Tout savoir sur le lapin hollandais

Comme son nom le laisse clairement entendre, le lapin hollandais est originaire des Pays-Bas. Descendant des lapins panachés du Brabant, ce lapin de taille moyenne est un animal de compagnie et de concours très apprécié pour sa jolie robe panachée. Envie d’adopter un lapin hollandais ? Voici tout ce que vous devez savoir sur cette race pas comme les autres !

Lapin hollandais : les origines

Jadis élevé pour sa viande, le lapin hollandais une ancienne race de lapins domestiques, sélectionnée en Angleterre au début du 19e siècle à partir des lapins originaire des Pays-Bas. Ce sont les Néerlandais qui ont été les premiers à concevoir cette race en croisant des lapins panachés du Brabant. D’où la particularité de la race : une belle robe panachée qui a fait le succès du lapin hollandais en tant qu’animal de compagnie.

Les principales caractéristiques du lapin hollandais

Nous vous  le disions, le hollandais est un lapin de taille moyenne, dont le poids varie entre 2 et 3 kg. Son corps, marqué par une rotondité caractéristique, est de type court et trapu. Sa tête, elle, est en fore de poire, avec des oreilles droites mesurant entre 8 et 10 cm. Rappelons également que la grande particularité du lapin hollandais est sa robe panachée (noir, gris, bleu, chocolat… sauf l’argenté), dont la couleur recouvre la moitié postérieure de son dos, et les deux zones de chaque côté de sa tête. Le reste du corps du lapin hollandais est de couleur blanche. Il arbore donc une fourrure bicolore, la délimitation entre le blanc et le reste de sa robe devant être clairement tranchée.

Eu égard au caractère / comportement du lapin hollandais, sachez que cette race est particulièrement active le matin et la nuit, préférant se reposer durant l’après-midi.

Elever un lapin hollandais

Au 19e siècle, le lapin hollandais était très apprécié en Angleterre pour sa chair fine. Ce n’est plus tellement le cas aujourd’hui, la race étant surtout élevée comme animal de compagnie ou de concours plutôt que pour sa viande.

Au-delà de sa belle robe panachée et de son petit corps tout rond, ce qui rend le lapin hollandais si populaire auprès des amateurs de NAC est son caractère affectueux. Très attachant, ce petit lapin de taille moyenne adore jouer et s’entend très bien avec les enfants. Veillez toutefois à l’habituer aux manipulations dès son plus jeune âge.

L’autre particularité du lapin hollandais est qu’il a besoin de beaucoup d’attention et d’affection, un facteur à prendre en compte avant de vous lancer dans un projet d’élevage. A défaut d’attention de son maître, le lapin risque de développer des troubles du comportement. Pour peu qu’il dispose d’un environnement adapté à ses besoins (soins, alimentation riche et équilibrée, affection, jeux…), le lapin hollandais aura une espérance de vie allant de 10 à 12 ans.

La cage du lapin hollandais

Le hollandais est un lapin particulièrement robuste et résistant, malgré sa petite taille. Autrement dit, il n’est pas très compliqué à élever chez soi. Que ce soit en intérieur ou en extérieur dans un jardin, il saura s’adapter. Mais pour son bien-être, préférez une cage pour votre lapin hollandais. Celle-ci doit bien évidemment être spacieuse et bien aménagée : cachettes, coin repos, jeux et accessoires… Cela dit, il faut savoir que cette race de lapin a besoin de se dépenser, de socialiser par le jeu et les activités. Pensez donc à mettre en place un parc à lapin clôturé pour permettre à votre petit compagnon de sortir de sa cage et de jouer librement dans l’espace que vous aurez préalablement délimité. Ce dernier point est essentiel pour éviter les accidents et minimiser le risque de fuite. Sur le même registre, veillez à fermer les portes et les fenêtres lorsque vous sortez votre lapin hollandais de sa cage, et de tenir les autres animaux de compagnie potentiellement dangereux à l’écart.

Que mange un lapin hollandais ?

L’alimentation du lapin hollandais est largement disponible en animalerie. On régime devra être composé de granulés de bonne qualité, combinés à des petites rations de fruits, de légumes et d’herbes. On insiste sur « petites », car de grandes quantités de fruits et légumes pourront causer une diarrhée à votre lapin hollandais. Ce dernier apprécie aussi le maïs, les céréales et le foin (non poussiéreux !). Et n’oublie pas l’eau fraîche, à changer tous les jours !

La reproduction du lapin hollandais

Le lapin hollandais est une race moyennement prolifique, en cela qu’on compte de 6 à 8 lapereaux par portée, avec de nombreuses pertes avant le sevrage. L’âge de reproduction du lapin hollandais se situe entre 7 et 9 mois, âge auquel les femelles montrent un instinct maternel particulièrement développé. Tellement développé qu’une femelle ne rechignera pas à s’occuper de la portée d’une autre femelle. C’est d’ailleurs l’une des raisons pour lesquelles les éleveurs préfèrent généralement les femelles aux mâles hollandais.

La santé du lapin hollandais

A l’instar des autres races, le lapin hollandais peut être sujet à certains problèmes de santé, bien qu’il soit généralement robuste. Pour vous aider à prendre soin de votre animal de compagnie, nous avons compilé pour vous des informations sur les principaux problèmes de santé du lapin hollandais.

Troubles des voies respiratoires

Comme les lapins ont un espace pulmonaire relativement petit, les infections respiratoires sont assez courantes dans toutes les races. Les lapins hollandais sont sujets aux affections respiratoires car les racines de leurs dents supérieures se trouvent juste en dessous de leurs sinus. Si les dents supérieures et les gencives s'enflamment, cela peut entraîner des infections des sinus.

Les maladies dentaires

De nombreux lapins souffrent de problèmes dentaires. Comme les dents des lapins poussent constamment, ils ont besoin d'un régime alimentaire sain et équilibré, avec beaucoup de foin, pour aider à user les dents à un rythme régulier. Les lapins hollandais sont particulièrement sujets aux troubles dentaires en raison de leur petite tête et de leur mâchoire légèrement plus longue, ce qui peut créer des problèmes de désalignement. Pour y remédier, votre vétérinaire pourra fraiser les dents du lapin (sous anesthésie) pour corriger le désalignement, et enlever les pointes acérées qui pourraient blesser les tissus sensibles de la langue et des joues.

Troubles gastro-intestinaux

Le tube digestif des lapins est très sensible. Ils ont besoin de beaucoup de fibres pour stimuler le transit intestinal et aider à maintenir un système digestif sain. Le lapin hollandais peut être sujet à la stase gastrique lorsque son intestin est obstrué, ce qui crée une accumulation de gaz et de bactéries qui provoque des ballonnements. Cette affection doit être traitée en urgence car elle peut conduire à la libération de toxines fatales au lapin.

Vous êtes à la recherche d’un lapin hollandais ? Faites un tour dans notre rubrique annonces !