Tout savoir sur le lapin chinchilla

Alors qu’il était surtout élevé pour sa chair et sa fourrure, le lapin chinchilla est aujourd’hui un animal de compagnie très apprécié, et un animal d’exposition surprenant. En effet, cette petite race de lapin peu commune originaire de France fait fureur depuis quelques années. Vous souhaitez élever un lapin chinchilla ? On vous dit tout sur ce nouvel animal de compagnie !

Lapin chinchilla : histoire et origines

Avant toute chose, il faut savoir qu’il n’existe que deux espèces de chinchilla sauvage, que sont le Chinchilla chinchilla, également         appelé chinchilla à queue courte, et le Chinchilla lanigère, qu’on connaît aussi sous le nom de chinchilla à longue queue. Le lapin chinchilla domestique originaire de France qu’on connaît aujourd’hui est issu de croisements entre le lapin russe, le garenne et le bleu de Beveren, fruit des travaux de Monsieur Dybowski dans les années 20 du siècle dernier.

Les principales caractéristiques du lapin chinchilla

Quelles sont les caractéristiques du lapin chinchilla ? La première, qui saute aux yeux, et sa petite taille, semblable à celle d’un lapin nain. Nous vous le disions, le chinchilla fait partie des petites races de lapin : son poids n’excède pas les 3 kg. Mais ne vous laissez pas leurrer par son minuscule gabarit ! Avec son corps court et massif, le chinchilla présente une musculature étonnamment puissante pour sa taille. Son avant-train est par ailleurs assez large, sa croupe bien arrondie et sa ligne dorsale un peu bombée. Son tout petit cou est prolongé par une tête forte, avec un museau large chez le mâle et plus fin chez la femelle chinchilla.

Quant à ses oreilles, elles mesurent entre 8 et 10 cm et sont droites et charnues, tout en étant légèrement inclinées vers l’arrière. Rappelons qu’à l’origine, le lapin chinchilla était élevé pour sa chair et sa fourrure au début du 20e siècle. Justement, sa fourrure de couleur gris cendré est très abondante, avec un sous-poil épais et souple, faisant du chinchilla l’un des animaux possédant la fourrure la plus dense parmi les espèces terrestres. Au niveau des coloris, le lapin chinchilla naît avec un pelage sombre. Plus il grandit, plus son pelage prend une teinte cendrée, qui se transforme en une sorte de bleu grisâtre à partir de l’âge de 7 mois.

Lapin chinchilla, un peu d’étymologie

Saviez-vous que l’appellation chinchilla veut dire « petit chincha », de chinche en espagnol, qui veut littéralement dire « animal puant » ? Pour tout vous dire, l’appellation n’est pas du tout méritée, vu que le lapin chinchilla ne sent pas mauvais. C’est plutôt le rongeur chinchilla qui mérite le surnom, car il dégage une forte odeur rebutante, mais seulement lorsqu’il est effrayé.

Le caractère du lapin chinchilla

Le caractère du lapin chinchilla est plutôt du type affable et affectueux, surtout avec les enfants. Pour autant, il a aussi son petit brin de personnalité, comme c’est le cas des autres races de lapin. Généralement, le lapin chinchilla est un très bon animal de compagnie, surtout si vous l’avez depuis la naissance ou que vous l’adoptez à un très jeune âge, ce qui lui permet de s’habituer à la présence humaine. La douceur et la tranquillité caractéristique du lapin chinchilla s’étend à sa relation avec les autres animaux de compagnie, mais tout dépend de l’espèce.

Prendre soin d’un lapin chinchilla

Au niveau des soins et de l’entretien, le lapin chinchilla ne diffère pas vraiment des autres races de lapin. En gros, vous devez prévoir une cage spacieuse pour qu’il puisse s’y déplacer en liberté. Idéalement, si vous pouvez vous le permettre, n’hésitez pas à construire ou à faire construire un enclos dans le jardin, en y intégrant un nid pour que le lapin chinchilla puisse profiter de plus d’espace. Pour ce qui est de l’aménagement de la cage ou de l’enclos, rappelons qu’il est essentiel de prévoir un nid, mais aussi des abreuvoirs avec de l’eau fraîche abondante et changée régulièrement. Il faut aussi penser à mettre des couvertures et, pour empêcher la croissance anormale des dents chez le lapin chinchilla, des bois spéciaux pour ronger. Toutes les 2 à 3 semaines, veillez à brosser votre lapin chinchilla pour éliminer les poils morts de sa fourrure, mais aussi les restes de saleté. Le brossage a une autre vertu, celle de prévenir l’apparition de puces et d’acariens.

La santé du lapin chinchilla

La prévention des maladies du lapin chinchilla passe par la vaccination, à l’instar des autres animaux de compagnie. Rendez-vous donc chez un vétérinaire spécialisé en NAC pour convenir d’un calendrier de vaccination, mais aussi pour qu’il fasse un bilan de santé de votre petite boule de poils. Faites particulièrement attention aux fièvres hémorragiques et à la myxomatose, deux maladies courantes chez le lapin chinchilla. Pour garder votre lapin en bonne santé, l’hygiène est de prime importance. Vous devez impérativement veiller à nettoyer et à désinfecter régulièrement la cage ou l’enclos de votre lapin chinchilla.

L’alimentation du lapin chinchilla

Foin à volonté, granulés de bonne qualité et végétaux, voici les bases du régime alimentaire du lapin chinchilla. Pour ce qui est des végétaux, vous pouvez lui distribuer des feuilles de chou ou de salade. N’oubliez pas de mettre à la disposition de vos lapins chinchilla de l’eau fraîche abondante.

Qu’il s’agisse du lapin chinchilla ou d’une autre race de lapin, les légumes à feuilles fraîches sont très appréciées. Il faut par ailleurs savoir que les lapins sont de gros consommateurs de foin, d’herbe et de légumes. Ces derniers ne doivent pas être rationnés, car le lapin en a besoin en grandes quantités. Cela dit, les fourrages ne suffisent pas à combler les besoins nutritionnels de votre lapin chinchilla. C’est pour cela qu’il est essentiel de complémenter son alimentation par des granulés d’excellente qualité (mélange spécial pour lapin), qui fournissent au lapin tous les éléments nutritifs dont il a besoin.

Quel budget pour élever un lapin chinchilla ?

On vous rassure tout de suite, le budget d’élevage d’un lapin chinchilla est loin d’être astronomique, mais il n'est pas à la portée de tous pour autant. Pour acquérir un lapin de cette race, comptez entre 100 et 150 CHF, mais comme vous devez idéalement adopter un couple mâle-femelle de lapins chinchilla, il faudra multiplier cette somme par deux. Evidemment, le prix varie en fonction de l’âge et de la taille du lapin. Les prix varient aussi d’un élevage à l’autre, et d’un particulier à l’autre. Rappelons toutefois que cette race de lapin est peu répandue, ce qui la rend parfois difficile à trouver, et peut éventuellement faire grimper les prix. Pour le reste, le lapin chinchilla ne vous coûtera pas plus cher en entretien et soins qu’un autre lapin d’une autre race : suivi vétérinaire, cage, accessoires, produits d’entretien, litière, nourriture, caisse de transport…

Envie d’en savoir plus sur l’élevage de lapins comme animaux domestiques ? Rendez-vous dans notre rubrique actualités pour tout savoir sur le sujet !