Amis des bêtes : attention ! Avec sa frimousse de bandit, son corps fuselé court sur pattes, son pelage cotonneux et ses “pout-pout” caractéristiques, le furet a de quoi faire craquer ! Toutefois, la décision d’adopter l’un de ces spécimens de NAC (Nouveaux Animaux de Compagnie) doit être prise en connaissance de cause. Vous souhaitez acquérir un mustélidé ? Suivez notre guide. 

Qui est-il ? Quels sont ses besoins ?

Caractère

Le furet est agile, futé, câlin et chapardeur. S’il peut être éduqué, n’espérez pas l’obéissance. Résolument sociable, il s’adapte facilement à l’Homme. Le furet s’épanouira pleinement avec un ou plusieurs congénères. Il peut nouer des liens avec les chats et les chiens (avec prudence) mais évitez tout contact avec des proies potentielles (lapins, oiseaux, rongeurs) : la mignonne boule de poils est un redoutable chasseur. 

Alimentation

Le Mustela Putorius Furo est carnivore : il lui faut des protéines animales. Des petites croquettes pour furets (ou à défaut, pour chats) en accès libre lui permettront de se nourrir de façon adaptée (en petite quantité, fréquemment). Occasionnellement, de la viande ou de l’œuf (cuits) le ravira. À proscrire, les laitages sont toxiques. 

Matériel

Pour accueillir votre mustélidé, prévoyez : 

  • Un enclos de 4 m2 au sol minimum (imposé par la loi). Préférez les modèles grillagés et à étage, avec fermeture complexe pour sécuriser votre petit malin
  • Des jouets, tuyaux, hamacs pour rendre la cage ludique et confortable
  • De quoi grimper et gratter pour satisfaire son besoin de bouger et de fouiner
  • Des litières (dans les coins) des gamelles d’eau et de croquettes
  • Une brosse, un coupe-griffe, un harnais avec laisse et une cage de transport

Le budget à prévoir pour être bien équipé commence à environ Fr. 450.-.

Soins

Résistant, ce petit NAC est rarement malade. Une visite annuelle chez le vétérinaire pour le rappel des vaccins vous rassurera. Les soins à prodiguer au furet en bonne santé sont peu contraignants : brossage du poil; coupe des griffes; nettoyage des oreilles. 

Pour le manipuler, privilégiez une phase de sommeil profond. Vous pouvez aussi dresser votre animal sur ses pattes arrières en le maintenant délicatement par la peau du cou.

Mise en garde

Odeur

Descendant du putois européen, le furet a une odeur corporelle musquée marquée. Doté de glandes annales (comme son aïeul), il peut occasionnellement déclencher ce mécanisme de défense naturel nauséabond. 

Sécurité

D’une insatiable curiosité, le cousin de la fouine escalade et se faufile partout. Les accidents domestiques (fils électriques, chutes, fugues, etc.) sont courants. Stériliser les femelles et castrer les mâles est indispensable pour apaiser les attitudes agressives et éviter les morsures. Redoublez de vigilance avec les enfants, qui déclenchent parfois un comportement imprévisible. 

Démarches conseillées et obligatoires

Renseignez-vous sur le terrain

Cette espèce atypique doit être étudiée avant de s’engager pour toute sa durée de vie, autour des 8-10 ans. Pour vous assurer de votre capacité à vivre avec un furet, rencontrez-en quelques-uns (par une association ou des particuliers). 

Le certificat de compétence

En Suisse, la loi considère le furet comme un animal sauvage (même s’il est entièrement domestiqué et incapable de survivre dans la nature). À ce titre, l’adoption passe obligatoirement par l’obtention d’un certificat de compétence. Il s’agit d’une journée de formation dispensée par un organisme agréé (coût : environ Fr. 150.-). 

L’autorisation de détention

L’attestation de compétence est à remettre à L’Office fédéral de la sécurité alimentaire et des affaires vétérinaires (OSAV), qui décidera, à la suite d’une enquête, s’il vous remet l’autorisation de détention. Avant de contacter le service vétérinaire de votre canton, aménagez l’enclos destiné à votre futur compagnon à quatre pattes. Un représentant de l’OSAV viendra vérifier sa conformité. L’autorisation vous parviendra par courrier. Une fois ces étapes accomplies, vous pourrez acheter un furet. 

Avec sa petite taille (moins de 60 cm de long pour moins de 2 kg), sa discrétion (pas de cri) et son faible coût d’entretien, le furet a tout de l’animal de compagnie idéal. Cependant, avec les aménagements et l’attention qu’il requiert, ainsi que les contraintes que la loi suisse impose, prenez le temps de la réflexion. Une chose est sûre, accueillir un furet, c’est dire adieu à l’ennui !