Adopter un bernard-l’hermite

Animal domestique résolument atypique, le bernard-l’hermite a la particularité de vivre dans une coquille… volée ! Malgré le fait qu’il ne soit pas spécialement sociable ni affectueux, ce petit crustacé est de plus en plus apprécié par les amateurs de NAC. Vous aussi, vous avez envie d’adopter un bernard-l’hermite ? Découvrons-le dans la suite !

Bernard-l’hermite : les principales caractéristiques

De son nom scientifique Coenobitae, le bernard-l’hermite est un petit crustacé à la morphologie semblable à celle d’un crabe, en cela qu’il possède un abdomen mou sans carapace. Pour se protéger, le bernard-l’hermite va donc occuper une coquille de gastéropode, des bambous ou des éponges. Les espèces de bernard-l’hermite sont majoritairement aquatiques. D’autres peuvent vivre dans des environnements terrestres humides, comme c’est le cas des bernard-l’hermite d’élevage, qui peuvent donc être adoptés dans des terrariums.

Il existe environ 800 espèces différentes de bernard-l’hermite. Elles se reproduisent en pondant des œufs dans la mer sous forme de larves. Dès qu’elles arrivent à maturité, ces dernières vont sur la terre ferme pour se trouver une coquille protectrice. L’autre grande particularité de ce crustacé, outre le fait qu’il « vole » la coquille qui le protège, est sa durée de vie. En effet, la durée de vie d’un bernard-l’hermite peut être de 10, 20, voire 30 ou 40 ans, en fonction de ses conditions de vie.

Par ailleurs, la croissance du bernard-l’hermite se fait par mue, lors de laquelle il s’enfouit dans le sable pour se débarrasser de son exosquelette. Durant cette période, le crustacé est alors particulièrement vulnérable car il change de coquille. Par ailleurs, il faut savoir que le bernard-l’hermite vit principalement la nuit en colonie, peuplant les milieux côtiers à forte hygrométrie. Enfin, sachez que le régime alimentaire du bernard-l’hermite est de type omnivore. Cela veut dire que ce petit crustacé peut être un très bon détritivore qui débarrassera votre aquarium récifal des restes de nourritures et des excréments de ses autres occupants.

Quelle espèce de bernard-l’hermite peut-on adopter ?

On n’a pas fini de compter les espèces de bernard-l’hermite. En effet, on continue d’en recenser de nouvelles chaque année dans la région littorale tropicale, où ils sont très abondants. Certaines de ces espèces peuvent très bien s’adapter à un aquarium récifal, notamment le Clibanarius. C’est également le cas du Paguriste et du P. Cadenati, deux espèces redoutablement efficaces en matière de lutte contre les algues filamenteuses. En revanche, d’autres espèces comme l’Aniculus sont déconseillées pour un aquarium récifal, en raison du danger qu’il représente pour les poissons et les invertébrés, mais aussi pour les doigts de son propriétaire !

Mais il faut savoir que dans les 800 espèces recensées de bernard-l’hermite, seules 12 espèces sont semi-terrestres. Parmi elles, deux sont commercialisées comme animaux de compagnie : le bernard-l’hermite à pinces mauves (Coenobita clypeatus), originaire de la péninsule de la Floride, les Caraïbes et les Bahamas, et le bernard-l’hermite de l’Equateur (Coenobita compressus), qu’on retrouve principalement dans la côte ouest du continent américain.

Un animal très social… avec ses congénères !

Nous vous le disions, le bernard-l’hermite vit généralement en grand groupe. C’est la preuve irréfutable qu’il s’agit là d’un animal très social, qui aime à interagir avec ses congénères, d’autant plus qu’ils sont attirés par les mêmes sources de nourriture et qu’ils apprécient les mêmes abris. Vous l’aurez donc compris, il est préférable d’adopter plusieurs bernard-l’hermite pour le bien-être de ces crustacés. Vous pouvez également en bénéficier à votre niveau, car vous aurez l’occasion d’observer le comportement réel de l’animal. Notre conseil : choisissez des bernard-l’hermite assez lourds, de taille similaire. La taille idéale pour un bernard-l’hermite résistant et en bonne santé est d’environ 5 cm de long.

