Si le siamois est connu de tous les amateurs de chats, peu de gens ont déjà entendu le nom de son pendantcoloré. Outre sa beauté, son tempérament vif et affectueux rend ce compagnon particulièrement attachant.

Avec ses grandes oreilles et satête au profil acéré, l’oriental attire tous les regards, constate Jacques Crettenand. On l’adore ou on le déteste, les avis sont souvent tranchés. C’est sûr qu’il est très différent des chats à la mode, de type Maine coon, qui sont grands et poilus!» Voilà une quinzaine d’années que l’éleveur de Morges(VD) a eu un coup de foudre pour cette race peu répandue. «J’ai toujours apprécié le physique élancé et le museau pointu des siamois. Mais découvrir l’oriental a été une révélation: ce chat est identique au siamois, à l’exception de la couleur de sa robe et de ses yeux. J’aime la multitude de tons qui existe, offrant une grande variété de choix.» Longtemps dans l’ombre de ce frère aux yeux bleus, l’oriental commence tout juste à se faire une place parmi les amateurs de félins. «Majestueux et fin, on le compare souvent au lévrier, que cela soit du point de vue de sa morphologie ou de son entrain», relève Jacques Crettenand. Pour augmenter la notoriété de la race, il n’hésite pas à participer à moult expositions dans toute l’Europe. Son premier oriental, Astérix, lui a en effet donné le goût des concours. «Il a eu tellement de succès lors de sa première sortie que j’ai continué. Ma plus grande fierté est son titre de grand champion d’Europe, la plus haute distinction qu’on peut espérer sur notre continent. Ce résultat exceptionnel m’a donné envie de commencer mon propre élevage, baptisé Angkor Vat.»

D’une nature énergique

Si vous affectionnez les chats calmes et indépendants, mieux vaut cependant opter pour une autre race. Toujours en mouvement, les orientaux n’hésitent jamais à entreprendre de folles courses-poursuites et des simulacres de bagarres. Certains, à l’image d’O’drey-Hepburn, rapportent même les jouets qu’on leur lance, comme un chien. «Hyperactifs, ils bougent toute la journée, confirme Jacques Crettenand. Je peux rester des heures à les observer. Mais ils savent aussi se reposer et s’entassent alors à plusieurs dans un panier.» Leur vivacité n’est cependant pas leur unique trait
de caractère. Très présents, ils aiment suivre leur maître, toujours en quête de câlins et d’attention. «Quand je rentre le soir, ils sont derrière la porte à m’attendre. Si on s’assied sur le canapé, il viennent tous. De vrais pots de colle! Ce sont des chats très exclusifs, qui s’attachent à une personne en particulier. Pour ma part, je ressens une connivence particulière avec Lady-Gaga, née à la maison de ma première femelle,
Irina.»

Un orateur-né

Dotés d’une forte personnalité, les orientaux ont la particularité de s’exprimer. Leur langage combine toute une variété de sons et de vocalises qui leur permettent de mener une véritable conversation. Ode-toJoy, la plus bavarde, nous en fait la démonstration, répondant d’une voix rauque et forte aux appels de Jacques Crettenand. Comme Lady-Gaga ou Lord-Mc-Arthur, elle porte un nom original. «J’aime les chats qui sortent de l’ordinaire, je les ai donc tous aussi baptisés en conséquence.» La motivation de l’éleveur vaudois est de réussir à se rapprocher au plus près du standard de la race. Chaque naissance révélant son lot de surprise, il découvre alors
avec curiosité la robe des chatons. Désormais, il poursuit le rêve de réussir à reproduire des orientaux de robe bi ou tricolore, extrêmement rares. Ode-to-Joy et O’dreyHepburn vont être saillies cette année dans cet objectif-là. Pour augmenter ses chances de réussite, Jacques Crettenand a choisi en France et en Hollande deux mâles qui ont une forte probabilité de transmette unetelle couleur.

 

Oriental
Jacques Crettenand élève depuis une quinzaine d’années des orientaux. Nombreux sont ceux qui leur trouvent un regard presque hypnotique!


Fiche signalétique

  • Origine: Thaïlande.
  • Morphologie: Chat de taille moyenne à grande au corps gracile, avec une longue queue. Son poil court et fin accentue son élégance. La tête triangulaire est surmontée d’oreilles grandes et larges. Les yeux en amande sont d’un vert intense, le bleu étant toléré pour les orientaux blancs. Toutes les couleurs de robes sont acceptées, qu’elles soient unies ou non, à l’exception du colourpoint.
  • Particularité: Importé à la fin du XIXe siècle en Grande-Bretagne en provenance de Thaïlande, il a longtemps été supplanté par le siamois, dont il diffère uniquement par la couleur de son pelage et de ses yeux. Dans les années 1950, des éleveurs s’intéressent de nouveau à l’oriental, qui est officiellement reconnu en 1977 seulement. Les mariages avec le siamois restent autorisés, la robe du chaton déterminant alors s’il est siamois ou oriental.
  • Prix: 1300 francs pour un chat vacciné, avec pedigree et identifié avec une puce électronique.
  • Ses points forts: La facilité d’entretien du poil. Son élégance. La diversité de ses robes.
  • Ses points faibles: Sa rareté qui rend son acquisition difficile. À réserver aux personnes qui aiment les chats actifs. Tendance à l’embonpoint avec une nourriture non appropriée.
  • Élevage en Suisse romande: Chatterie d’Angkor Vat, Jacques Crettenand, Morges, chatteriedangkorvat.wix.com/chatterie-angkor-vat

Témoignage d'un propriétaire

Christophe Loosli, d’Aigle (VD), et Nostradamus

Christophe Loosli, d’Aigle (VD), et Nostradamus

«Partager mon quotidien avec un félin comme Nostradamus est un plaisir sans cesse renouvelé!Beaucoup moins indépendant qu’un chat de gouttière, il requiert cependant de l’attention. Il utilise d’ailleurs tout une gamme de miaulements aux tonalités variées pour nous faire comprendre ce qu’il souhaite ou ressent, que cela soit pour entrer dans la chambre à coucher ou nous remercier d’avoir ouvert la porte. Son jeu favori est de chaparder les élastiques à cheveux de ma compagne, qu’il s’amuse à cacher. Quelques amis ont été surpris de son apparence peu commune, mais la majorité est subjuguée par son élégance et sa morphologie élancée, tout en muscles.»


Véronique Curchod