Comment acheter des poissons d’ornement ?

Se lancer en aquariophilie, cela ne s’improvise pas ! Entre exigences légales de détention et besoins spécifiques des différentes espèces de poissons, il n’est pas toujours facile d’opter pour la bonne population pour son aquarium. Comment acheter des poissons d’ornement ? Quelles sont les exigences réglementaires en matière de détention de poissons d’ornement en Suisse ? Comment bien choisir une population de poissons ? Découvrez la réponse dans la suite !

Détention de poissons : que dit la législation en Suisse ?

3 millions, c’est le nombre de poissons d’aquarium accueillis par les ménages suisses. Cela en fait l’un des animaux de compagnie les plus populaires dans le pays. Que dit la législation suisse en matière de détention de poissons ? Il n’y a pas de législation proprement dite, mais plutôt des conseils de détention. En effet, l’Office fédéral de la sécurité alimentaire et des affaires vétérinaires (OSAV) insiste sur la formation des personnes intéressées par les poissons : soins, besoins spécifiques, alimentation… A ce propos, l’OSAV émet une série de 5 recommandations à respecter par les futurs propriétaires de poissons d’aquarium :

  • Acheter des poissons d’aquarium ne doit pas se faire à l’improviste. Il s’agit, dans les faits, d’un projet qui doit être mûrement réfléchi. Gare à l’achat impulsif !
  • Bien s’informer sur les besoins des poissons avant de se lancer ;
  • Veillez à avoir un aquarium aussi spacieux et confortable que possible ;
  • Ne placez dans un même aquarium que les poissons qui peuvent vivre dans la même qualité d’eau ;
  •  N’excédez pas 2 à 3 espèces lorsque vous débutez en aquariophilie. La législation suisse est plus spécifique concernant les conditions de détention des poissons. En effet, l’ordonnance sur la protection des animaux (OPAn) fixe des critères de détention précis, notamment du point de vue des dimensions minimales de l’aquarium, des équipements requis selon les espèces et la qualité de l’eau. Concrètement, selon l’OPAn, il est essentiel que les aquariums satisfassent aux « exigences minimales pour la détention de poissons à des fins d’ornement ». Ces exigences sont fixées par l’annexe 2 du tableau 8 de l’OPAn, que vous pouvez consulter ici.

Par ailleurs, l’aquarium doit comporter des abris pour donner des possibilités de retrait aux poissons. Aussi, il doit respecter le rythme nycthéméral des poissons. Evitez également de le placer en exposition directe à la lumière du soleil, le risque étant de réduire la teneur de l’eau en oxygène en la chauffant. Enfin, l’ordonnance sur la protection des animaux recommande d’attendre 4 semaines après l’aménagement de l’aquarium avant d’y installer les poissons. Pourquoi, dites-vous ? Tout simplement pour laisser le temps aux bactéries de se développer et d’améliorer ainsi la qualité de l’eau.

Poissons d’aquarium : on se renseigne avant l’achat !

Nous vous le disions, l’OSAV insiste énormément sur le volet formation des futurs propriétaires de poissons d’ornement, et pour cause. Ce n’est qu’en obtenant un maximum de détails qu’on pourra prendre soin correctement de ses poissons. Ajoutons à cela le fait que les besoins de ces animaux varient en fonction de leur espèce. Raison pour laquelle l’OSAV conseille aux débutant de se contenter de 2 ou 3 espèces au départ, l’idéal étant de n’en avoir qu’une, le temps de s’habituer à la pratique.

Par ailleurs, s’informer permet d’éviter les associations inappropriées d’espèces de poissons, susceptibles de résulter en des batailles à mort entre les animaux. Il est donc essentiel de bien penser la composition de l’aquarium avant de vous lancer. Pour vous faciliter les choses, il est toujours bon de débuter avec une seule espèce. Il faut aussi se renseigner sur les aquariums, largement disponibles en ligne et dans certains commerces spécialisés. Le problème est que ceux-ci ne correspondent pas toujours aux dimensions minimales fixées par l’OPAn. Attention donc à ne pas enfreindre la loi en détenant vos poissons dans un aquarium trop petit ou exigu.