Le terrarium du bernard-l’hermite

Les bernard-l’hermite semi-terrestres seront parfaitement à l’aise dans un terrarium. Vous avez bien lu : LES bernard-l’hermite, au pluriel ! On vous rappelle que ce crustacé vie en grands groupes, il appréciera donc 3 ou 4 autres congénères dans son terrarium. Venons-en à présent à aux conditions et à l’aménagement du terrarium des bernard-l’hermite.

Premièrement, la température du terrarium des bernard-l’hermite. Celle-ci doit être maintenue entre 24 et 30° C.  Pour la contrôler, vous aurez évidemment besoin d’un thermostat, à placer à l’intérieur du terrarium. On vous rappelle que le bernard-l’hermite est un animal nocturne. La raison à cela est qu’il a besoin de beaucoup d’humidité, ce qui n’est pas toujours possible en journée. Partant de là, vous aurez également compris que le bernard-l’hermite craint la chaleur, qui peut lui être fatale. Veillez donc à ce que la température du terrarium ne dépasse jamais les 32° C, ni qu’elle descende sous les 20° C.

Quid de l’humidité ? Idéalement, l’humidité du terrarium du bernard-l’hermite doit être de 70%. Généralement, ces crustacés peuvent se contenter d’un taux d’humidité de 50 à 60%. Pour cela, veillez à vaporiser le terrarium tous les jours, notamment au niveau des côtés, mais aussi à vaporiser le substrat (sable, nous y reviendrons) 3 fois par semaine. Aussi, pensez à installer un couvercle étanche pour maintenir le taux d’humidité dans le terrarium.

En égard au substrat du terrarium du bernard-l’hermite, vous avez le choix entre le sable (de haute qualité !) ou le petit gravier rond, qui présente l’avantage de ne pas avoir d’arrêtes tranchantes. De préférence, optez pour le sable, car rappelons que lors de la mue, le bernard-l’hermite s’enfouit sous le sol. Pour cela, l’épaisseur du substrat doit être au moins de 10 cm, et il doit être changé au plus tard tous les 6 mois.

Enfin, n’oubliez de mettre des branches et des roches dans le terrarium, car les bernard-l’hermite ont besoin de grimper. Placez également des petits pots de terre cuite dans le terrarium, qui serviront de cachettes aux crustacés.

L’alimentation du bernard-l’hermite

L’alimentation adaptée aux bernard-l’hermite est largement disponible en animalerie. Le plus souvent, il s’agit de mélanges de poissons, de graines et de fruits. Petits mangeurs, ces crustacés n’ont pas besoin de beaucoup de nourriture. Attention donc à ne pas leur en donner trop. A défaut d’une dite spéciale pour bernard-l’hermite, de la nourriture sèche pour chien peut très bien faire l’affaire. Outre l’alimentation commerciale, les bernard-l’hermite apprécieront de temps à autre du riz, des céréales (non sucrées !), des pâtes… Ne leur donnez cependant jamais de pain ni d’aliments gras car ils les feraient suffoquer en obstruant leurs branchies.

Très important : placez un bol d’eau dans le terrarium. Sachez qu’en plus de boire l’eau dans ce bol, les bernard-l’hermite vont s’installer dedans pour remplacer la réserve d’eau de leur coquille. Il est donc essentiel que ce bol soit assez grand pour que l’animal puisse y entrer et en sortir facilement. Attention : le bol ne doit pas être en métal, le risque étant qu’il relâche des ions qui peuvent tuer le crustacé. De plus, l’eau ne doit pas contenir de chlore. En plus de l’eau douce, l’eau salée est absolument vitale pour les bernard-l’hermite de l’Equateur.

Envie d’adopter un bernard-l’hermite ? Faites un tour dans notre rubrique annonces !