WallForPets

Actualités - Tout ce qu'il faut savoir avant d'adopter un cochon d'Inde

Tout ce qu'il faut savoir avant d'adopter un cochon d'Inde

Tout ce qu'il faut savoir avant d'adopter un cochon d'Inde

Rongeurs

Introduction

Les cochons d'Inde sont de petits animaux de compagnie très mignons et très convoités par les enfants et les personnes qui aimeraient posséder un animal autre qu'un chat ou un chien. 

Certes les cochons d'Inde ne demandent pas à être sortis trois fois par jour, sept jours sur sept, mais ils demandent tout de même beaucoup d'espace, de temps, d'efforts et d'interactions avec les hommes. Si vous leur procurez un bon lieu de vie, en leur apportant une nourriture appropriée, de l'attention, un espace de vie bien organisé, des soins de toilettage et de santé, vous aurez alors des petits animaux à fourrure heureux, en pleine santé et plein de vie.

Législation

En tout premier lieu, il faut noter ce que dit la législation suisse sur la détention des cochons d'Inde:
 
Ordonnance sur la protection des animaux du 23 avril 2008:

Pour les cobayes / cochons d’Inde, les exigences particulières suivantes sont à remplir: 
 
39) Litière appropriée. 
41) Une ou plusieurs possibilités de retrait où tous les animaux trouvent de la place. 
45) Objets à ronger, tels que du bois tendre ou des branches fraîchement coupées. 
47) Les animaux doivent être détenus en groupes d’au moins 2 animaux. 
54) Fourrage de structure grossière, tels que du foin ou de la paille, et fourrage riche en vitamines C. 

 
Les cobayes/cochons d’Inde, hamsters, souris et rats font partie des animaux sauvages. Cependant, contrairement à la plupart des autres animaux sauvages, leur détention est possible sans autorisation.

Le cochon d'Inde et les enfants

Inutile de préciser qu'un enfant ne pourra pas s'occuper seul de ces petits animaux. Il est même fortement déconseillé de les laisser se faire manipuler par de jeunes enfants, car les cochons d'Inde ont une ossature fine dans un corps «rond» et donnent une fausse apparence de résistance aux chocs. Les fractures sont souvent graves et aboutissent fréquemment à l’euthanasie. Elles apparaissent lors de chutes (de la table, de la balance, des bras d’un enfant…) ou de chocs (coincé par une porte, écrasé par nos pieds, mordu par un prédateur…). 

Son comportement

Les cochons d'Inde vivent en grands groupes à l’état sauvage. Ils passent leur temps à chercher leur nourriture en se suivant en file indienne de cachette en cachette et à dormir. 
La captivité et la domestication n’ont pas changé leurs habitudes et les cochons d'Inde ont un besoin vital de vivre en groupe. Pour des raisons de place, ils sont malheureusement souvent détenus seuls et il en découle des troubles du comportement dus à l’ennui. Il est donc indispensable de faire son choix pour deux petits poilus au minimum. Car même avec tout l’amour du monde et la présence de bipèdes, l’humain ne remplacera jamais un autre compagnon cochon d'Inde pour le rituel de la toilette, pour le jeu, les câlins, ou même les discussions! Oui, oui, les cochons d'Inde sont très bavards! D'ailleurs, ils possèdent tout un système de communication propre à leur espèce.

Mâle ou femelle?

Selon la législation en vigueur, il vous faudra choyer au minimum deux cochons d'Inde, et si tout se passe bien pour eux, pendant  5 à 8 ans.

Il faudra porter son choix sur un couple qui sera composé soit de:

  • 2 femelles 
  • 2 mâles castrés (par exemple: deux frères, à l’unique condition qu’ils soient castrés tôt, et qu’aucune femelle ne puisse être vue ou sentie par la suite) 
  • 1 femelle et 1 mâle castré

N'adoptez pas de mâles non castrés, même s'ils vous sont offerts, car dans les groupes ou duo de mâles, les problèmes apparaissent souvent après plusieurs mois, au moment de la puberté  et la castration est alors inefficace pour régler les problèmes de cohabitation. Sachez qu'aucun élevage sérieux ne vendra de mâles non castrés.

