L’arrivée d’un jeune chat dans son nouveau foyer peut le perturber. C’est pourquoi il convient de prendre quelques dispositions simples, qui l’aideront à se familiariser avec cet environnement inconnu.

Quitter sa mère, ses frères et soeurs et se retrouver projeté d’un coup dans un environnement inconnu: pour le chaton, son adoption dans un nouveau foyer peut être une source de stress important. Afin qu’il s’habitue progressivement à sa nouvelle habitation, il est préférable de lui donner dans un premier temps accès à une seule pièce, située hors d’un lieu de passage. Toutes ses affaires – gamelle, litière, jouets, etc.– y seront disposées avant son arrivée. Lors de l’aménagement de son espace, prévoir aussi plusieurs cachettes, dont certaines en hauteur: ce qui l’aidera à se familiariser plus rapidement avec son nouvel environnement. La litière doit être placée le plus loin possible de la zone d’alimentation et du lieu de repos. «Le chat se sent rassuré lorsqu’il retrouve ses marques olfactives, relève la vétérinaire Vannozza Gauthier, du Centre vétérinaire du Château, à Échallens (VD). Emporter des objets de son ancien domicile, ou répandre son odeur sur les nouveaux meubles en frottant avec un chiffon le visage de l’animal, puis le mobilier à sa hauteur, facilite son acclimatation. On peut également utiliser des phéromones synthétiques, disponibles sous la forme de diffuseur ou de spray.» Lorsque le chaton arrive dans sa nouvelle maison, il est important de le laisser sortir à son rythme, sans le forcer, de sa caisse de transport. Certains chats commenceront immédiatement à explorer les lieux, alors que d’autres se réfugieront plutôt dans une cachette pour observer. 

Un apprivoisement progressif 

Au début, il ne faut pas obliger le félin à se laisser caresser, sous peine d’augmenter son stress. Pour interagir avec lui, mieux vaut s’asseoir et essayer de capter son attention en utilisant un jouet. «S’il s’approche, on peut le laisser nous sentir, sans essayer de le toucher, sauf si c’est lui qui commence à se frotter contre notre main», conseille la spécialiste. Une fois que le chaton aura bien fait connaissance avec les lieux et s’y sentira en sécurité, il sera temps d’ouvrir progressivement l’accès aux autres pièces de l’appartement, tout en laissant le premier repaire toujours accessible. «Selon le tempérament de l’animal, cela peut demander quelques heures ou quelques jours», note la vétérinaire. Quand il se sentira à l’aise, après quelques semaines, on pourra alors seulement envisager de le laisser aller à l’extérieur.

Chaton
SÉPARATION PRÉPARÉE Il est crucial de ne pas précipiter la séparation entre le chaton et sa mère. L’idéal est d’attendre l’âge de 3 mois. Car l’animal risque de développer des troubles du comportement s’il quitte trop rapidement le cocon familial. L’agressivité envers ses congénères ou l’être humain ainsi que la malpropreté peuvent être dues à un sevrage trop précoce.

Véronique Curchod