Comment bien choisir sa population de poissons ?

Poissons

Vous souhaitez savoir où acheter des poissons d’ornement ? Vous avez le choix entre plusieurs options, à savoir les animaleries, les magasins aquariophiles, les sites de petites annonces ou encore les boutiques en ligne spécialisées en aquariophilie, entre autres. Vous l’aurez compris, vous n’aurez pas vraiment de difficultés à trouver l’espèce de poissons que vous souhaitez. La vraie question est comment choisir sa population de poissons d’aquarium ?

Vous n’ignorez sans doute pas que les besoins des poissons varient selon les espèces. Rappelons aussi qu’il faut absolument éviter les associations inappropriées des poissons pour éviter les  batailles territoriales et le stress qui en découle. La solution ? Recueillir toutes les informations nécessaires sur les espèces que vous souhaitez adopter pour éviter tout risque d’ « erreur de casting » : taille à maturité du poisson, litres d’eau minimum, type de valeurs d’eau nécessaire, caractère de l’espèce et sa reproduction, capacité de vivre avec d’autres espèces et lesquelles, décoration de l’aquarium, soins et alimentation nécessaires…

L’entreprise n’est pas de tout repos… d’où notre conseil, calqué sur celui de l’OSAV : se contenter d’une seule espèce de poisson au départ ! Il sera alors plus facile de choisir un aquarium adapté et de le décorer de sorte à le rendre aussi confortable et épanouissant que possible. L’autre avantage de cette formule est que rien ne vous empêche, ultérieurement, de partir à la recherche d’une autre espèce capable de cohabiter avec la première et qui a les mêmes exigences d’environnement de vie. Les poissons peuvent ainsi vivre en harmonie, et vous aurez moins de stress à vous en occuper. Tout le monde y gagne !

Optez pour des poissons faciles à élever

Les poissons d’aquarium les plus faciles à élever sont aussi les plus populaires, justement en raison de leurs exigences moindres. A ce stade, vous aurez compris que les conditions de détention diffèrent en fonction de l’espèce de poisson. Or, on trouve des centaines d’espèces dans le commerce, ce qui a tendance à compliquer le choix de l’aquarium, mais aussi celui de la nourriture, des plantes, de la température de l’eau… et n’oublions pas les soins qui varient d’une espèce de poisson à l’autre.

Si vous débutez en aquariophilie, vous avez donc tout à gagner en optant pour ces espèces aux exigences moindres : guppy, néon bleu, black Molly, platy, discus, scalaire,….Explorons tout cela un peu plus en détail !

Le guppy

Originaire des Caraïbes, le guppy est la star incontestée des aquariums, et il est très facile de comprendre pourquoi : peu exigeant, magnifique robe colorée, très bonne entente avec d’autres espèces de poissons, particulièrement le corydoras paleatus… De plus, le guppy est très polyvalent lorsqu’il s’agit de son alimentation. En effet, il accepte la nourriture sèche et vivante.

Le néon bleu

Le néon bleu est un petit poisson de couleur bleue vive très apprécié par les aquariophiles. Originaire d’Amazonie, il apprécie particulièrement la vie en banc. Vous devez donc en adopter un groupe d’au moins 10 individus.

Le black Molly

Originaire d’Amérique centrale et du sud, le black Molly est particulièrement robuste et facile à entretenir. Vous n’aurez donc pas à vous soucier de sa santé outre mesure, pour peu que vous gardiez une température d’eau adéquate.

Le platy

Lui aussi originaire d’Amérique centrale, le platy a une réputation de poisson sociable. Cerise sur le gâteau : il est disponible en plusieurs coloris, ce qui n’est pas pour déplaire aux amateurs d’aquariophilie.

Vous souhaitez vous procurez des poissons d’ornements ? Trouvez votre bonheur dans notre rubrique annonces !