On déconseillera du reste toujours l’achat d’un couple reproducteur. La reproduction est à laisser aux personnes qui en ont la passion et les connaissances nécessaires à son bon déroulement, ce qui n’est pas toujours facile avec les cochons d'Inde. 

Un groupe normal compte un mâle et cinq ou six femelles. Tout nouveau mâle sera immédiatement considéré comme un rival et une lutte parfois très violente se déroulera. Il est donc important de ne jamais mettre plusieurs mâles avec plusieurs femelles. Le fait qu’un mâle soit castré ne change rien au problème. 

Une hiérarchie entre femelles existe aussi. S’il n’y a que des femelles, une des femelles sera la dominante et fera régner l’ordre sur le groupe.

Cohabitation avec les lapins nains

La cohabitation entre les lapins nains et les cochons d'Inde était assez répandue, mais elle est toutefois non recommandée et même interdite en Suisse depuis septembre 2008. Les lapins nains et les cochons d'Inde ont peu de points communs et nos petits cochons d'Inde souffrent souvent de cette amitié «contre nature» qui leur est imposée. Les lapins nains, du genre plutôt actifs, laissent rarement tranquille les petits cochons d'Inde. Ils passent leur temps à les lécher, ce qu'ils n'apprécient guère. Des exceptions existent naturellement, mais il faut rester vigilant et à l'écoute.

Si un propriétaire souhaite à tout prix faire cohabiter ces deux espèces, il faudra acquérir au moins deux animaux de chaque et un parc suffisamment grand et des abris pour les cochons d'Inde, qui seront inaccessibles pour les lapins nains.

Cohabitation avec les chiens et les chats

Nos animaux domestiques ne peuvent être mélangés sans risques pour les cochons d'Inde. Plus particulièrement, il faut être attentif aux chiens et aux chats, qui considèrent bien souvent les cochons d'Inde comme des proies alléchantes ou des jouets couinant assez rigolos. Nombreux sont les chiens de la famille qui, une fois leur maître absent, ont détruit l’enclos ou la cage des cochons d'Inde, inutile de préciser le résultat final. Il faut également prendre en compte les crises cardiaques qui résultent de la peur extrême du cochon d'Inde lorsqu'un chien agresse sa cage.

Les chats, eux, ont plutôt l’habitude de stresser les cochons d'Inde en passant les pattes dans la cage et en voulant faire joujou avec eux. 

Tout propriétaire possédant une chat ou un chien devra donc être sûr de pouvoir offrir une sécurité sans failles à ses compagnons cochons d'Inde. On voit parfois un chat ou un chien vivre en parfaite harmonie avec un petit cochon d'Inde, mais cela reste tout de même une exception.

Cohabitation avec les autres rongeurs

Il faut savoir également, qu'avec un autre «rongeur» (hamster, gerbille, chinchilla, etc.) il est impossible de les faire cohabiter. Ces animaux ne sont pas faits pour s’entendre. Leur mode de vie et d’alimentation sont différents et la plupart d’entre eux se montrent agressifs.

Cohabitation avec les oiseaux

Autre précision importante, il ne faut jamais mettre des cochons d'Inde dans le fond d’une volière! Ils seraient en contact avec les excréments des oiseaux et tomberaient rapidement malades. De plus, les cochons d'Inde n’apprécient pas les cris des oiseaux. Il faut si possible les mettre dans des pièces séparées. 

Prochainement, nous vous parlerons également des conditions de détention du cochon d'Inde, de son alimentation et des soins à lui apporter. Alors à bientôt!

Catégorie: Trucs et astuces
Tags: Conseil, Astuce, Législation, Cochon d'Inde, Adoption, Rongeur
J'aime • pas encore de j'aimeCommenter cette publication

Article précédent
Découvrez le Nova Scotia
Article suivant
Présentation de l' Association AtheMae-Cabot’ins