminuer les angoisses de votre chiot.

Apprendre à son chiot à rester seul demande donc du temps, du calme et de la persévérance. Répétez les exercices autant de fois que nécessaire sans jamais omettre de féliciter et récompenser votre animal. La gestion du sentiment de solitude viendra progressivement!

A bientôt pour d'autres infos!